la cabaneparticiper

Livre d'or
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le Livre d'or !
Livre d'or

Burkina Faso

« Burkina Faso » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Burkina Faso
Burkina Faso (fr)




Drapeau du Burkina Faso.svg

Burkinafaso coa.png
([[:|Détails]])
Devise nationale : Unité, Progrès, Justice'
LocationBurkinaFaso.png
Langue(s) officielle(s) Français
Langue(s) parlée(s) Français
Capitale Ouagadougou
Plus grande ville Ouagadougou
Gouvernement
 - Président
 - Premier ministre
République
Blaise Compaoré
Tertius Zongo
Superficie
 - Totale
 - Eau (%)
Classé 73e
274 200 km²
Négligeable %
Population
 - Totale (2006)
 - Densité
Classé 65e
13 902 972 hab.
48 hab./km²
Indépendance
 -
France
5 août 1960
Pays frontalier(s) Niger Niger
Mali Mali
Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire
Ghana Ghana
Bénin Bénin
Togo Togo
Gentilé Burkinabè (mot invariable)
Monnaie Franc CFA (XAF)
Code monnaie
Fuseau horaire UTC +0
Hymne national Ditanyè(l’Hymne de la Victoire)
Domaine Internet .bf
Indicatif téléphonique
Les informations contenues dans ce cadre proviennent de l'article Burkina Faso de Wikipédia, l'encyclopédie librement réutilisable que chacun peut améliorer.

Le Burkina Faso ou Burkina, dit aussi officiellement République du Burkina, est un pays d'Afrique de l'Ouest. Sa capitale est Ouagadougou et ses habitants les Burkinabés 1 ou Burkinais.2

Le Burkina a longtemps été une colonie française (un territoire de la France à l'étranger) appelée Haute-Volta avant de gagner son indépendance (de ne plus dépendre de la France) le 5 août 1960, où il a été renommé Burkina Faso. La population qui compose le pays n'est pas homogène (ses habitants n'ont pas les mêmes origines) : les Mossis constituent le principal peuple, mais il en existe beaucoup d'autres.

Étymologie[modifier]

Avant son indépendance le 5 août 1960, le Burkina Faso, une colonie française se nommait Haute-Volta. Mais après son indépendance, le président révolutionnaire Thomas Sankara décide de renommer le pays en Burkina Faso, ce qui signifie La patrie des hommes intègres 3 le 4 août 1984. Burkina signifiant intègre en mooré et faso signifiant patrie en bamanankan (le mooré et le bamanankan étant deux langues locales).

Histoire[modifier]

Préhistoire[modifier]

Le peuplement du Burkina Faso remonte au Ier millénaire avant J.-C., lors duquel une civilisation assez mal connue des archéologues a laissé comme seuls vestiges des pierres taillées, des poteries et des gravures. Des agriculteurs commencent ensuite à défricher la forêt.

Puis arrivent des cavaliers qui instaurent une aristocratie militaire : c'est une forme de gouvernement où seuls certains membres d'un groupe dirigent tous les autres. Ici, ce sont ces cavaliers qui dirigent tous les autres. Ils passent des accords avec les autochtones (les populations locales) : le pouvoir politique leur revient (ils sont nommés chefs de canton), mais les autochtones détiennent le terrain (ils sont nommés chefs de terre).

Moyen Âge[modifier]

Entre les XIe et XIVe siècles (c'est-à-dire entre l'an 1000 et l'an 1400 environ), les Mossi arrivent dans la région. Ce peuple est aujourd'hui majoritaire dans l'actuel Burkina Faso. Ils se mêlent aux populations déjà présentes et fondent quatre royaumes, le plus puissant étant le royaume du Yatenga au Nord du pays. Ils possèdent une administration très bien organisée et centralisée (c'est-à-dire une administration où tout est dirigé depuis un seul lieu, un seul groupe de personnes). Ceci permet d'envoyer rapidement des troupes de défense en cas de danger. Son roi se nomme le Mohro Naba et est sacré. Aujourd'hui encore, il existe un descendant du Mohro Naba.

