Andrew Jackson

« Andrew Jackson » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Président des États-Unis d'Amérique
Andrew Jackson
Andrew Jackson
7e président des États-Unis
Parti politique Parti démocrate-républicain
Parti démocrate
Élu en 1828, 1832
Mandat 1829-1837
Prédécesseur John Quincy Adams
Successeur Martin Van Buren
Date de naissance 15 mars 1767
Lieu de naissance Waxhaws (Les Carolines)
Date de décès 8 juin 1845 (78 ans)
Lieu de décès Nashville (Tennessee)
Président des États-Unis

Andrew Jackson (1767-1845) est le septième président des États-Unis d'Amérique. Il est élu en 1828 pour un mandat de quatre années et est réélu en 1832.

Jackson est un héros de la guerre de 1812 contre le Royaume-Uni (lire la biographie de James Madison). Pas particulièrement intelligent, il devient un symbole de son époque car il reflète exactement les opinions de la population américaine. Il ne doit sa position à personne (c'est un « self-made man ») et déteste les politiciens de profession. C’est sous sa présidence que le système des partis politiques tel qu’il existe encore voit vraiment le jour : deux partis, le Parti républicain et le Parti démocrate né de la scission du Parti démocrate-républicain.

Débuts[modifier | modifier le wikicode]

Il nait le 15 mars 1767 à la frontière entre les États actuels de Caroline du Nord et du Sud. Il est le fils d'immigrants irlandais pauvres. Son père, forcé de s'expatrier en 1765, avec sa femme et ses deux fils, vient s'établir dans la Caroline, et y mourut peu de temps après la naissance de son troisième fils, Andrew. Andrew est donc orphelin de père, et fils d'une famille pauvre ; il deviendra président (c'est une figure du ‘‘rêve américain).

Andrew Jackson sort du collège à 15 ans en 1782 pour s'enrôler sous les drapeaux de l'indépendance, avec ses deux frères qui périront dans cette campagne. Il fut blessé grièvement et fait prisonnier par les Anglais.

Il est nommé avocat général de district à Nashville, dans le Tennessee. Jackson fit son début dans les commandements militaires, à la tête de quelques milices, contre les indiens qu'il repoussa loin des frontières. Lorsque l'État de Tennessee fut admis à faire partie de l'Union, ce fut Jackson que la Convention chargea de rédiger la Constitution du nouvel État.

Jackson s'était, depuis 14 ans, consacré aux travaux de l'agriculture, lorsque commencèrent les hostilités en 1812 entre les États-Unis et l'Angleterre. Jackson ancien magistrat et laboureur devient le premier homme de guerre de l'Union.

Il est élevé au grade de major général des milices.

Après la guerre de 1812 qui oppose les États-Unis au Royaume-Uni, les pionniers se dirigent vers les territoires de la vallée du Mississippi récemment acquis. Jackson participe aux guerres indiennes. Jackson est informé que les indiens sont réfugiés dans les Florides, une possession de l'Espagne. Ils sont armés par le gouverneur espagnol.

Sans attendre l'autorisation qu'il demande à son gouvernement, Jackson pénètre dans les Florides. Deux espions anglais qu'il fait juger par une cour martiale, sont pendus. Le gouverneur espagnol, les indiens et les Anglais sont châtiés et Jackson se retire.

Le 13 décembre 1814, Jackson est à La Nouvelle-Orléans en Louisiane Il se bat contre les Britanniques ; c'est la dernière bataille de la guerre de 1812. L’armistice est signé la veille de Noël 1814. Mais Grant n'était pas au courant. La bataille se déroulera le 8 janvier 1815 entre 8 000 soldats britanniques entraînés et environ 4 000 américains. La victoire vaudra à Jackson d’être considéré comme un héros national. Les pertes britanniques s’élèvent à 2 036 hommes alors qu’il n’a perdu que 7 hommes.

Il passa de nouveau 14 années comme cultivateur. Il se présente à l’élection présidentielle de 1824 et obtient plus de suffrages populaires et de voix des grands électeurs que ses concurrents mais il n’a pas la majorité absolue. C'est John Quincy Adams qui est proclamé élu. Jackson se représente en 1828 et, cette fois, emporte l'élection avec une majorité substantielle.

Présidence[modifier | modifier le wikicode]

Andrew Jackson devient le septième président des États-Unis d'Amérique le 4 mars 1829.

Jackson négocie en 1830 un accord qui autorise le commerce avec les possessions britanniques des Caraïbes. Le 28 mai, il expulse les Indiens des États de l'Est. En 1837 Jackson reconnaît l’indépendance de la République du Texas qui était sous domination mexicaine.

Jackson refuse les politiciens professionnels.

Décès[modifier | modifier le wikicode]

Billet de 20 dollars à l'effigie d'Andrew Jackson (2009).

En 1837, Jackson retourne dans sa maison au Tennessee. Après avoir servi dans l’armée, être devenu un héros et après avoir été président pendant huit ans, il déclare qu’il rentre chez lui avec “à peine 80 dollars dans sa poche”. Il meurt le 8 juin 1845 ; son décès est aujourd’hui attribué à un empoisonnement au plomb en 1813.

Il figure sur les billets de 20 dollars US.

Chronologie des présidents des États-Unis depuis 1789
(voir aussi : Histoire des États-Unis - Maison Blanche)

1789 : G. Washington
1797 : J. Adams
1801 : T. Jefferson
1809 : J. Madison
1817 : J. Monroe

1825 : J. Q. Adams
1829 : A. Jackson
1837 : M. Van Buren
1841 : W. H. Harrison
1841 : J. Tyler

1845 : J. Polk
1849 : Z. Taylor
1850 : M. Fillmore
1853 : F. Pierce
1857 : J. Buchanan

1861 : A. Lincoln
1865 : A. Johnson
1869 : U. S. Grant
1877 : R. B. Hayes
1881 : J. A. Garfield

1881 : C. A. Arthur
1885 : G. Cleveland
1889 : B. Harrison
1893 : G. Cleveland
1897 : W. McKinley

1901 : T. Roosevelt
1909 : W. Taft
1913 : W. Wilson
1921 : W. G. Harding
1923 : C. Coolidge

1929 : H. Hoover
1933 : F. D. Roosevelt
1945 : H. S. Truman
1953 : D. D. Eisenhower
1961 : J. F. Kennedy

1963 : L. B. Johnson
1969 : R. Nixon
1974 : G. Ford
1977 : J. Carter
1981 : R. Reagan

1989 : G. H. W. Bush
1993 : B. Clinton
2001 : G. W. Bush
2009 : B. Obama
2017 : D. Trump

Portail des États-Unis —  Tous les articles concernant les États-Unis.