Inquisition

« Inquisition » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le premier Grand Inquisiteur d'Espagne : Tomás de Torquemada.

L'Inquisition était un tribunal spécial, créée par l'Église catholique. Elle devait émettre un jugement, elle avait une grande influence au Moyen Âge, en effet, elle pouvait excommunier et avait droit de vie et de mort sur les cas qui lui étaient soumis. Elle est créée au XIIIe siècle en France, dans l'objectif d'empêcher la diffusion de pratiques religieuses considérée comme hérétique (contraire à la vraie foi), comme le catharisme. Par la suite, l'Inquisition s'étend dans l'Europe catholique, notamment en Espagne et au Portugal, ainsi que dans leurs colonies.

On peut la représenter comme une assemblée de moines, évêques et de prêtres, qui décidait des peines que recevaient les condamnés. Ils pouvaient être soumis à des tortures pour avouer leurs pêchés, à des obligations de pénitence, ou condamnés à mort. L'Inquisition n'est pas un outil uniquement religieux : sa puissance répressive est aussi utilisée par les rois et les seigneurs pour éliminer des opposants à leurs pouvoirs, voire pour récupérer leurs richesses.

Elle pouvait traiter des cas d’hérésie, de sorcellerie ou tout simplement parce qu'un savant a remis en question la science de l'époque (le savant Galilée a fait face à ce tribunal, ce qui inspirera beaucoup de penseurs à fortement critiquer l'Église, comme Descartes, ou plus tard Voltaire).

Contrairement à ce que l'on a souvent prétendu, l'Inquisition a continué à la Renaissance en Espagne, à partir de 1478. Toutefois, comme l'Inquisition médiévale, l'Inquisition espagnole a beaucoup moins condamné au bûcher qu'on l'a souvent prétendu, comme le montrent les études récentes (Bartholomée Bennassar, l'Inquisition espagnole, 2009).

Portail du christianisme —  Tous les articles concernant le christianisme.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.