Extraterrestre

« Extraterrestre » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Extraterrestre (homonymie).
Une galaxie spirale, NGC 1672, contenant des milliards d'étoiles et de planètes.

Un extraterrestre est un être vivant qui serait né sur une autre planète que la Terre. Pour l'instant, il n'existe aucune preuve scientifique que de telles formes de vie existent. En revanche, les extraterrestres inspirent de nombreux films et romans de science-fiction.

Pourtant[modifier | modifier le wikicode]

Il existe des milliards d'étoiles dans notre galaxie et des milliards de galaxies dans l'Univers. Il y a sans doute des milliards et des milliards de planètes qui gravitent autour de ces innombrables étoiles. Les scientifiques pensent qu'il est fort probable que certaines de ces planètes soient comparables à la Terre, donc favorables à l'apparition de la vie. Il y a tellement de planètes dans le ciel que l'existence d'extra-terrestres est possible, mais très loin. On n'en verra peut-être jamais (comme une fourmi du Canada ne verra jamais une fourmi d'Australie).

La vie ne veut pas dire uniquement une vie intelligente, mais elle inclut aussi toutes les autres formes de vie, comme celles qui existaient il y quatre milliards d'années sur Terre. Un extraterrestre peut simplement être... une petite et innocente cellule ! Les films sont faits pour donner des sensations (la peur, le rire, l'émotion...), mais c'est de la fiction (c'est-à-dire que l'histoire est inventée).

L'existence d'extraterrestres n'a jamais été prouvée. Cela est dû aux distances immenses qui séparent la Terre des autres étoiles. Les distances se mesurent en années lumières. Il faut déjà six mois de voyage pour se rendre sur Mars alors que cette planète est très proche. Il faudrait des centaines de milliers d'années pour se rendre sur l'étoile la plus proche avec la technologie d'aujourd'hui. Inutile de dire que l'invention de vaisseaux spatiaux aussi grands que des villes est indispensable (c'est une hypothèse qui est étudiée, et c'est ce qui se passe dans le film Star Trek) ou bien qu'il faut développer une méthode qui permettrait à l'homme d'hiberner.

Des recherches[modifier | modifier le wikicode]

Les scientifiques tentent de découvrir de la vie extraterrestre de plusieurs façon différentes, cela va de la recherche de vie microbienne sur les planètes du Système solaire à l'écoute des signaux radio provenant de l'espace, par l'utilisation de radiotélescope.

Pour rechercher la vie extraterrestre, notre seul exemple de vie possible est la vie terrestre, ce qui nous permet d'estimer les conditions nécessaires à l'apparition de la vie sur d'autres planètes ou satellites naturels. On sait donc qu'il faut probablement de l'eau à l'état liquide, et une source d'énergie nutritive, comme l'énergie solaire utilisée par les plantes, ou l'énergie chimique, source nutritive de nombreuses bactéries par exemple. Il est difficile d'établir des conditions précises, certaines bactéries sont capables de se développer dans des lacs volcaniques extrêmement acides, ou de résister aux radiations d'une centrale nucléaire.

Exploration du Système solaire[modifier | modifier le wikicode]

Plusieurs pistes pour la recherche de vie extraterrestre existent dans notre propre Système solaire, c'est-à-dire à portée des sondes spatiales, qui pourraient trouver des organismes vivants grâce à leur instruments. Mars est actuellement au centre des recherches, mais il existe d'autres points d'intérêt.

Mars[modifier | modifier le wikicode]

Ces roches sédimentaires (qui sont constituées de plusieurs couches superposées) n'ont pu se former qu'en présence d'eau liquide.

Mars est un monde désertique, aride et désolé, son atmosphère est très mince, et elle est constituée essentiellement de dioxyde de carbone, mais cette atmosphère est tellement mince que cela ne permet pas de maintenir un effet de serre, il y fait donc très froid. La température moyenne est d'environ -60°C, et les différences de température sont très marquées entre le jour et la nuit, on y a enregistrer des températures supérieures à 0°C que très rarement. Cependant, on y a trouver des canyons, des lacs et des rivières asséchées, qui prouvent que de l'eau liquide à exister sur Mars par le passé, il y a des milliards d'années de cela.

Si de la vie s'est développée dans les anciens océans de Mars, elle n'a probablement pas exister assez longtemps pour évoluer en forme de vies plus complexes, elle est donc probablement restée à l'état de microbes. On pense que les océans ont disparus lorsque son noyau de fer en fusion s'est refroidi. Le champ magnétique qu'il générait à disparu, et Mars n'était alors plus protégé contre le vent solaire (un flux de particules chargées électriquement, dangereux pour la plupart des organismes vivants), l'atmosphère de Mars, probablement plus dense à l'époque, s'est dispersée dans l'espace, ne laissant que la très fine atmosphère présente aujourd'hui. Le climat s'est refroidi, et en raison de la baisse de la pression atmosphérique, l'eau est arrivée à un stade particulier où elle gèle et s'évapore à la fois, une partie de l'eau est donc présente sous forme de glace, tandis que le reste s'est dispersée dans l'espace.

