Jean sans Peur

« Jean sans Peur » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Jean sans Peur. Portrait à l'huile sur chêne. Début du XVe siècle

Jean Ier de Bourgogne, dit Jean sans Peur est né à Dijon en mai 1371 et est mort assassiné à Montereau-Fault-Yonne (dans l'actuel département de l'Yonne) le 10 septembre 1419. Il est le deuxième duc de Bourgogne, issu de la famille royale des Valois. Il a été un des acteurs principaux de la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons qui ravagea la France au début du XVe siècle.

Jean sans Peur est le fils de Philippe le Hardi, duc de Bourgogne et frère du roi Charles V de France. Sa mère est Marguerite de Flandre, comtesse de Flandre, d'Artois et de Franche-Comté … En septembre 1396, à la tête d'un contingent de soldats bourguignons, il participe à la bataille de Nicopolis entre Sigismond de Hongrie et le sultan turc Bajazet Ier dont les armées menaçaient l'Europe centrale. Il y gagne le surnom de « sans Peur » . Fait prisonnier il retrouve la liberté en février 1398 après que son père ait payé une énorme rançon.

Pour renforcer leur position à la cour royale les ducs de Bourgogne forgent des alliances avec les enfants du roi. Jean sans Peur fiance dès sa naissance en 1393 sa fille au dauphin Charles de France héritier de la couronne mais celui-ci meurt en1401. La jeune fille est alors mariée en 1404, au second héritier Louis de Guyenne, mais celui-ci mourra en 1415. En 1403, son fils Philippe est fiancé avec Michelle de France fille du roi.

En 1404, à la mort de son père il devient duc de Bourgogne (il héritera des possessions de sa mère à la mort de celle-ci en 1405). Le roi Charles VI ayant depuis 1392 des épisodes de démence, Jean sans Peur, comme neveu du roi, est membre du conseil de régence présidé par la reine Isabeau de Bavière. Au conseil, tout comme son père, il s'oppose à Louis d'Orléans, frère du roi et amant présumé de la reine sa belle-sœur. Les motifs de dispute sont nombreux, en particulier en matière d'impôt royaux, dont les deux princes tiraient l'essentiel de leurs revenus, mais dont l'augmentation continuelle mécontentait fortement les habitants. Jean sans Peur refuse d'appliquer les impôts royaux à ses sujet bourguignons.

Les luttes de pouvoir autour d'un roi fou par intermittence[modifier | modifier le wikicode]

Assassinat de Jean sans Peur. Miniature réalisée entre 1470 et 1480

En 1406, Jean sans Peur s'empare de Paris que la reine et le duc d'Orléans ont quitté. Il se pose en défenseur du royaume face à la menace anglaise et critique fortement le gouvernement du duc d'Orléans. En riposte le duc d'Orléans organise le blocus de Paris. Mais en octobre 1406 le roi, sorti temporairement de sa folie, oblige les deux ducs à se réconcilier. Cependant la lutte d'influence continue. Le 26 novembre 1406, Jean sans Peur fait assassiner le duc d'Orléans. Après ce forfait le duc de Bourgogne s'enfuit en Flandre mais justifie son acte en le qualifiant de «tyrannicide».

En 1410, Charles d'Orléans, fils du duc assassiné et son beau-père Bernard d'Armagnac organisent la lutte entre leurs partisans (les Armagnacs) et ceux du duc de Bourgogne (les Bourguignons). En 1411, avec la complicité de la reine Isabeau de Bavière, Jean sans Peur devient le chef du gouvernement. Mais en mai 1413 il est dépassé par les revendications des Parisiens organisés par Jean Caboche. Cependant en 1414, de nouveau lucide, le roi écarte le duc de Bourgogne du gouvernement. En 1415, les deux frères de Jean sans Peur sont tués à la bataille d'Azincourt qui fut un désastre pour la chevalerie française exterminée par l'armée anglaise. Le duc Charles d'Orléans y est fait prisonnier et emprisonné à Londres (où il restera pendant 25 ans).

En 1417, la reine est exilée à Tours où elle est rejointe par Jean sans Peur. Ils y organisent un gouvernement concurrent du gouvernement royal dominé par les Armagnacs. En mai 1418, les troupes bourguignonnes s'emparent de Paris et assassinent Bernard d'Armagnac. Le dauphin Charles se réfugie à Bourges.

Jean sans Peur tente de s'entendre avec le dauphin. Il y aura trois réunions de négociation en septembre 1418, juillet 1419 et septembre 1419. Au cours de cette dernière réunion les amis du dauphin, en présence de celui-ci, assassinent Jean sans Peur.

Les contemporains de Jean sans Peur[modifier | modifier le wikicode]

En France : Charles VI, Charles VII, Louis d'Orléans, Charles d'Orléans, Jean Ier de Berry, Isabeau de Bavière, Philippe le Hardi

En Angleterre : Richard II d'Angleterre, Henri IV, Henri V, Jean de Lancastre

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Société paysanne au XIVe siècle.jpg Portail du Moyen Âge —  Tous les articles sur le Moyen Âge.