Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Longitude

« Longitude » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Sur la surface du globe terrestre, la position d'un point est repérée par deux valeurs : la latitude et la longitude. Cela est reporté dans les atlas et les cartes. Par exemple, Paris a pour latitude : 48° Nord et pour longitude : 2° Est (deux degrés est). La longitude d'un point est l'angle que fait le demi-plan passant par le méridien de ce point avec le plan du méridien-origine (le méridien de Greenwich).

Définition[modifier]

La longitude d'un lieu (ici Le Caire)en Égypte

Le globe terrestre pivote sur lui-même d'ouest en est et autour de l'axe des pôles. Cet axe traverse la Terre au pôle Nord (au milieu de l'océan Arctique) et pôle Sud (au milieu de l'immense continent antarctique qui est très haut en altitude).

À partir de ces deux pôles, on coupe la Terre en quartiers d'orange. Chaque ligne de séparation s'appelle un méridien. Plus exactement un méridien est un demi-cercle, qui est la trace sur le globe d'un demi-plan délimité par l'axe des pôles. L'angle entre deux méridiens est l'angle entre les deux demi-plans qui les définissent (voir figure).

Le méridien-origine[modifier]

Pour mieux s'y retrouver, on fixe de manière arbitraire un méridien, et on mesure les angles par rapport à ce méridien. Pour des raisons historiques, le méridien-origine est celui de Greenwich, une petite ville ayant un grand observatoire astronomique, près de Londres en Angleterre. Chaque méridien fait un angle avec le méridien de Greenwich. On compte les angles de 0 à 180° Est si les méridiens sont à l'est de Greenwich ; de 0 à 180° Ouest s'ils sont à l'ouest de Greenwich.

Le méridien de Greenwich[modifier]

Ce méridien part du pôle Nord et passe évidemment par Greenwich. Mais il traverse aussi la Manche et arrive en France à la commune de Villers sur mer (on peut marcher dessus, sur la plage !) et file droit vers le sud, passe à Tarbes, puis traverse l'Espagne, coupe la Méditerranée, arrive en Afrique au niveau de Mostaganem en Algérie et traverse tout le Sahara, passe à Gao sur le fleuve Niger au Mali, traverse le Burkina Faso, puis le Ghana et traverse le golfe de Guinée à partir du port d'Accra. Il atteint alors à l'ouest du Gabon, le point de latitude O°. Et très curieusement (il y a plus de mer dans l'hémisphère Sud), il va se poursuivre droit vers le sud à travers l'océan Atlantique, jusqu'au continent antarctique et parcourut environ 2 000 km sur ce continent pour arriver au pôle Sud.

Le méridien de Paris[modifier]

Pour des raisons de prestige et d'orgueil, le Roi Louis XIV de France voulut aussi son méridien : il fît édifier l'Observatoire de Paris en 1666 et décida que le méridien de Paris passerait rigoureusement au centre du bâtiment. Il y est matérialisé par une somptueuse ligne de cuivre bordée de marbre sculpté. À l'extérieur, des médaillons portant le nom d'Arago matérialisent dans Paris le tracé du Méridien. Il est donc facile de trouver le nord et le sud de Paris : il suffit de suivre, comme le petit Poucet, les médaillons. Si on poursuit sur mille kilomètres, on traverse toute la France de Dunkerque à Perpignan, sur environ 9° de latitude. Bien sûr, les habitants de Dunkerque n'ont pas le même climat que ceux de Perpignan : le climat est plus océanique, la lumière n'est pas la même, ce qui se voit très bien sur les tableaux des peintres.

Mesure de la longitude[modifier]

  • Pour mesurer la longitude d'un point il faut calculer la différence entre l'heure du point et l'heure du méridien-origine au même moment. De cette différence se déduit l'angle de longitude.

Si au point considéré il est 14 heures et qu'au méridien origine il est 12 heures (midi) la différence est de deux heures. Or la Terre tourne sur elle même en 24 heures. Elle fait donc une rotation de 360° d'angle en 24 heures. Pour une heure la rotation est donc de 360/24 c'est-à-dire 15°. Donc en deux heures le point s'est déplacé de 15 X 2 c’est-à-dire 30°. La longitude sera donc de 30°.

  • Les principaux méridiens indiquant la longitude sont 360 : soit un par degré d'angle. Ils sont répartis à raison de 180 à l'est et 180 à l'ouest du méridien-origine.

Bien sûr le méridien 180° Est est confondu avec le méridien 180° Ouest. Ce méridien est situé essentiellement en mer, dans l'océan Pacifique, passe légèrement à l'est de la Nouvelle-Zélande et atteint le Continent Antarctique par la mer de Ross, et court 2000 km jusqu'au pôle Sud. C'est sur ce méridien particulier qu'est fixée (avec quelques détours) la ligne de changement de date.

Unité de mesure[modifier]

En géographie, la longitude s'exprime en degrés, minutes et secondes d'arc.

Parfois, la longitude peut être exprimée en grades. Neuf degrés valent dix grades.


  • Les premières mesures très scientifiques de méridien furent faites par la France (l'abbé Picard, puis plus tard Maupertuis et Bouguer, puis à nouveau en France par Delambre et Méchain). Sous la Révolution française, les savants décidèrent qu'il n'y aurait plus jamais « deux poids, deux mesures », et tout le monde aurait les mêmes droits et aussi les mêmes unités de mesure pour tous les commerçants. Donc, pour Tous les Temps et pour Tous les Hommes, on décida que la circonférence méridienne ferait par définition 40 000 000 m. Ensuite, on changea la définition du mètre, mais on ne se trompe pas beaucoup si on dit que la Terre a comme circonférence méridienne 40 000 km.

Mesure de longitude en mer[modifier]

Si on se trompe en mer de longitude, on risque de s'écraser de nuit sur le rivage des côtes bretonnes ou de Grande-Bretagne. La Grande Armada espagnole du puissant roi Philippe II qui allait attaquer l'Angleterre se trouva ainsi prise par la tempête et drossée sur les rochers en 1588. Les marins britanniques furent plus adroits et battirent cette « Invincible Armada ».

Tout au long du XVIIIe siècle, on chercha à trouver une solution : sur terre, il suffisait de mesurer le même évènement céleste de deux points et de se donner la date d'observation. Peyresc fut le premier à le faire. Mais en mer, il fallait un bon chronomètre de marine, qui permettait de conserver l'heure du méridien-origine. Harrisson (John, 1693-1776) fut le premier à y réussir en 1736 et en fut richement récompensé : les navires de Grande-Bretagne pouvaient enfin entrer au port, sans trop de danger. Ainsi de grands navigateurs britanniques, tel James Cook (1728-1779), sillonnèrent toutes les mers du globe.

Voir aussi[modifier]

Articles connexes[modifier]

Source[modifier]

  • Sobel, la mesure de la latitude, Seuil, 1998.


Portail de la géographie - Tout sur les continents, le climat, la météo...