Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Londres

« Londres » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le cœur de Londres. le palais du Parlement, l'abbaye de Westminster et la tour de Big Ben

Londres est la capitale et la principale ville du Royaume-Uni. Ses habitants s'appellent les Londoniens et l'agglomération regroupe environ 7 684 700 personnes.

Géographie[modifier]

La capitale est située au sud-est de l'Angleterre. Elle est traversée d'est en ouest par le fleuve la Tamise. Le premier peuplement de Londres s'est fait à l'endroit de la remontée extrême de la marée provenant de la mer du Nord.

Le climat de Londres est un climat océanique. Il y pleut régulièrement, mais les précipitations ne sont pas violentes. Il ne neige presque jamais de manière abondante. Les étés sont chauds mais pas caniculaires et les hivers sont froids mais pas glaciaux.

Histoire[modifier]

Dans l'Antiquité[modifier]

Les Celtes habitant les îles britanniques avaient une installation (LLyn-Din) au même endroit . Londres a été fondée par les Romains, à l'endroit où la remontée extrême de la marée provenant de la mer du Nord dans l'estuaire de la Tamis croise une voie terrestre joignant la Manche à l'Écosse. Ils la nomment Londinium. La ville devient alors un centre commercial avec des entrepôts.

Le Moyen Âge[modifier]

Les Anglo-Saxons s'emparent de Londres, vers 430. Le christianisme s'implante avec l'abbaye de Westminster.

La Tour de Londres dans la première moitié du XVe siècle

Le roi Guillaume le Conquérant fortifie la ville vers l'aval de la Tamise en faisant construire la Tour de Londres, dont il fait son palais, mais qui c'est aussi une forteresse et une prison. Le roi Richard Cœur de Lion qui réside très peu de temps en Angleterre pendant son règne permet la création d'une commune avec à sa tête un Lord Maire.

Au Moyen Âge la construction du pont de la Tour pérennisePrécision le sitePrécision, au fond de l'estuaire de la Tamise. La ville devient un port important qui commerce avec les ports de la mer Baltique, la Flandre (où on travaille les laines anglaises) et la France (les rois d'Angleterre étaient les maîtres du sud-ouest de la France). La ville se développe surtout au nord de la Tamise. Les quartiers actuels de Moorfiels, Hampstead ou Haymarket étaient des champs qui servaient au ravitaillement des Londoniens.

En 1381, la révolte de Wat Tyler contraint le roi Richard II à se réfugier dans la Tour de Londres tandis que la ville est incendiée.

Londres des Tudors et des Stuarts[modifier]

Après la guerre des Deux Roses qui ravage l'Angleterre de 1455 à 1485, l'aristocratie doit céder la place à la bourgeoisie. La ville-port se développe grâce à la décision des souverains Tudors de favoriser la vie maritime de leur pays. Vers 1570, Londres comptait environ 200 000 habitants. En 1571, sir Thomas Gresham fonde la bourse de Londres, afin de collecter les capitaux en faveur des compagnies de commerce. C'est à Londres que Shakespeare fait jouer ses œuvres au théâtre du Globe (quartier de Lambeth).

Les Stuarts font construire le palais de Whitehall où ils tiennent une cours brillante. C'est là que résidera Olivier Cromwell pendant sa dictature de 1649 à 1659.

Londres bénéficie de l'acte de Navigation de 1651, élimine la concurrence hollandaise pour le ravitaillement de l'Angleterre et réserve le commerce aux armateurs, marins et négociants anglais.

Le grand incendie de Londres de 1666 détruit une grande partie de la ville qui étaient construite en bois. 70 000 des 80 000 habitants de la ville ont perdu leur maison. La ville est reconstruite sous l'impulsion de Christopher Wren. Le quartier de Kensington devient à la mode lorsque le roi Guillaume III d'Angleterre en fait sa résidence. Dans le quartier de Soho, le roi accueille des protestants français fuyant la politique religieuse de Louis XIV. Ce n'est qu'en 1750, à Westminster, qu'on construit un second pont sur la Tamise.

