la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées
Primtux-release.jpg Actualités, PrimTux et une interview, lisez le numéro 28 de la Gazette de Vikidia ! DessinInterview.png
Dernière modification le 21 janvier 2016, à 17:43

Camp romain

Un camp romain
Vestiges d'un camp romain, dans le désert, à Massada.

Un camp militaire (en latin : castra) était installé chaque soir par les armées romaines en marche, de façon à éviter toute surprise à l'étape ou pour établir une garnison plus durable. Le plan, rectangulaire dans la mesure du possible, est toujours à peu près le même, les tentes des soldats placées autour de celle du général. Certains camps permanents donneront naissance à des villes.

Organisation du campModifier

Le site du camp est soigneusement choisi, à proximité d'un point d'eau et de prairies aptes à fournir le fourrage pour les chevaux. L'emplacement de la tente du général (prætorium) est déterminé religieusement par un augure qui trace ensuite les limites du camp. Les légionnaires construisent alors le camp.

Un fossé est creusé autour du périmètre « sacré ». La terre déblayée sert à bâtir un talus (agger) sur lequel les légionnaires assemblent une palissade (vallum)1. Les quatre portes du camp sont défendues par des postes de garde.

Les deux allées principales, le cardo (nord-sud) et le decumanus (est-ouest), sont tracées de manière à se croiser perpendiculairement devant la tente du général et la place où celui-ci tient son tribunal (le prétoire). La tente du questeur, payeur de la solde des légionnaires, est placée à proximité, ainsi que l'autel sur lequel le général accomplira des sacrifices. Ce centre vital du camp est entouré par les tentes des officiers et des soldats d'élite. Ce forum accueille des boutiques mobiles où le légionnaire peut trouver des provisions pour améliorer son « ordinaire ».

Les tentes des légionnaires et des soldats alliés sont regroupées dans une aile du camp. Les soldats y logent selon leur place sur le champ de bataille ; il n'y a donc pas de flottement en cas d'attaque : chacun sait où il doit se rendre. Les troupes auxiliaires sont regroupées dans une autre aile du camp.

En tout, le camp occupe une vingtaine d'hectares (environ 500 x 400 mètres).

HivernageModifier

Parfois, combattant loin de l'Italie, la légion n'est pas démobilisée à l'automne : le camp est alors construit en bois, de manière plus durable, pour permettre un hivernage dans un minimum de confort. Si la légion stationne plusieurs années au même endroit, une agglomération se forme autour du camp : elle se forme peu à peu avec l'installation de marchands et autres services pour les légionnaires. Ce sera le point de départ de nombreuses villes construites par les Romains : c'est le cas, notamment, de Strasbourg ou de Cologne.

  1. Gaffiot, article vallum

SourceModifier

  • Georges Hacquard, J. Dautry, O. Maisani, Guide romain antique.

Pour compléter sur l'armée romaineModifier

Pour compléter sur l'histoire de RomeModifier

Portail Rome antique - Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.