Livre d'or
Livre d'or

Supers articlesarticles à enrichir
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Corse

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à la navigation Aller à la recherche
Corse
Corsica-geographic map-fr.svg
Blason de Corse.svg Flag of Corsica.svg
Administration
Pays France France
Statut Collectivité territoriale unique
Préfecture Ajaccio
Arrondissements 5
Cantons 26
Communes 360
Assemblée délibérante {{{assemblée}}}
Président Gilles Simeoni
Préfet {{{préfet}}}
Démographie
Population 347 597 hab. (2021)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Superficie 8 760 km2
Divers
Domaine internet .corsica
Localisation
Corse region locator map2.svg
Liens
Site web isula.corsica
voir modèle • modifier

La Corse (en corse et en italien : Corsica ; en ligure : Còrsega) est la quatrième plus grande île de la Méditerranée après la Sicile, la Sardaigne et Chypre. Elle se compose en grande partie de hautes montagnes et s'étend à l'ouest de la péninsule italienne, au nord de la Sardaigne et au sud-est de la Côte d'Azur. L'île constitue de nos jours une collectivité territoriale française à statut unique. Elle fait ainsi partie de la France depuis 1768 mais est géographiquement plus proche de l'Italie que de la France métropolitaine. En plus du français, le corse, une variété de langue romane étroitement liée à l'italien, est également parlé sur l'île. Les coutumes et la cuisine locales rapprochent également la Corse de l'Italie.

La superficie de la Corse est de 8 760 km² pour environ 347 597 habitants (au 1er janvier 2021). Son chef-lieu et centre administratif est la ville portuaire d'Ajaccio. Les autres grandes villes insulaires sont les stations balnéaires de Bastia et Calvi ainsi que, à l'intérieur des terres, Corte avec son université. La Corse est surnommée l'île de Beauté.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Image satellite de la Corse (NASA).

Les paysages corses sont très montagneux et s'élèvent par endroits à plus de 2 500 m tout près du littoral. À seulement 24 km de la côte ouest, l'île atteint son point culminant au monte Cinto (2 706 m). La topographie insulaire offre de nombreux points de vue magnifiques, les montagnes surplombent directement la mer. En raison de ses nombreuses baies, notamment sur la côte ouest de l'île, la Corse possède un littoral de plus de 1 000 km de long. Seul un tiers est constitué de plages, le reste de la côte est rocheux.

Localisation[modifier | modifier le wikicode]

L'île est bordée au nord par la mer Ligure, à l'est et au sud par la mer Tyrrhénienne, à l'ouest par la mer Méditerranée occidentale. Du nord (cap Corse) au sud (cap Pertusato), l'île mesure 183 km de long ; d'est (Alistro) en ouest (cap Rosso), elle mesure 83 km.

Elle est distante de 180 km des rivages de la France (Nice), 83 km de la péninsule italienne (Livourne) et se trouve 12 km au nord de l'île italienne de Sardaigne.

Relief[modifier | modifier le wikicode]

L'île se compose d'une haute chaîne de montagne à l'ouest ainsi que d'une basse chaîne de montagne à l'est. Environ 86 % de l'île est montagneuse tandis que les plaines côtières ne représentent que 14 % de la surface corse. Les plaines sont de dimension très réduites, les plus larges peuvent s'éloigner d'environ 10 km du littoral. L'altitude moyenne de la Corse est de 568 m (contre 344 m pour la Sardaigne et 441 m pour la Sicile). Une cinquantaine de montagnes dépassent les 2 000 m d'altitude.

Les crêtes montagneuses de l'ouest sont de 2 000 m de haut et forme un parcours en forme de S serpentant du nord-ouest au sud-est. De la crête principale, qui délimite les deux bassins versants de l'île, de nombreuses vallées latérales à forte pente s'abaissent jusqu'à la côte ouest, riche en baies et calanques. La crête principale est traversée dans toute sa longueur par le sentier de grande randonnée GR20.