Des indices laissent présumer que des micro-organismes ont survécus. Mars possède des saisons, comme sur Terre. Au cours des saisons, on observe que du méthane est libéré du sol de Mars et se retrouve alors dans l'atmosphère, il est possible que ce méthane est été produit par des bactéries, car il existe bien sur Terre des bactéries qui produisent du méthane. D'autres scientifiques pensent que ce méthane est tout simplement produit par des phénomènes géologiques, sans rapport avec une quelconque vie extraterrestre. Une étude approfondie du sol martien est nécessaire, mais aucun robot actuellement ne s'est posé sur Mars avec les équipement nécessaires. Mars pourrait également abriter des poches d'eau liquide très salée à des kilomètres sous le sol, mais elles sont inaccessibles pour n'importe quel engin avec la technologie actuelle.

Les Martiens dans la culture[modifier | modifier le wikicode]
Représentation typique d'un Martien, créé en image de synthèse.

Mars a toujours fasciné le grand public. Au début du 20ème siècle, on pensait que certains éléments à la surface de Mars étaient des canaux conçus par des êtres intelligents pour transporter l'eau provenant des calottes glaciaires. On sais aujourd'hui que cela est faux, mais l'hypothèse d'une vie intelligente sur Mars à inspirer un grand nombre de romans et films de science-fiction, dans lesquels la Terre est envahie par les Martiens, alors beaucoup plus avancés que les Humains.

Vénus[modifier | modifier le wikicode]

Vénus, la 2ème planète du système solaire, est aussi la plus chaude, la température avoisine les 460°C en surface, son atmosphère est très dense, un peu comme au fond des océans, elle pourrait écraser une voiture, et cette atmosphère est constituée essentiellement de dioxyde de carbone. Vénus est également enveloppée de nuages composés d'acide sulfurique, capable de dissoudre de nombreux matériaux. Mais Vénus n'a probablement pas toujours été ainsi, il y a des milliards d'années, on pense que Vénus ressemblait davantage à la Terre à la même période, elle possédait probablement des océans dans lesquels se trouvait peut-être des organismes vivants unicellulaires.

Vénus s'est cependant réchauffée, peut-être à cause de son activité volcanique. Les océans se sont évaporés, et les volcans ont libérer du dioxyde de carbone (CO2) et des gaz toxiques dans l'atmosphère. Mais certains pensent que la vie à survécu, et que les bactéries qui vivaient peut-être dans ces océans ont évoluer pour vivre dans les nuages acides de son atmosphère. Sur Terre, des bactéries vivent dans des lacs volcaniques extrêmement acide, des bactéries peuvent donc sans problème survivre dans les nuages de Vénus. De plus, la température et la pression atmosphérique à haute altitude ressemble davantage aux conditions que l'on retrouve à la surface de la Terre.

Bien qu'on est aucune preuve de la vie sur Vénus, grâce aux instruments de certaines sondes spatiales, on y a observer des taches sombres sur les images prises en ultraviolet, ce qui signifie que quelque chose dans l'atmosphère de Vénus absorbe les rayons ultraviolet, potentiellement des micro-organismes qui utilisent les rayons UV du soleil pour se nourrir. Il faudra attendre qu'une sonde analyse les nuages de Vénus pour en avoir le coeur net.

Les lunes glacées[modifier | modifier le wikicode]

La lune d'Europe, autour de Jupiter. On distingue clairement de gigantesques "lignes" à la surface, il s'agit de failles créées par le déplacement de la croûte gelée sur l'océan liquide.

Jupiter et Saturne sont des géantes gazeuses, de gigantesques planètes constituées de gaz, sans surface solide. Cependant, elles possèdent des satellites naturels en orbite autour d'elles, dont la plupart des constitués de glace, ces planètes étant très éloignées du soleil.

Certains des ces satellites sont très intéressants, c'est notamment le cas de Europe, autour de Jupiter, et Encelade, autour de Saturne. Europe présente des failles gigantesques, qui témoignent du déplacement de la glace sur quelque chose, il pourrait s'agir d'eau liquide, c'est même une quasi-certitude. En fait, c'est un peu comme sur Terre, le sol est constitué de roche solide "flottant" sur du magma en fusion, mais sur Europe, le sol est constitué de glace et "flotte" sur de l'eau liquide. Un phénomène très similaire est observé sur Encelade, autour de Saturne. Ces deux satellites possèdent également des geysers crachant de l'eau liquide, qui gèle instantanément en jaillissant du sol. Ces océans souterrains se situeraient à des kilomètres de profondeur, et sont donc très difficiles d'accès. La NASA à imaginer des engins capable de traverser la couche de glace en faisant fondre la glace, ou alors en passant un geyser, au risque qu'il entre en éruption au passage de la sonde.

