Pascal Paoli

« Pascal Paoli » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Pascal Paoli en 1798

Pascal Paoli est un général et un homme politique corse, né à Stretta le 6 avril 1725 et mort à Londres le 6 février 1807.

Enfance[modifier | modifier le wikicode]

Lors de sa naissance, la Corse est occupée par les Génois. L'insurrection éclate quatre ans plus tard et, en 1735, l'indépendance de la Corse est reconnue. Le père de Pascal Paoli occupe une place de dirigeant dans l'état nouvellement créé. En 1739, les Génois reprennent la Corse et la famille Paoli est obligée de s'exiler à Naples. C'est dans l'université de cette ville que Paoli réussira de brillantes études. Son esprit s'éveille rapidement à la philosophie, aux modes de vie des autres pays et à la politique. Il parlera et écrira couramment le français et l'anglais.

Vie militaire[modifier | modifier le wikicode]

En 1741, il entre en tant que cadet dans le régiment que commande son père. Il tente à 2 reprises de se faire accepter dans l'armée française mais est débouté à chaque fois. Il séjourne dans les Pouilles avant d'entrer à l'Académie Royale, puis en Sicile et à l'île d'Elbe.

En 1755, les Corses se sont à nouveau soulevés et les insurgés contrôlent quasiment toute l'île. Lorsque le chef suprême des révolutionnaires, le général Gaffori, est assassiné, son frère demande à Paoli de le remplacer. Le 29 avril, Paoli débarque en Corse. Il gouvernera la Corse pendant 14 ans.

Politique[modifier | modifier le wikicode]

Les efforts de Paoli tendront principalement à unir le peuple corse. Il devra à son tour faire face à divers mouvements de révolte fomentés par les Génois, les Français ou même les Corses. La paix établie, il crée la Constitution, réforme l'armée, la justice et l'administration, encourage le développement de l'agriculture, assèche des marais, stimule le commerce malgré le blocus de certains ports, organise l'école primaire et fonde une université.

En 1764, les Français envahissent la Corse qui leur a été vendue par les Génois lors du traité de Versailles, et qu'ils ne possédaient évidemment pas. Les Corses remportent plusieurs victoires sur l'armée française mais sont finalement vaincus de façon décisive le 8 mai 1769 à Ponte Nuovo. Seuls quelques Corses parviennent à s'enfuir dont Charles-Marie Bonaparte...

L'exil[modifier | modifier le wikicode]

Paoli s'exile à Londres et traversant l'Europe, il peut prendre la mesure de sa popularité. Partout il est acclamé et reçu tel un souverain. Pendant 20 ans, il vivra en Angleterre, aidant les réfugiés corses partout où il se trouve. Il se lie avec l'élite intellectuelle anglaise et y affine ses idées indépendantes et humanistes. Après la prise de la Bastille, Paoli espère que la Corse retrouvera son indépendance. Espoir de courte durée. Paoli accepte le décret de l'Assemblée constituante faisant de la Corse un département français.

Retour en Corse[modifier | modifier le wikicode]

Peu après, les rebelles corses sont amnistiés et Paoli peut rentrer en Corse. Après 20 ans, le peuple ne l'a pas oublié. Il est élu président du directoire départemental et commandant en chef de toutes les gardes nationales. Les relations entre Paoli et la France se dégradent rapidement et en 1792 il demande en termes voilés le protectorat de l'Angleterre. Il est traduit devant la Convention par Lucien Bonaparte en tant que contre-révolutionnaire et est déchu de son commandement.

En 1793, Paoli prend le contrôle de la majorité de l'île, est déclaré traître à la République et décrété d'arrestation. Cette fois, Paoli sollicite ouvertement l'aide anglaise et Horatio Nelson force le blocus à Bastia, St-Florent et Calvi. Les Français doivent quitter l'île et un royaume anglo-corse est proclamé le 15 juin 1794 sous le vice-roi Sir Gilbert Elliot. Cet État durera jusqu'en août 1796.

Nouvel exil[modifier | modifier le wikicode]

Ce dernier s'inquiète de l'influence et de l'ombre que pourrait lui faire Paoli. Il parvient à le faire rappeler à Londres où il finira sa vie après avoir apporté son aide à l'élaboration de la Constitution des États-Unis.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.