Les deux plus hautes montagnes de l'île sont :

  • Monte Cinto (2 706 m) ;
  • Monte Rotondo (2 622 m).
Aiguilles de Bavella.

Il convient également de mentionner les tours rocheuses escarpées des aiguilles de Bavella, parfois surnommées les Dolomites corses bien que, contrairement aux Dolomites, elle sont de nature granitique. La crête principale est parcourue par quatre cols (cols de Bavella, Verde, de Vergio et de Vizzavona). Le plus élevé est celui de Vergio, à 1 470 m d'altitude. D'autres cols, hors crête principale, dépassent les 1 000 m.

Vers le sud, la hauteur des reliefs diminue sensiblement. À l'extrémité sud, près de la ville de Bonifacio, se trouvent de vastes zones de calcaires dolomitiques sédimentés, probablement formés par la dolomitisation secondaire de boues calcaires d'origine marine. Les falaises calcaires karstiques de Bonifacio sont déformées par les tempêtes et les marées.

Géologie[modifier | modifier le wikicode]

Vallée de la Restonica.

La Corse, tout comme les Alpes, s'est formée à l'ère tertiaire et est constituée aux deux tiers d'un socle granitique cristallin, notamment à l'ouest et au sud ; on parle ainsi de « Corse cristalline ». Le nord-est, la « Corse alpine », est majoritairement constituée de schistes formés à partir de sédiments marins et d'alluvions. La frontière entre les deux régions géologiques s'étend approximativement le long d'une ligne s'étendant de Saint-Florent, au nord, via Corte au centre de l'île jusqu'à Sari-Solenzara, au sud-est. Les roches de la crête principale sont essentiellement constituées de granites et de volcanites varisques tels que la rhyolite quartzifère, du Carbonifère au Permien. Les montagnes d'ardoise « alpines », à l'est, présentent des hauteurs sommitales largement inférieures à 2 000 m et ont donc le caractère d'une chaîne de basses montagnes. Elles sont composées d'ardoise déposée par la mer (argileuse ou ophiolites métamorphiques), dont la formation remonte aux énormes mouvements de masse terrestre lors du plissement des Alpes à l'ère géologique de l'Éocène. Par endroits, des pyrites sont finement réparties sur l'ardoise. La couverture d'ardoise brillante (non-argileuse) est moins clastique et contient de nombreux dépôts de radiolarite.

À l'extrême nord-est de l'île se trouvent également de jeunes volcanites isolées, dans la continuité de celles de l'île d'Elbe.

Au plus fort de la dernière ère glaciaire du Pléistocène, il y a 30 000 à 20 000 ans, toute la Corse était recouverte de glaciers. Les vestiges de cette période comprennent les cirques de montagne, dont certains forment des lacs signalant la présence d'anciens glaciers. Il reste encore de vastes amas de gravats et d'éboulis qui sont souvent traversés par des eaux de fonte jusqu'à la fin de l'été.

Le littoral ouest, entre Porto et Piana, les « calanche de Piana », est connu pour ses nombreux taffoni, une spécificité géologique locale résultant de l'altération météorique. Le nom scientifique tafone a été emprunté à la langue corse.

Villes[modifier | modifier le wikicode]

Les villes les plus peuplées de Corse sont :

Villes (noms corses entre parenthèses) Population (en 2021) Département
Ajaccio (Aiacciu) 73 822 Corse-du-Sud
Bastia 48 768 Haute-Corse
Porto-Vecchio (Portivechju) 11 229 Corse-du-Sud
Borgo (U Borgu) 9 678 Haute-Corse
Biguglia 7 654 Haute-Corse
Corte (Corti) 7 654 Haute-Corse
Furiani 6 032 Haute-Corse
Calvi 5 746 Haute-Corse

Le chefs-lieux des deux départements sont Ajaccio (ville de naissance de Napoléon), sur la côte ouest, et la ville portuaire de Bastia, au nord-est. La troisième ville corse en importance est Calvi, au nord-ouest, qui possède un grand port. Corte, ancienne capitale, se situe au centre de l'île, et accueille l'université de Corse Pascal-Paoli.