Londres au XIXe siècle[modifier]

Une partie du port de Londres vers 1800

Un temps ralentit par la lutte acharnée que l'Angleterre mène contre la France napoléonienne, la croissance de Londres s'accélère après 1815. La ville devient la capitale d'un vaste empire colonial et un port qui reçoit les marchandises du monde entier et à partir duquel l'industrie britannique inonde le monde. Londres devient la première place bancaire du monde. La ville se transforme : l'ouest s'embourgeoise, l'est (East End) s'ouvriérise. En 1809, l'éclairage au gaz illumine Piccadilly, le premier omnibus circule en 1829 et en 1836, le premier train à vapeur. La police urbaine est créée en 1829 par Robert Peel (d'où le surnom des agents de police londoniens, les Bobbies (Bob étant le diminutif de Robert). En 1851, la ville comptait plus de 2 500 000 habitants.

Londres au XXe siècle[modifier]

Les destructions dues aux bombardements aériens en 1940. Quartier de la cathédrale Saint-Paul

Pendant la Seconde Guerre mondiale, durant l'été 1940, Londres a subi de grands bombardements effectués par la aviation allemande. Les dégâts sont considérables.

Dans les deux dernières décennies, la ville change. Il y a une transformation des quartiers populaires et portuaires de l'est (les anciens docks en particulier) en quartiers d'activités tertiaires et de loisirs vers l'est.

Économie[modifier]

Les gratte-ciels de la City. Photographie prise en 2006

La capitale britannique accueille environ 14 millions de touristes par an. Ils sont attirés par les nombreux monuments, les musées aux collections prestigieuses, les manifestations publiques organisées autour de la vie de la famille royale, mais aussi la vie artistique qui est intense.

Londres est une métropole de rang mondial. Avec la City, le quartier des affaires, Londres reste un important centre financier et économique. Elle a des fonctions financières avec (bourses des valeurs (le London Stock Exchange) , les sièges de grandes compagnies internationales d'assurances (par exemple la Lloyds) et de très grandes banques dont beaucoup sont d'origine étrangère. Elle abrite le siège social de grandes sociétés internationales industrielles et énergétiques.Elle est le siège des bourses mondiales des métaux non-ferreux, des produits agricoles tropicaux (café, cacao, thé).

Londres est la capitale culturelle du Royaume-Uni. Les éditeurs de livres sont nombreux, les salles de concert classiques ou de musique populaire sont prestigieuses. Les musées sont très bien pourvus en collections de valeur (Britsh Museum, National Gallery, Tate...) et fréquentés.

L'activité politique (gouvernement, parlement, monarchie) , qui se concentre à Londres génère aussi des nombreuses activités (médias, cabinet de lobbyingPrécision, avocats...)

Quartiers[modifier]

Une petite partie des jardins de Hyde Park

Londres est divisée en de nombreux quartiers, appelés districts. Les quartiers les plus célèbres sont ceux du centre de la ville. Autour de ce grand centre-ville se trouve un grand nombre de banlieues et de zones industrielles. Londres est connue pour sa grande superficie. Elle possède par ailleurs plusieurs immenses parcs royaux. À l'ouest est situé un des grands parcs du nom de Hyde Park. Non loin de celui-ci, la reine Élisabeth II possède sa résidence officielle, Buckingham Palace. Un autre grand parc, Regent's Park est situé plus au nord.

Une des plus célèbres places de Londres est Piccadilly Circus, située en plein centre de la ville. La Tour de Londres, plus à l'est, abrite les joyaux de la couronne britannique. Le Palais de Westminster, qui borde la rivière Tamise, est composé du Parlement et de la tour de l'horloge, Big Ben.

Le quartier de Chelsea est un des districts les plus luxueux de Londres. Enfin, la City (la cité de Londres) abrite le quartier des affaires (c'est le principal quartier financier).

