Nintendo

« Nintendo » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Nintendo est une entreprise japonaise de jeu vidéo. Elle a créé de nombreuses consoles de jeux vidéo portables et de salon, comme la NES, la Game Boy, la Wii, ou encore la Nintendo DS, ainsi que des grandes séries de jeux vidéos, comme Super Mario, The Legend of Zelda ou encore Kirby.

L'entreprise a été créée en 1889 et produisait d'abord des jeux de cartes et d'autres jeux divers. Elle s'est lancée dans les jeux vidéos seulement dans les années 1970. Son siège est à Kyoto au Japon et elle a des bureaux et usines dans de nombreux autres pays.

Une nouvelle console de salon est sortie le 3 mars 2017 et elle est aussi portable. Elle se nomme la Nintendo Switch. Cette console est utilisable jusqu'à 4 joueurs pour une Switch (et dans certains jeux on peut jouer jusqu'à 8 avec plusieurs consoles). À son lancement, elle possède une très petite ludothèque de jeux (Zelda, 1 2 Switch, Just Dance 2017...), mais de nombreux jeux sortent et sortiront.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Hanafudas[modifier | modifier le wikicode]

Le 23 septembre 1889, Fusajiro Yamauchi fonde une entreprise fabriquant des cartes à jouer japonaises: les hanafudas, qu'il inventait et fabriquait lui-même. Elle se nomme Nintendo Koppai, qu'on peut traduire en français par " Laissons la chance au ciel ".

Fusajiro prendra sa retraite en 1929 et cède la place à son gendre Sekiryo Yamayuchi, qui appelle la société Yamayuchi Nintendo & Co. en 1933. Puis en 1947, il fonde une nouvelle société, Marufuku Co. Ltd (qu'il renomme Nintendo Playing Cards Co. Ltd en 1951), pour distribuer ses hanafudas à l'étranger.

Puis en 1949, son petit-fils, Hiroshi Yamayushi voit les activités de Nintendo Karuta se diversifier ; l'entreprise faisait des portions de riz individuelles, et gérait même des compagnies de taxis !

Ancien siège de Nintendo dans la ville de Kyoto.

Après un contrat avec Disney, la société entre en bourse sous le nom de Nintendo Co. Ltd. en 1962.

En 1969, un département Jeux fut créé. Il est dirigé par un nouveau venu, Gunpei Yokoi. Leur premier jouet fut vendu à plus d'un million d'exemplaires et s'appelait Ultra Hand. Il permettait de saisir des objets qui sont loin de soi-même.

Passage du jeu au jeu vidéo et premières consoles[modifier | modifier le wikicode]

Au tout début des années 1970, Nintendo se tourne vers un tout nouveau marché... le jeu vidéo ! Au début, Nintendo faisait des jeux pour les bornes d'arcade, puis ils ont aussi contribué à la création de la Magnavox Odyssey, la première console de jeux de l'histoire.

Le 1er juin 1977, Nintendo sort au Japon sa première console de jeu vidéo : La Color TV Game 6. Cette dernière fonctionnait avec des piles et avait six versions d'un jeu ressemblant à Pong, nommé Light Tennis. On pouvait y jouer à deux, mais les manettes étaient un peu fragiles. 360 000 exemplaires étaient vendus.

La Color TV Game 6.

Le même mois, la Color TV Game 15 sort. C'est une version plus aboutie de la 6, avec quinze versions du jeu Light Tennis. Cette console a eu pas mal de succès: 700 000 machines vendues.

Étant donné que leurs petites consoles marchent bien, Nintendo continue d'évoluer dans ce domaine. Suivent alors la Color TV Game Racing 112, la Color TV Game Block Kuzuchi, et la Computer TV Game. Ces consoles de jeux vidéos sont de la première génération de consoles, des consoles dont les jeux sont souvent déjà inclus dans la console.

Premiers grand succès de Nintendo[modifier | modifier le wikicode]

En 1980, Gunpei Yokoi lance une console de jeux portable: la Game and Watch. Elle rentre dans une poche, et il y avait de très nombreux modèles contenant un certain nombre de jeux différents. Yokoi avait eu l'idée lorsqu'il voyageait en train et que à côté de lui, un homme s'amusait avec sa calculatrice pour passer le temps. Il lui est alors venu l'idée de faire des petits jeux portables pour, justement, les adultes voulant faire passer le temps.

Nintendo remarque alors que les principaux acheteurs de la Game and Watch n'étaient pas des adultes, mais des enfants... Nintendo décide alors de créer des jeux vidéos plus colorés à destination des enfants. De nombreux autres modèles sont sortis dans les années suivantes. Plus de 43 millions d'exemplaires ont étés vendus.