Les deux villes les plus importantes du sud sont :

  • Bonifacio (Bunifaziu) : ville la plus méridionale de Corse ;
  • Sartène (Sartè) : considérée comme « la plus corse de toutes les villes corses ».

Politique et administration[modifier | modifier le wikicode]

De 1793 à 1811, l'île fut divisée en deux départements, Golo et Liamone. Les deux actuels départements de la région Corse existent depuis le 1er janvier 1976 et sont fusionnés le 1er janvier 2018 pour former la nouvelle collectivité territorial à statut unique de Corse. Les deux départements servent aujourd'hui d'unités statistiques.

Code Département Préfecture Arrondissements Intercommunalités Cantons Communes Population (2021) Superficie (km²) Densité (hab./km²)
2A Corse-du-Sud 2 7 11 124 162 942 4 014 41
2B Haute-Corse 3 12 15 236 184 655 4 666 40
Total 5 19 26 360 347 597 8 760 40

Climat[modifier | modifier le wikicode]

Le climat de la Corse est typiquement méditerranéen : des étés chauds et secs et des hivers doux et humides. En hiver, la mer Méditerranée fait office de réservoir de chaleur et adoucit les températures. Le climat n'est cependant pas uniforme sur toute l'île en raison de la présence de hautes montagnes et de vents parfois forts.

La quantité de précipitations dépend de l'altitude. À 2 000 m, les précipitations sont environ quatre fois plus abondantes que sur la côte, où il ne pleut pratiquement pas en été. Les orages estivaux ne font gonfler les rivières que pour de courtes périodes. La Corse bénéficie en moyenne de beaucoup plus d'ensoleillement que la France métropolitaine, avec environ 2 750 heures.

Les hivers sont assez doux sur la côte avec des températures diurnes autour de 12 °C malgré des gelées nocturnes occasionnelles. En haute montagne, des chutes de neige régulières et une couverture neigeuse solide permettent la pratique des sports d'hiver jusqu'au printemps. La saison printanière est généralement agréable avec des températures comprises entre 15 et 20 °C le jour, même s'il peut encore faire assez frais la nuit. À partir de juin, les températures dépassent 25 °C. En juillet et août, elles avoisinent les 30 °C même si la fraîcheur nocturne peut les faire descendre jusqu'à 20 °C. Certains étés, de la neige est encore visible sur les montagnes. L'automne fait revenir des températures agréables en journée mais, comme au printemps, les nuits sont nettement plus fraîches (parfois en-dessous de 10 °C).

Les températures enregistrées extrêmes à Ajaccio furent de −8,1 °C et janvier et 40,5 °C en août.

Sur la totalité de la période 1981-2010, la température annuelle moyenne la plus élevée de France métropolitaine a été mesurée à la station météorologique de Sari-Solenzara, dans le sud-est de la Corse : 16,4 °C. La température le plus basse enregistrée à cette station fut de −5,9 °C le 7 mars 1971. La plus élevée fut quant à elle de 39,9 °C le 4 juillet 1965.

Vents[modifier | modifier le wikicode]

Directions de vents de Corse.

Les vents qui soufflent le plus souvent pendant les mois d'été :

  • Nord : tramontane, froide et sèche, d'au-delà des Alpes ;
  • Nord-ouest : mistral (maestrale), froid et sec, dégage le ciel ;
  • Nord-est : grecale, humide ;
  • Est : levant, chaude et humide, responsable de la formation de dunes et de lagunes sur la côte est ;
  • Sud-est : sirocco, chaud et humide, apporte des orages ;
  • Sud-ouest : libeccio (libecciu), le plus fréquent, intensité modérée, grandes variations de température et apporte la pluie ;
  • Ouest : ponant, très rare et chaud.

