Livre d'or
Livre d'or

Supers articlesarticles à enrichir
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Homophobie

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à la navigation Aller à la recherche
Ne pas confondre avec Homophonie !
Un militant de SOS Homophobie lors d'une manifestation à Paris.

L'homophobie désigne la haine et le rejet des homosexuels, et plus généralement, les préjugés et les discriminations qui peuvent être tenus contre eux.

La Journée internationale contre l'homophobie a lieu chaque année le 17 mai.

Généralités[modifier | modifier le wikicode]

Pendant longtemps, on a dit que l’homosexualité était une maladie mentale, une « perversion », ou bien que les homosexuels étaient plus faibles que les autres garçons, par exemple. Cela s'appelle de la discrimination.

Un comportement homophobe peut se manifester par :

  • des insultes ou des moqueries ;
  • des violences physiques, c’est-à-dire des coups, voire des violences sexuelles (humiliations, viols), allant parfois jusqu'à la mort de la victime ;
  • la mise à l'écart des homosexuels (par exemple, ne pas embaucher quelqu'un dans son entreprise parce qu'il est homosexuel est un comportement homophobe) ;
  • dire que l'homosexualité n'est pas naturelle ou décadente ;
  • ou bien tout simplement de l’hypocrisie (mal parler dans le dos de la personne, médire d'elle ou la calomnier).

Aujourd'hui, en France, agresser quelqu'un parce qu'il est homosexuel est très sévèrement puni par la loi :

Le savais-tu.png
Le savais-tu ?
Article 222-13 du Code Pénal
Les violences ayant entraîné une incapacité de travail inférieure ou égale à huit jours ou n'ayant entraîné aucune incapacité de travail sont punies de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende lorsqu'elles sont commises :

[...]
5° ter) En raison de l'orientation sexuelle de la victime.
[...] (Extrait de l'article 222-13 du Code Pénal)

Cependant, dans certains pays, les homosexuels peuvent encore être arrêtés par la police, êtres jugés par un tribunal et finir en prison, et même, dans certains cas, condamnés à mort.

Religion, morale et critique de l'homosexualité[modifier | modifier le wikicode]

Dans les religions d'Abraham (Judaïsme, Islam et Christianisme), Dieu a créé les humains hétérosexuels pour faciliter leurs reproductions,: avoir des relations homosexuelles serait donc contre nature (puisqu'opposé à la volonté divine). La Bible elle-même, tout comme la Torah et le Coran, condamne souvent l'homosexualité1 tout comme, en 19762, le pape Paul VI, ou, en 20033, Joseph Ratzinger (futur pape Benoît XVI).

C'est enfin le cas dans la majorité des autres religions.

Néanmoins, on trouve chez la plupart des philosophes des Lumières des arguments contre une condamnation de l'homosexualité ; par exemple, le philosophe anglais Jeremy Bentham estime que, puisque l'homosexualité ne fait de mal à personne et comme il n'y a aucun risque qu'elle fasse baisser la population humaine, l'homophobie ne s'explique que par la haine du plaisir des autres, ou par une lecture exagérée des textes religieux4. Il est admis (depuis plus d'une vingtaine d'années maintenant) que, si l'on oublie un instant les religions, la condamnation morale de l'homosexualité s'effondre mais cela n'a pas empêché des dictatures qui persécutaient des religions, de persécuter aussi les homosexuels5.

Autres termes[modifier | modifier le wikicode]

Bien que ce mot s’applique indistinctement aux hommes et aux femmes, d'autres termes peuvent être utilisés :

  • lesbophobie, pour définir l'homophobie subie par les lesbiennes (qui sont les femmes homosexuelles) ;
  • biphobie, pour les préjugés et les discriminations contre les bisexuels, c’est-à-dire les personnes qui sont attirées aussi bien par les hommes que par les femmes ;
  • transphobie, pour les préjugés et les discriminations contre les personnes transgenres, c'est à dire qui ne se reconnaissent pas dans le sexe qu'elles ont dès la naissance (sexe identifié en fonction des attributs physiques génitaux remarqués à la naissance), ou contre les personnes transexuelles, c'est à dire qui sont dans le processus de changer de sexe ou qui, par acte chirurgical, en ont changé ;
  • panphobie, pour les préjugés et les discriminations contre les pansexuels, c'est-à-dire les personnes qui sont attirées par la personnalité et non pas le sexe.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  1. Voir notamment :
    • Lévitique 18:22 : « Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination.  »
    • Jérémie 17:5 : « Ainsi parle l’Éternel : maudit soit l’homme qui se confie dans l’homme, qui prend la chair pour son appui, et qui détourne son cœur de l’Éternel ! » ;
    • le célèbre passage de la destruction de Sodome et Gomorrhe (Genèse 19).
  2. « Les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés et ne peuvent en aucun cas recevoir quelque approbation ».
  3. Voir ce document de la Congrégation pour la doctrine de la foi : [1].
  4. « Selon Bentham, l'absence, dans le cas de l'homosexualité, de dommage causé à autrui et la vanité des craintes concernant les risques de dépopulation ôtent à la réprobation tout autre fondement que ceux de l'antipathie personnelle pour le plaisir d'autrui ou du dogmatisme religieux.  » — Encyclopædia Universalis, « Homosexualité ».
  5. Selon Gabriel Marcel, cité par l'Encyclopædia Universalis, entrée « Homosexualité ».
Disclogo1.svg
Portail LGBT —  Tous les articles concernant les LGBT.