Transports[modifier]

Londres est une immense ville, qui a besoin de nombreux moyens de transport pour permettre aux gens de s'y rendre et d'y circuler. La capitale compte cinq aéroports, dont Heathrow, le premier d'Europe par le nombre de passagers. Les quatre autres sont Gatwick, Stansted, Luton et le London City Airport. Elle dispose d'un important réseau de métro, qui compte onze lignes, et d'un grand réseau d'autobus. Les stations de métro ouvrent tôt le matin mais ferment vers minuit le soir. En effet, la nuit, une maintenance des rails et des trains est effectuée.

La plupart des bus roulent dès 6 heures du matin jusqu'à au moins 22 heures, mais des lignes fonctionnent jusqu'à minuit. Certaines lignes sont même en service 24 heures sur 24. La ville dispose aussi d'un grand service de taxi (appelés cabs en anglais). L'utilisation de la voiture reste importante par les Londoniens, même si une taxe a été instaurée en 2003 pour une zone du centre-ville, dans le but de réduire le trafic.

Monuments[modifier]

Un garde de Buckingham Palace

Tower Bridge[modifier]

Le Tower Bridge est un pont basculant qui se situe sur la Tamise à Southwark, près de la tour de Londres dont il tire son nom. Au moment de sa construction, Tower Bridge était le plus grand et le plus sophistiqué des ponts basculants jamais construits. Ce pont est célèbre dans le monde entier grâce à son architecture très particulière : il est composé de deux grandes tours, d'une suspension rigide, d'un tablier s'ouvrant au passage des navires les plus hauts et d'une passerelle au sommet. Les machineries du pont ouvrant et la passerelle sont ouvertes au public pour des petites visites.

Big Ben[modifier]

Big Ben est le surnom de la grande cloche de 13,5 tonnes installée dans la Tour de l'Horloge (Clock Tower) du Palais de Westminster, le siège du parlement britannique (Houses of Parliament). Le bâtiment fait face à la Tamise, entre le pont de Westminster (Westminster Bridge) et l'abbaye de Westminster (Westminster Abbey). Un incendie en 1835 dévaste une partie du bâtiment du Parlement. Après cet événement, une commission a été mise en place pour choisir le nouveau design du bâtiment.

Buckingham Palace[modifier]

Buckingham Palace est la résidence officielle londonienne de la monarchie britannique. Le palais est à la fois le lieu où se produisent les événements en relation avec la famille royale, le point de chute de beaucoup de chefs d’État en visite, et une attraction touristique importante. C’est le point de convergence du peuple britannique lors des moments de joie, de crise et de peine. « Buckingham Palace », ou tout simplement « le Palais », désigne la source des déclarations de presse émanant des bureaux royaux.

Westminster Abbey[modifier]

L’abbaye de Westminster est l'église la plus célèbre de Londres. Sa construction commença au XIIIe siècle, sous Henri III. C'est le lieu de sépulture de la plupart des rois et reines d'Angleterre, et aussi des hommes et des femmes célèbres. Le « Coin des poètes » fait honneur aux écrivains du royaume. La quasi-totalité des couronnements des monarques anglais a eu lieu dans cette abbaye.

Autres monuments[modifier]

  • La Tour de Londres est appelée « La forteresse et le palais de Sa Majesté, la Tour de Londres », elle a été construite en 1078.
  • La grande roue est aussi appelée « L’Œil de Londres » (London Eye). Elle mesure 135 m de diamètre.
  • La cathédrale Saint-Paul a été construite à partir de 1675 et ouverte au public en 1697.

Places[modifier]

Musées[modifier]

  • Le British Museum est l’un des plus anciens et l'un des plus importants musées du monde. Sa construction date de 1753 ;
  • La National Gallery est un grand musée de peinture ;
  • Mme Tussaud est un musée de cire fondé par Marie Tussaud : on y voit des célébrités comme la reine, les One Direction, Shreck.




Portail de la géographie - Tout sur les continents, le climat, la météo...

51° 30′ 25″ N 0° 07′ 39″ W / 51.506944, -0.1275