En outre, certains vents terrestres et marins surviennent en fonction des heures de la journée :

  • La brise marine de mezziornu se lève généralement deux à quatre heures après le lever du soleil, culmine entre 13 et 14 h avant de disparaître une à deux heures avant le coucher du soleil ;
  • La brise terrestre du terranu souffle la nuit et transporte vers la mer les effluves du maquis.

Par temps de mer agitée, le vent peut souffler extrêmement fort et se révèle parfois dangereux, particulièrement sur les caps.

Marées[modifier | modifier le wikicode]

Comme partout ailleurs sur Terre, les mêmes marées se produisent à des intervalles de près de douze heures et demie en Méditerranée occidentale. L'amplitude des marées sur les côtes corses est de 30 cm pendant les vives-eaux et à 10 cm en mortes-eaux. Les écarts entre les niveaux du matin et du soir peuvent aller jusqu'à 10 cm. Selon la direction, les vents augmentent ou diminuent considérablement le niveau de l'eau.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

L'empereur Napoléon Ier.

Le rattachement de la Corse à la France fait suite à diverses conventions conclues depuis 1737 avec la République de Gènes, par lesquelles le royaume des lys supplée les Génois dans la pacification de l'île qui, bien que de culture surtout italienne, est agitée d'aspirations indépendantistes.

Après diverses interventions françaises en Corse au cours des 30 années suivantes, le Traité de Versailles signe en pratique la cession à la France des droits de Gènes sur l'île (15 mai 1768), même si, parce que la République de Gènes n'a évidemment pas demandé leur avis aux Corses, elle est réellement conquise par les armes peu de temps après (bataille décisive de Ponte Novu, 9 mai 1769).

La Corse (précisément, Ajaccio) est le lieu de naissance de Napoléon Bonaparte (Napoléon Ier, premier empereur des Français).

En septembre et octobre 1943, elle est libérée par les Alliés.

Activités économiques[modifier | modifier le wikicode]

Le golfe de Porto, sur la côte Ouest.

La beauté de ses nombreuses plages et l'enchantement de ses paysages de montagne font de la Corse un pays extrêmement touristique. Les touristes sont également très attirés par le charme pittoresque de villes comme Ajaccio, Bonifacio, Porto-Vecchio, Propriano ou Olmetto.

Parmi les autres activités économiques, figurent la viticulture (ou culture de la vigne), les cultures fruitières, l'ostréiculture, tandis que les marais salants abondent dans la région de Porto-Vecchio (mais les salines y ont fermé dans les années 2000).

Littoral[modifier | modifier le wikicode]

La Corse offre près de 1 000 km de côtes, rocheuses (pour 80%) ou sableuses.

Côté Ouest, le littoral est très découpé (nombreux caps, golfes, anses, promontoires). Côté Est, il est, au contraire, composé de longues plages. Côté Nord, les plages sont difficile à atteindre, mais elle ont deux particularités : 1. le sable y est littéralement blanc et l'eau bleu très clair, 2. le niveau de l'eau baisse très progressivement et n'est encore que d'1,50 m, à 80 m de la plage.

Le littoral est, paradoxalement, le cœur économique de la Corse. Toutes les grandes villes y sont concentrées (Ajaccio, Bastia, Calvi...), ainsi que la plupart des activités économiques (tourisme, viticulture, cultures fruitières, ostréiculture).

Intérieur[modifier | modifier le wikicode]

Paysage corse.

L'intérieur de l'île a gardé son caractère secret et sauvage. Il est montagneux et plutôt boisé (plus de 400 000 hectares de bois et forêts en Corse, soit 46% de sa superficie totale). Il correspond majoritairement à un Parc naturel régional (Parcu di Corsica) couvrant 178 communes et qui est une aire protégée, à la remarquable biodiversité.

La Corse a ses propres races de chèvres.

