Pierre de Coubertin

« Pierre de Coubertin » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Pierre de Coubertin
Pierre de Coubertin Anefo.jpg
Nom Pierre de Coubertin
Dates 1863-1937
Nationalité Française
Profession sportif et pédagogue
voir modèle • modifier
Pierre de Coubertin en 1915
Pierre de Coubertin (né en 1863 à Paris – mort en 1937 à Genève), de son vrai nom Pierre Frédy, baron de Coubertin, était un historien et pédagogue français. Il œuvra pour l'éducation physique dans les établissements scolaires, réinventa les Jeux olympiques en s'inspirant des Jeux olympiques de la Grèce antique et créa le Comité international olympique.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Plaque commémorative posée sur la façade de la maison natale de Pierre de Coubertin.

Ses parents sont des barons et vivent au château de Mirville, en Haute-Normandie, où Pierre passe son enfance. Il visite plus tard des universités britanniques et américaines. Pierre décide d'améliorer l'éducation car selon lui, le sport occupe une place fondamentale dans le développement de l'individu. Il cherche donc à en augmenter la place du sport dans l'éducation de la jeunesse. Il pratique plusieurs sports : la boxe, l'équitation, l'aviron ou l'escrime, et devient même sept fois champion de France au tir au pistolet.1

Son idée est de créer une grande compétition internationale qui verrait s'opposer les meilleurs athlètes du monde civilisé. Dans les années 1890, les découvertes archéologiques d’Olympie le décident à recréer les Jeux olympiques. En juin 1894, à Paris, il crée le Comité international olympique (qu'il dirigera jusqu'en 1925) et a lieu le premier Congrès olympique. En 1896, les premiers Jeux olympiques rénovés ont lieu à Athènes, ce qui est un symbole par rapport à la Grèce antique. Les Jeux auront lieu tous les quatre ans.

Les femmes sont absentes des premiers jeux de 1896, car Coubertin conseillait la gymnastique aux femmes dans une optique de santé, mais pas la compétition. Lors des deuxièmes Jeux, à Paris, en 1900, il y a 27 participantes.

Ruiné, avec un enfant handicapé, il s'implique dans l'organisation des Jeux de 1936. Il est malgré tout amer car la politique prend beaucoup de place. Il meurt à Genève l'année suivante, victime d'une crise cardiaque. Il est enterré à Lausanne.

Certains spécialistes pensent que Pierre de Coubertin était pour un idéal d'égalité raciale, pacifiste et actif contre la colonisation. D'autres pensent qu'il était raciste ou contre la participation des femmes.

La mauvaise image du baron vient de l'organisation des JO de 1936 à Berlin, dans un climat d' avant guerre. Il dira que ces Jeux étaient les mieux organisés de tous. Par exemple, Hitler a appuyé une demande de prix Nobel pour Coubertin. Cette récompense lui aurait été refusée à cause de cet appui.

Certaines des idées de Coubertin sont toujours très en avance sur notre époque (autogestion des élèves, partage égal entre les activités intellectuelles et physiques...)

Idées reçues[modifier | modifier le wikicode]

Coubertin n’a pas inventé la devise olympique « citius, altius, fortius » (plus vite, plus haut, plus fort), et surtout, il n'a jamais dit « l'important, c'est de participer ». En 1908, il reprend une phrase de l'évêque de Pennsylvanie : « L'important dans la vie, ce n'est point le triomphe, mais le combat, l'essentiel ce n'est pas d'avoir vaincu mais de s'être bien battu ».

Source[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Pierre de Coubertin de Wikipédia.
[Page consultée le 17 mars 2008]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Le tir au pistolet est l'une des disciplines du tir sportif, avec le tir à la carabine et le tir à l'arbalète.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail des Jeux olympiques —  Tous les articles sur les Jeux olympiques