Guinée

« Guinée » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Guinée (homonymie).
Le drapeau national

La Guinée, nom officiel : République de Guinée, est un pays d’Afrique de l'Ouest. Elle a pris son indépendance de la France en 1958. La capitale est Conakry.

Géographie[modifier]

Enfants peuls, dans un village du massif du Fouta-Djalon.

La Guinée se trouve sur la côte atlantique de l’Afrique de l'Ouest. Elle est entourée de la Guinée-Bissau, du Sénégal, du Mali, de la Côte d'Ivoire, du Liberia, de la Sierra Leone et de l'océan Atlantique. C'est un pays de savane, de forêt-savane et de forêt tropicale humide.

On distingue quatre zones géographiques : une zone côtière, une zone montagneuse, une zone de savane au nord et une zone de forêts au sud-est. Ces quatre zones ne correspondent pas aux régions administratives.

Hydrographie[modifier]

De nombreux fleuves, tels le Niger, le Sénégal et la Gambie, trouvent leur source en Guinée, faisant de ce pays le « château d'eau » de l’Afrique de l'Ouest. Il existe également des affluents et des fleuves côtiers qui descendent des massifs guinéens.

La Guinée est le premier pays mondial pour ses réserves prouvées de bauxite. Le pays dispose également d'or, de fer, d'uranium et de diamants. L'environnement semble préservé grâce à la faible densité de population et l'industrialisation limitée.

Climat[modifier]

Il s'agit d'un climat tropical à deux saisons : la saison des pluies et la saison sèche. La durée de ces deux saisons varie en fonction des quatre régions climatiques : l'Ouest est très humide ; le Centre tempéré ; le Nord-Est, tropical sec ; et le sud-est, subéquatorial.

Histoire[modifier]

Comme la plupart des pays d'Afrique, la Guinée a connu une époque avant la colonisation (appelée époque précoloniale).

Les Nalou et les Baga peuplent la région au VIIIe siècle. Du IXe siècle au XIe siècle, le royaume mandingue, vassal de l'empire du Ghana, s'établit du haut Sénégal au haut Niger. Au XIIIe siècle, le légendaire Sundjata Keïta forme un immense empire ayant pour capitale Niani (aujourd'hui petit village). L'Empire du Mali décline au XVe siècle. Entre-temps et jusqu'au XVIIIe siècle, les Peuls apportent l'Islam dans la région repoussant les Soussous. C'est sur les côtes que les Soussous et d'autres ethnies crèent des liens avec les commerçants européens, voulant se procurer esclaves ou ivoire. C'est le commerce triangulaire.

Colonisation[modifier]

La zone côtière fut occupée par les Portugais, puis par l'armée française. La Guinée est proclamée colonie française en 1891. Cette nouvelle appellation remplace celle qu'elle portait jusque-là : les Rivières du Sud. En 1958, lors du référendum, la Guinée est le seul pays d'Afrique francophone à rejeter la proposition du général de Gaulle concernant l'intégration des colonies au sein d'une Communauté française. L’indépendance fut proclamée en octobre 1958.

La Guinée indépendante[modifier]

Ahmed Sékou Touré devient le président du nouveau pays. Il cherche une union avec le Ghana puis le Mali. Dans la peur de complots, ce régime devient une dictature. Après la mort de Touré en 1984, des élections sont organisées. Puis la Guinée est confrontée à l'afflux de plusieurs centaines de milliers de réfugiés venus du Liberia et de Sierra Leone, pays en conflits. Le pouvoir du président Conté, sous influence d'hommes d'affaires, est de plus en plus contesté. Début 2007 éclate une Grève générale, il y a beaucoup de violence. En 2008, Lansana Conté décède d'une leucémie à l'âge de 74 ans. Un coup d'état éclate ensuite avec le capitaine Moussa Dadis Camara.

Démographie[modifier]

Écolières, à Conakry

En 20123, il y avait près de 10,9 millions d'habitants. La densité est de 44,3 hab/km2.

Le taux de natalité est élevé avec 36,6 ‰. La fécondité des femmes est de 5 enfants/femme.

La mortalité reste importante avec 10,2 ‰. La mortalité infantile en 2011 était de 61 ‰.

La population reste très jeune : 44% de moins de 15 ans.

Malgré des progrès, la scolarisation n'est pas totale. En 2010, il était de 94% dans l'enseignement primaire (mais seulement 86% pour les filles). Les deux tiers des jeunes seulement terminent leur études primaires donc beaucoup abandonnent en cours de route.

En 2010 près de 60% de la population est encore analphabète.

Le taux de sida est, bien-sûr, inquiétant (1%) mais reste encore bien inférieur à d´autres pays africains (Afrique du Sud 12%, Mozambique 16%, Zimbabwe 23%).

Économie et développement[modifier]

La majorité des Guinéens travaillent dans le secteur agricole en cultivant le mil et le fonio, principalement, mais aussi le riz et le manioc.

La Guinée est dépendante sur le plan énergétique. Elle importe la totalité de sa consommation de pétrole, pourtant le potentiel en production hydro-électrique est considérable en raison du relief et de la pluviométrie. Les premiers barrages ne suffisent pas à alimenter Conakry en totalité. Il y a peu de tourisme.

Langues[modifier]

Le français est langue officielle. Les langues principales sont le poular en Moyenne-Guinée, le malinké en Haute-Guinée, le soussou et le baga, le landouma en Guinée-Maritime, le manon, le kpelle et le toma en Guinée-Forestière.

Source[modifier]


Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Guinée de Wikipédia.
Page consultée le 19 juillet 2009.
Portail de l'Afrique - Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...

7°32′17″N 8°29′50″O / 7.53806, -8.49722