La vie dans ces montagnes corses étant rude et contraignante, c'est la partie de l'île la moins peuplée. L'agriculture, l'élevage de moutons et de chèvres, accessoirement celui en plein air de porcs semi-sauvages (le Porcu nustrale, de couleur noire et plutôt petit) y sont les activités principales ou caractéristiques.

Liaisons et transports[modifier | modifier le wikicode]

Les liaisons avec la France continentale et le reste du monde s'effectuent par avion ou bateau (surtout ferries).

La Corse compte quatre aéroports internationaux : Ajaccio, Bastia, Calvi et Figari (à 20 mn en voiture de Bonifacio et une petite demi-heure de Porto-Vecchio). Air-France et Air-Corsica assurent des liaisons aériennes régulières entre l'hexagone et l'île. Nice est à 50 mn de Bastia. Marseille à 1 heure de Calvi. Et Paris à 1 heure 35 d'Ajaccio.

En ferry, le voyage dure au moins 5 heures. Toulon-Île-Rousse prend 6 heures 30 minimum ; Nice-Bastia : 5 heures 30.

Le port de Porto-Vecchio.

Le réseau ferroviaire de la Corse ne comporte que deux lignes à voie unique (les croisements entre les rames s'effectuant au niveau de certaines gares, par une voie d'évitement). Le relief montagneux de l'île fait que ces lignes ont un tracé tourmenté, ponctué de petits « événements » (nombreux tunnels, ponts et viaducs). La ligne principale (158 km) va de Bastia à Ajaccio, via Ponte-Leccia. L'autre (74 km) se détache de Ponte-Leccia et va jusque Calvi, en passant par L'Île-Rousse et la région de Balagne (côte nord-ouest de la Corse).

Le réseau routier de l'île a une longueur totale de 8 341 km, dont 576 km de routes territoriales (gérées par la Collectivité Territoriale de Corse) et 7 765 km de routes départementales et voies communales. Il ne compte aucune portion d'autoroute.
Ce réseau est un peu plus fourni en Haute-Corse (331 km de routes territoriales ; 4 254 km de routes départementales et voies communales) qu'en Corse-du-Sud (245 km de routes territoriales ; 3 511 km de routes départementales et voies communales). Chiffres INSEE1 au 31 décembre 2017.

Les ports, aéroports, routes principales et lignes de chemin de fer sont visibles ci-dessus sur la carte géographique de la Corse, une fois celle-ci agrandie par un clic à sa taille réelle.

Culture[modifier | modifier le wikicode]

Langues parlées en Corse[modifier | modifier le wikicode]

En Corse, on parle principalement le français. Mais d'autres langues sont utilisées sur l'île :

  • Le corse, est la langue d'origine de l'île. Cette langue ressemble à l'italien. En 2021, 130 000 personnes parlaient le corse.
  • Le ligurien est une autre langue, proche du corse et de l'italien, parlée dans deux villes :
  • Le grec, qui était parlé à Cargèse. Le grec de Cargèse a disparu vers les années 1950.
  • L'italien, qui est connu par une petite portion de la population à cause de sa ressemblance avec le corse.
Fromages corses sur un marché local.

Gastronomie[modifier | modifier le wikicode]

Le plat régional corse est appelé Canistrelli. C'est une sorte de biscuit (ou gâteau sec) fait de farines de blé et de châtaigne, de sucre, d'œufs et parfois d'un peu d'anis pour le parfumer.

Il y a aussi un fromage corse très réputé : le Brocciu (wp). C'est un fromage de berger, un fromage frais. On en fait souvent des gâteaux ou tartes, et dans ce cas, on le savoure cuit ; mais cru, il a un goût très spécial.

Article à lire : Cuisine corse.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Tu peux lire la définition de Corse sur le Dico des Ados.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Réseau routier au 31 décembre 2017 : https://www.insee.fr/fr/statistiques/2012705
Article mis en lumière la semaine du 26 octobre 2020.
Francestubmap.png Portail de la France —  Accéder au portail sur la France !
Des îles Portail des îles —  Tous les articles sur les îles.