Hiérarchie militaire de la légion romaine

« Hiérarchie militaire de la légion romaine » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Durant l'Antiquité, l'armée romaine est hiérarchisée, c'est-à-dire qu'elle dispose d'une échelle de grades (sous-officiers, officiers subalternes et officiers supérieurs, généraux). Sous-officiers et officiers subalternes ont commencé comme simples légionnaires. Une partie des officiers supérieurs et les officiers généraux sont élus par le peuple.

Le légionnaire, un soldat sans grade[modifier | modifier le wikicode]

En bas de l'échelle hiérarchique, il y a l'homme de troupe : le légionnaire de deuxième classe. Il fait les corvées du camp (terrassement, ravitaillement, ...). Le légionnaire qui s'est distingué au combat accède à la première classe, ce qui le dispense des corvées. Le légionnaire ne peut espérer dépasser le grade de centurion. Il portait 35 kg de bagages. Mais attention il n'y a pas que les légionnaires.les légions de la République étaient constituées grâce à un enrôlement obligatoire des citoyens (avec un minimum de qualifications) et levées chaque fois que nécessaire. Généralement autorisées par le Sénat romain, elles étaient ensuite dissoutes.La légion romaine désigne les pelotons militaires qui composaient l'armée romaine entre le VIIIe siècle avant J. -C. au Ve siècle de notre ère, et reconnue pour ses qualités en matière de tactique et d'action. Exemple : La légion romaine était composée de citoyens romains.

Les sous-officiers[modifier | modifier le wikicode]

Chaque centurie de l'armée romaine a des sous-officiers. Généralement, ils sont chargés des services, comme l'instruction des recrues, le ravitaillement, les soins aux soldats, la technique du siège des villes et de l'emploi du matériel de guerre. L'enseigne de la centurie est confiée à un sous-officier porte-enseigne. Le sous-officier du grade le plus élevé est l'Optione, il y en un par centurie. Il y a aussi les décurions. (optione, port-enseignes, instructeurs, préposés aux subsistances, architectes, médecins)

Les officiers[modifier | modifier le wikicode]

Un centurion romain. Reconstitution historique

Les centurions sont les officiers subalternes. Ils sont 60 par légion. Ils commandent une centurie, c'est-à-dire de 60 à 100 hommes. Comme deux centuries sont groupées en manipule, le centurion de la première centurie commande la manipule entière, alors que son collègue, le centurion de la deuxième centurie, ne commande sa centurie qu'en second et éventuellement remplace le premier centurion défaillant. Les centurions sont nommés par les tribuns militaires. Avec la réforme de Marius en 107 av. J.-C., la cohorte comprend trois manipules et six centuries. Le centurion primipile celui qui commande la première centurie de la première manipule de la première cohorte, est l'officier subalterne de la légion au grade le plus élevé. Certains centurions peuvent espérer devenir officiers supérieurs, c'est-à-dire tribun militaire.

Les tribuns militaires sont les officiers supérieurs. Il y en six par légion. Ils sont toujours d'origine romaine, y compris pour ceux qui commandent les troupes des peuples alliés de Rome. Trois tribuns sont nommés par le général en chef qui les choisit parmi les centurions. Trois tribuns sont élus par les comices tributes au début de chaque campagne militaire annuelle. Ils sont recrutés parmi les fils de sénateurs et de chevaliers. Chacun des tribuns commande dix centuries et à tour de rôle la légion entière.

Il commande une manipule.

Les généraux[modifier | modifier le wikicode]

Les deux consuls mais aussi éventuellement les deux préteurs sont les généraux en chefs des légions. Ils peuvent déléguer une partie de leur commandement à des légats temporaires. Le général est assisté d'un questeur responsable du paiement de la solde des légionnaires (à partir de la fin du Ve siècle av. J.-C.). Le général en chef est assisté par des officiers d'état-major choisis parmi les tribuns. Ils commandent chaque légion. Ils sont élus.

La cavalerie romaine[modifier | modifier le wikicode]

La cavalerie romaine est constituée par les citoyens et les peuples alliés. Au Ie siècle av. J.-C., elle est supprimée et remplacée par des cavaliers mercenaires étrangers (Numides, Ibères, Gaulois, Parthes...). La légion dispose de dix escadrons de cavaliers commandés par des préfets de la cavalerie qui sont des officiers supérieurs. Sous les ordres de chaque préfet, il y a trois décurions, officiers subalternes, qui encadrent dix cavaliers.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Georges Hacquard, J. Dautry, O. Maisani, Guide romain antique, Hachette, 1952, nombreuses éditions postérieures revues et augmentées.

Pour compléter sur l'armée romaine[modifier | modifier le wikicode]

Pour compléter sur l'histoire de Rome[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.