Le Livre d'or  • la boîte à idées

DessinActus.PNG Actualités des Vikidiens, interview... Venez lire la Gazette printemps 2019 de Vikidia ! DessinInterview.png

Jimmy Carter

« Jimmy Carter » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Président des États-Unis d'Amérique
Jimmy Carter
Jimmy Carter
39e président des États-Unis
Parti politique Parti démocrate
Élu en 1976
Mandat 1977-1981
Prédécesseur Gerald Ford
Successeur Ronald Reagan
Date de naissance 1er octobre 1924 (94 ans)
Lieu de naissance Plains (Géorgie)
Président des États-Unis
Au premier plan à droite, Jimmy Carter, lors de sa rencontre le 31 janvier 1979 avec Deng Xiaoping (à sa gauche), ancien chef du Parti communiste chinois

Jimmy Carter est le trente-neuvième président des États-Unis d'Amérique. Il a été élu en 1977 pour un mandat de quatre années. Pendant son mandat, il y a eu d'importantes réussites en politique extérieure. Il signe le traité du canal de Panamá, et il ouvre des négociations avec la République populaire de Chine. Son gouvernement a fait des lois en faveur de l'environnement.

En 2002, il reçoit le prix Nobel de la paix.

Débuts[modifier | modifier le wikicode]

Il nait le 1er octobre 1924 à Plains, dans l’État de Géorgie. Ses parents, James Earl Carter et de Bessie Lillian Gordy, sont fermiers. Il est diplômé de l'United States Naval Academy en 1946. La même année, il épouse Rosalynn Smith. Carter est un étudiant brillant. Carter est affecté dans les sous-marins de la flotte Atlantique et Pacifique des États-Unis.

Bien qu'il aime la Marine, il démissionne après la mort de son père en 1953.

Dans les années 60, il est élu pour deux mandats comme Sénateur de l'État de Géorgie.

En 1970, il se présente pour devenir gouverneur. Dans son programme, il défend la ségrégation (= la séparation entre les Blancs et les Noirs). Il est élu grâce aux votes des ségrégationnistes.

Cependant, une fois gouverneur, Carter déclare vouloir mettre un terme à la ségrégation raciale. C'est la première fois qu'un gouverneur d'un État du Sud (un ancien État esclavagiste) ose tenir publiquement de tels propos. Il nomme plusieurs Afroaméricains à des postes administratifs. Sa victoire est considérée comme le signe d'une évolution de la société américaine. Carter est gouverneur de Géorgie de 1971 à 1975. Comme gouverneur, il offre une meilleure aide sociale. Il construit des centres pour les enfants mentalement handicapés.

Carter se présente en 1976 pour obtenir l’investiture du Parti démocrate : il souhaite représenter le Parti démocrate aux prochaines présidentielles. Il n'était pas de renommée nationale. Mais ce fut un atout : un climat de méfiance existait depuis le scandale du Watergate. Il est nommé candidat Démocrate pour l'élection présidentielle, qu'il remporte. Dans son programme électoral, Jimmy Carter s'opoose ouvertement à la peine de mort.

Il est le premier candidat originaire du Sud des États-Unis à être élu président depuis la Reconstruction (la période qui suit la guerre de Sécession).

Présidence[modifier | modifier le wikicode]

Son programme était de réorganiser le gouvernement. Il crée un ministère de l'énergie.

En 1977, Carter déclare que les États-Unis n’ont pas à s’excuser auprès du Viêt Nam pour les dégâts causés pendant la guerre. Les deux camps se sont mutuellement infligés des dommages.

Carter se soucie des Droits de l'homme : il les place au cœur de sa politique étrangère. Le gouvernement Carter met fin au soutien apporté par les États-Unis au dictateur Somoza au Nicaragua.

L’opposition entre les Droits de l'Homme et les intérêts des États-Unis est particulièrement visible dans la relation entre Carter et le Shah d'Iran. Depuis la Seconde Guerre mondiale, le Shah est l'un des plus fidèles alliés des États-Unis. Le problème est que ce régime est autocratique. Les États-Unis n'interviennent pas lorsqu'un soulèvement populaire contre la monarchie éclate en Iran. Le Shah est renversé et contraint à l'exil. Initialement Carter avait l’intention de reconnaître le gouvernement révolutionnaire.

En 1979, Carter autorise le Shah à se réfugier aux États-Unis en tant que réfugié politique et pour raisons médicales. 52 Américains sont alors pris en otage à Téhéran par des militants iraniens. Ils réclamaient le retour du Shah en Iran pour qu'il y soit jugé et exécuté. Les tentatives pour trouver une solution à cette crise contribuèrent largement à la défaite de Carter aux élections de 1980.

Les Iraniens ne signent un accord que le 19 janvier 1981 après l’élection de Ronald Reagan et ils attendent sa prise de fonction officielle pour laisser partir les otages. Ces derniers sont restés prisonniers pendant 444 jours.

L'Union Soviétique envahit l'Afghanistan. Carter refuse que les États-Unis participent aux Jeux olympiques d'été à Moscou.

C’est au cours du mandat de Carter que les États-Unis ont reconnu la République populaire de Chine.

Après la présidence[modifier | modifier le wikicode]

En 1982, il fonda à Atlanta la Fondation Carter qui se donna pour mission la résolution des conflits et la promotion de la démocratie. L'ancien président s'est fait médiateur dans de nombreux conflits.

En 1994, il désamorça une crise nucléaire entre son pays et la Corée du Nord.

En Afrique, il mène d'ambitieux programmes de développement. En 2002, Jimmy Carter fit une visite historique à Cuba. Il s'exprima ouvertement sur les carences du gouvernement cubain dans le domaine des Droits de l'homme.

Carter obtint le prix Nobel de la paix en 2002 à l'artisan des Accords de Camp David.

Carter a condamné les deux guerres lancées contre l'Irak, en 1991 et 2003 et il s'avère être l'une des critiques les plus constantes de l'administration Bush.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Chronologie des présidents des États-Unis depuis 1789
(voir aussi : Histoire des États-Unis - Maison Blanche)

1789 : G. Washington
1797 : J. Adams
1801 : T. Jefferson
1809 : J. Madison
1817 : J. Monroe

1825 : J. Q. Adams
1829 : A. Jackson
1837 : M. Van Buren
1841 : W. H. Harrison
1841 : J. Tyler

1845 : J. Polk
1849 : Z. Taylor
1850 : M. Fillmore
1853 : F. Pierce
1857 : J. Buchanan

1861 : A. Lincoln
1865 : A. Johnson
1869 : U. S. Grant
1877 : R. B. Hayes
1881 : J. A. Garfield

1881 : C. A. Arthur
1885 : G. Cleveland
1889 : B. Harrison
1893 : G. Cleveland
1897 : W. McKinley

1901 : T. Roosevelt
1909 : W. Taft
1913 : W. Wilson
1921 : W. G. Harding
1923 : C. Coolidge

1929 : H. Hoover
1933 : F. D. Roosevelt
1945 : H. S. Truman
1953 : D. D. Eisenhower
1961 : J. F. Kennedy

1963 : L. B. Johnson
1969 : R. Nixon
1974 : G. Ford
1977 : J. Carter
1981 : R. Reagan

1989 : G. H. W. Bush
1993 : B. Clinton
2001 : G. W. Bush
2009 : B. Obama
2017 : D. Trump


Portail des États-Unis —  Tous les articles concernant les États-Unis.