Le royaume du Yatenga est tout proche de l'Empire soudanais (l'actuel Soudan), contre lequel il mène de nombreuses expéditions. En 1329, il va même jusqu'à prendre Tombouctou. Puis il résiste à l'islamisation (la conversion à l'Islam) que veut lui imposer l'Empire Songhaï.

La population du Burkina Faso se mêle ensuite à des peuples qui y émigrent, tels que les Gourmantché, les Bwa, les Sénoufo ou encore les Gan.

De la colonisation à nos jours[modifier]

Huttes de village dans la région d'Houlpélogo

En 1919 la Haute-Volta est colonisée par la France, mais en 1932 la colonie est partagée puis reconstituée en 1947. En 1957, il est désigné un gouvernement. La république est proclamée en 1958, devient autonome en 1959. Le pays devient indépendant en 1960. Le premier président est Maurice Yaméogo, mais il démissionne en 1966 à la suite de soulèvements populaires.

Au nom de l'armée, Sangoulé Lamizana devient président. Il renverse la Première République et instaure un régime militaire autoritaire. En 1970 par référendum débute la Deuxième République, mais l'armée reprend rapidement le pouvoir. Fin 1974, un conflit de frontières oppose la Haute-Volta au Mali. Une nouvelle Constitution donne naissance à la Troisième République mais en 1980 Lamizana est renversé par le colonel Saye Zerbo. Les militaires se suivent et le pouvoir est renversé plusieurs fois.

En 1984, le pays est rebaptisé Burkina Faso. En 1987, le président révolutionnaire Thomas Sankara est assassiné le 15 octobre pendant le coup d'État du président actuel Blaise Compaoré.

Géographie[modifier]

Le Burkina Faso dispose de divers climats : dans le nord, on trouve un climat tropical sec, c'est-à-dire plutôt aride, avec deux saisons (la saison sèche et la saison des pluies qui s'expliquent par leur nom). Au sud, on trouve un climat tropical humide, plus doux. Le nord est donc plus désertique que le Sud, qui est verdoyant. Le pays est formé d'un immense plateau qui s'arrête de façon brusque au sud (avec de hautes falaises, notamment les chutes de Banfora).

Société et culture[modifier]

Un chef mossi

La population du Burkina Faso est constituée d'une multitude d'ethnies (c'est-à-dire de peuples) et donc de langues et de coutumes. La principale ethnie est celle des Mossis, qui parlent le mooré. Comme preuve de toute cette diversité, on peut citer le dioula (langue parlée par de nombreux peuples dAfrique de l'Ouest), le fulfuldé (parlé par les Peuls), le dagara, le senoufo, le lobi (une ethnie), le bobo (également une ethnie).

Économie[modifier]

Le Burkina Faso est un pays très pauvre. Le taux de chômage est assez élevé. Le pays manque aussi de ressources, car les sols sont arides à cause du climat. Le Sud est plus verdoyant, c'est d'ailleurs l'endroit du pays le plus propice à l'agriculture et on y cultive du maïs, du sorgho... 80% de la population active (qui travaille) travaille dans l'agriculture et l'élevage. Mais le pays est en voie de développement (la situation s'améliore). Par exemple, le pays est le plus gros exportateur de coton de toute l'Afrique.

Voir aussi[modifier]


Notes et références[modifier]

  1. « Burkinabé » a été et est encore beaucoup écrit en tant que mot invariable, soit sans la marque du pluriel ou du féminin (alors que les gentilés sont généralement variables en français : les Italiens, une Italienne, etc.). Cette exception est justifiée par une tradition concernant les mots empruntés à des mots étrangers. Mais l'Académie française recommande entre autres de ne plus faire d'exception en ce domaine depuis 1990 : voir [1] et [2] (point n° 7). Par ailleurs, l'Encyclopédie universelle Larousse 2008 [logiciel], dans son article « Burkina Faso » écrit « Burkinabé (s)  », le Wiktionnaire ici aussi (tout en précisant le féminin <« Burkinabée(s) ».
  2. Forme possible trouvée sur le Nouveau Littré 2007 [logiciel]. « Burkinaises » au féminin pluriel.
  3. « Burkina Faso - Étymologie ». Wikipédia. [Page consultée le 3 janvier 2008]
Portail de l'Afrique - Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...

12° 16′ 00″ N 2° 04′ 00″ W / 12.2667, -2.06667