Ball, le premier modèle de Game and Watch.

En 1980 sort Donkey Kong en bornes d'arcade. Ce jeu met en scène Donkey Kong, un gorille ayant enlevé la fiancée de Jumpman (qui est devenu Mario plus tard !!). Le joueur y évolue dans un monde composé notamment de canalisations et d'échelles.

En 1983, la console Famicom sort au Japon. En 1985 aux USA et en 1986 en Europe et au Canada, la console sort aussi mais sous un autre nom: Nintendo Entertainement System.

Au début des années 1980, le marché des jeux vidéos fait un crash car les micro-ordinateurs explosent en vente, étant donné qu'ils coûtaient autant que les consoles de jeux et qu'ils ne savent pas que jouer aux jeux vidéos. Mais la Famicom avait un prix assez compétitif et a quand même réussi à tirer son épingle du jeu.

En 1985 fut lancé le très célèbre Super Mario Bros., un jeu de plate-forme dont le héros est Mario, un plombier moustachu italien. Tout se passe dans le Royaume Champignon. La princesse Peach a été enlevée par Bowser. Mario doit aller la libérer. Le jeu est basé sur "Mario Bros", un jeu d'arcade où Mario et son frère Luigi doivent combattre des monstres dans les égouts de New York.

Super Mario Bros. a été vendu à plus de 40 millions d'exemplaires, avant d'être battu par Wii Sports. Des suites sont sorties en 1988 et 1990 sur NES. Super Mario est une série emblématique, dont des nouveaux opus sortent encore de nos jours.

En 1986 sort The Legend of Zelda. C'est un jeu d'aventure où l'on incarne Link, un guerrier qui doit réunir les huit fragments de la Triforce de la Sagesse, afin de pouvoir aller à la montagne de la mort pour affronter Ganon, le méchant du jeu. C'est aussi un énorme succès et il y a aussi eu plein de jeux sortis par la suite, et qui sortent encore aujourd'hui.

Shigeru Miyamoto, le créateur de Super Mario et The Legend of Zelda.

On peut aussi noter la série de jeux Metroid créée en 1986 par Gunpei Yokoi et qui est aussi assez connue.

Nintendo a créé le label Seal of Quality que chaque jeu doit avoir. Les développeurs d'un jeu pour NES n'ont pas le droit de développer le jeu sur une autre console, et peuvent faire maximum 5 jeux par an.

Nintendo devient une entreprise très puissante, n'ayant aucun véritable concurrent.

Rivalité entre Nintendo et Sega[modifier | modifier le wikicode]

En 1988, Sega sort la Megadrive, la première console 16-bits. Nintendo lance alors en 1990 la Super Nintendo Entertainement System (SNES). Mais Sega a repris entre temps beaucoup de parts de marché à Nintendo, et de nombreux éditeurs quittent Nintendo pour Sega, notamment à cause de la politique embêtante de Nintendo. Mais des éditeurs connus restent encore toujours avec Nintendo, comme Konami ou Capcom. La SNES possède un mode permettant de faire des jeux en pseudo-3D, le mode 7.

Suite à l'arrivée de Sega, Nintendo a revu sa politique.

À cette époque Nintendo domine le marché des consoles portables avec sa Game Boy, une console de jeu portable.

À l'époque, l'heure est aux cartouches pour la plupart des consoles. Sega sort sa Mega CD. Nintendo pense aussi faire pareil avec sa Super Nintendo, le concept s'appelle la SNES-CD. L'entreprise s'allie avec Sony pour concevoir le SNES-CD. Mais le président de Nintendo, Hiroshi Yamauchi, réalise en lisant le contrat avec Sony que l'accord accordait à Sony la possession de tous les jeux sous ce format. La collaboration avec Nintendo et Sony s'est alors rompue et Nintendo s'allie avec Philips. Sony avait à peine décidé d'un nouveau nom pour le projet : Play Station ...

Sony décide de continuer de développer une console en solo. Elle sort en 1994 et s'appelle la PlayStation.

La Game Boy.

Arrivée de la PlayStation et de la 3D[modifier | modifier le wikicode]

La société Argonaut fait en 1993 le Super FX, une puce à insérer dans les cartouches de Super Nintendo qui permettait de faire des jeux en 3D polygonée. Avec cela, la SNES arrive à faire tête à la PlayStation et à la Saturn de Sega. La Sega Saturn ne rencontrera pas un si grand succès que ça car Sega a fait des mauvais choix de marketing.

Nintendo commence à travailler sur un projet de console 64 bits (à cette époque les consoles étaient des 32 bits) ; nom de code : Ultra 64.

