Épuration (politique)

« Épuration (politique) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

L'épuration est un terme qui désigne l'élimination ou la mise à l'écart de personnes ayant eu des liens avec les ennemis d'un nouveau pouvoir.

Elle survient parfois après des conflits armés, ou après des changements radicaux de régimes politiques. Les vainqueurs se débarrassent ainsi de leurs adversaires de la veille, qu'ils soient étrangers ou de même nationalité qu'eux, afin de faire disparaître leurs idées, terroriser les partisans ennemis, et les punir.

Les cibles de l'épuration[modifier | modifier le wikicode]

Sont généralement concernés par l'épuration, les fonctionnaires en service sous la responsabilité des dirigeants vaincus et qui ont appliqué leurs ordres.

Sont également poursuivis les artistes, les intellectuels, les journalistes, les écrivains qui par leurs écrits ont tenté de faire accepter à la population les idées des anciens dirigeants. Peuvent également être poursuivies des personnes qui, profitant de la situation, ont commis des actions portant atteinte à la vie quotidienne de la population (marché noir ou dénonciation anonyme d'opposants ou de personnes dont on souhaite se débarrasser auprès des services de polices de l'occupant aux autorités nationales, par exemple).

La mise en place de l'épuration[modifier | modifier le wikicode]

L'épuration peut se mettre en place rapidement, dans la foulée du changement de régime (jugements sommaires, le plus souvent sans procès garantissant les droits de l'accusé). Des groupes peuvent aussi assassiner sans procès les personnes accusées de collaboration avec l'ennemi.

Une fois la situation stabilisée, des procès peuvent être tenus, au cours desquels les accusés, s'ils sont présents, peuvent se défendre avec des moyens juridiques mis à leur disposition. Les verdicts aboutissent soit à l'acquittement ou au non-lieu, soit à des peines d'emprisonnement, l'indignité nationale (perte de ses droits), ou bien à des exécutions pour les accusés les plus compromis avec l'ennemi, ou les plus gênants pour le nouveau pouvoir.

En Europe, à l'issue de la Seconde Guerre mondiale, dans les pays libérés par les armées des Alliés ou les Soviétiques, des mouvements d'épuration plus ou moins longs et profonds quant aux personnes visées ont eu lieu, donnant lieu à des assassinats, de nombreuses arrestations et des procès multiples.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Épuration à la Libération de la France.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.