Et pendant l'été 1995, Gunpei Yokoi conçoit une console semi-portable à 32 bits. Elle s'appelle la Virtual Boy et possède un sorte de casque de réalité virtuelle. Ce fut un échec commercial et Nintendo ne l'a même pas commercialisé en Europe. Et pour cause, l'effet 3D causait des maux de tête et des nausées, le bipied était peu ergonomique, et il n'y avait que deux couleurs (rouge et noir)

La Virtual Boy.

La production de la Virtual Boy s'arrêtera un an plus tard. Gunpei Yokoi quittera Nintendo peu après pour aller chez Bandai. Il meurt renversé par une voiture en 1997.

La Ultra 64 (aussi appelée Project Reality) sort en 1996 au Japon et aux USA et en 1997 en Europe. La console a été rebaptisée Nintendo 64. Annoncée en tant qu'ultra puissante en 1993, elle ne l'était plus autant en 1996, sans pour autant être un échec commercial. Le marché était sous la dominance de la PlayStation. Étant donné que quelques années auparavant, de nombreux éditeurs ont fui un par un Nintendo, Nintendo a fait beaucoup de jeux pour sa propre console. Comme par exemple Super Mario 64, GoldenEye 007, Super Smash Bros, Mario Kart 64, etc. Mais à cause de cela, Nintendo perd de plus en plus de parts de marché.

La Nintendo 64.

Une série de jeux, nommé Pocket Monster (Pokémon), dont le premier opus est sorti en 1996 sur Game Boy, va relancer la marque.

La série fait un carton, plein de jeux Pokémon sont sortis (et sortent encore aujourd'hui), et il y a eu des adaptations en dessin animé et des jeux de cartes entre autres.

En 2001 sort la Game Boy Advance, une console portable 32-bits à couleurs et qui affiche des graphismes plus colorés que la Super Nintendo. De nombreux jeux sont sortis avec la console.

Nintendo sort également sa Gamecube la même année.

En 2002, Hiroshi Yamauchi (président) démissionne et Satoru Iwata lui succède, ce qui donne du sang neuf à Nintendo.

La GameCube, sortie en 2001.

À l'époque, les consoles de salon (La Xbox et la PS2) permettaient de jouer en ligne. Mais Nintendo préférait le jeu en multijoueur local, plus convivial. Néanmoins, il restait possible de jouer en ligne.

En 2004 est lancée la Nintendo DS, une console portable avec des fonctionnalités nouvelles, comme par exemple un écran tactile rétroéclairé.

Nintendo annonce alors qu'elle travaille sur une console avec une nouvelle façon de jouer : son nom de code est Revolution. Plus tard, son officiel est la Wii.

La Wii, sortie en 2006, a véritablement relancé Nintendo sur le marché.

La Wii fut un véritable succès parce qu'elle a touché le marché des casual gamers, c'est-à-dire les personnes jouant occasionnellement. Elle a séduit le marché parce qu'elle permet de bouger tout en jouant. Elle fut la deuxième console de salon la plus vendue de l'histoire (après la PlayStation 2).

La Wii a une télécommande et une petite manette (Nunchuk) qu'on peut raccrocher à la manette. Il y avait aussi, accessoirement, une plate-forme sur laquelle on se mettait debout, la Wii BalanceBoard.

La Nintendo DS. Nintendo en ressortira des variantes avec le temps, comme la DSi et la 3DS.

En 2012 sort la Wii U, la nouvelle console a du mal à séduire les consommateurs. La console a mal marchée. Trop de gens confondaient la Wii et la Wii U. Avec la Nintendo Switch, Nintendo espère retoucher le public.

La Wii U, sortie en 2012.

L'entreprise actuelle[modifier | modifier le wikicode]

Nintendo réalise un chiffre d'affaires (total des ventes) d'environ 4,5 milliards d'euros par an en 20141, et a un peu plus de 5000 employés.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. CONSOLIDATED FINANCIAL STATEMENTS, Nintendo Co. Ltd., 7 mai 2014.

Vikiliens[modifier | modifier le wikicode]

Consoles de jeux de salon[modifier | modifier le wikicode]

Consoles de jeux portables[modifier | modifier le wikicode]

Séries de jeux notables[modifier | modifier le wikicode]

Jeux sortis[modifier | modifier le wikicode]

Galerie d'images[modifier | modifier le wikicode]

[modifier | modifier le wikicode]

Article mis en lumière la semaine du 13 mars 2017.
SA Cet article a été proposé comme Super article mais n'a pas été élu. Voir sa page de vote.
Portail sur Nintendo — Tous les articles concernant Nintendo
Portail sur les jeux vidéos — Tous les articles concernant les jeux vidéo.