Il est possible que ces océans abritent des formes de vies, probablement microscopiques, qui se nourriraient des composés chimiques émis par des cheminées volcaniques, dans une obscurité totale. Mais pour vérifier, il est nécessaire d'envoyer une sonde pour explorer ces océans.

Saturne possède un autre satellite naturel intéressant, Titan, il s'agit de l'un des plus gros satellites naturels du Système solaire, il est plus grand que la planète Mercure. Cette lune abrite une atmosphère dense et relativement opaque (brumeuse), ainsi que des lacs, mais ces lacs ne contiennent pas de l'eau, mais du méthane liquide très froid, à environ -180°C. Aucune forme de vie terrestre ne pourrait y survivre, mais pour certains scientifiques, des formes de vie microscopiques complètement différentes de celles que nous connaissons, pourraient s'y développer.

Pluton pourrait également posséder un océan souterrain.

Exoplanètes[modifier | modifier le wikicode]

Vue d'artiste de Kepler-452 b, une exoplanète potentiellement habitable.

Une partie des recherches se concentrent sur les exoplanètes, des planètes qui gravitent autour d'autres étoiles que le soleil. En 1995, la première exoplanète a été découverte, bien qu'il s'agissait d'une géante gazeuse extrêmement proche de son étoile (la température y est très élevée). Depuis, près de 4000 exoplanètes ont été découvertes, certaines d'entre elles sont à la bonne distance de leur étoile, la température y est en théorie idéale pour abriter la vie (entre 0°C et 50°C). C'est le cas de TRAPPIST-1 d, Kepler-438 b et plusieurs dizaines d'autres.

Bien qu'un grand nombre d'exoplanètes abritent peut-être des conditions propices à l'apparition de la vie, peut-être au point d'y retrouver un écosystème aussi développé que sur Terre, il est également tout à fait possible qu'elles soient au final inhabitables (absence d'atmosphère, effet de serre trop important, atmosphère toxique...). Seul l'analyse de l'atmosphère permettrait d'obtenir une idée plus précise de l'habitabilité de ces exoplanètes. Nous somme actuellement capable d'analyser l'atmosphère de géantes gazeuses, mais il faudra attendre l'arrivée de télescopes plus puissants dans les années 2020, pour analyser la composition atmosphérique de planètes de taille semblable à celle de la Terre.

Les gaz recherchés sont la vapeur d'eau (indicateur de la présence potentielle d'eau liquide si les températures sont propices), le dioxygène et le méthane (gaz souvent produits par des êtres vivants).

Recherche de signaux radios[modifier | modifier le wikicode]

Un radiotéléscope
Le "Signal Wow!", qui ne correspond qu'à une série de lettres et de chiffres représentant l'intensité du signal.

Des chercheurs tentent de capter des ondes radio (électromagnétiques) en provenance d'une civilisation extraterrestre, en scrutant l'Univers à l'aide de radiotélescopes, entre autres. Pour l'instant, aucune émission intelligente n'a été repérée. Mais le ciel est très grand, et il est bien difficile de traiter (d'étudier) l'énorme quantité de données reçues par ces appareils.

C'est ce qui est à l'origine du projet SETI, pour Search for Extraterrestrial Intelligence (À la recherche d'intelligence extraterrestre). Pour l'instant, SETI n'a rien détecté.

De plus, rien ne dit qu'une forme de vie extraterrestre soit capable d'émettre ce genre de signal. Nous-mêmes, nous ne les connaissons que depuis moins d'une centaine d'années, ce qui est un temps ridicule par rapport à l'histoire de l'Univers. Actuellement, nous serions capable d'écouter une station radio située à une trentaine d'années-lumière de la Terre, mais notre galaxie mesure plus de 100 000 années-lumières.

En réalité, un signal a bien été capté, mais nous n'avons pas assez d'information pour en tirer une conclusion. Ce signal radio a été capté le 15 août 1977 par le radiotélescope The Big Ear (La grande oreille), dans l'État de l'Ohio, aux États-Unis. Ce signal a été capté pendant 72 secondes, et n'a jamais été détecté de nouveau depuis. Aucune cause naturelle n'a été trouvée, plusieurs hypothèses ont été étudiées mais aucune n'a donner de réponse concluante, il possède toutes les caractéristiques d'un signal artificiel pouvant avoir été émis par une civilisation intelligente. Ce signal n'a été détecté que sous la forme d'une série de lettre et de chiffre qui représente l'intensité du signal, il n'y a aucun enregistrement sonore. Il a été surnommé "Signal Wow!", car le scientifique qui a découvert le signal à écrit "Wow!" sur la feuille. Ce signal reste un mystère, mais il est peut-être tout à fait naturel.

À quoi pourraient-ils ressembler ?[modifier | modifier le wikicode]

Représentation dans la culture populaire d'un extraterrestre.

On imagine souvent une civilisation d'extraterrestres sous la forme d'humanoïdes (des créatures qui ressembleraient plus ou moins à des humains). Mais rien n'est moins sûr. L'homme est le résultat d'une évolution longue et complexe, influencée par le milieu dans lequel il vit. Nous sommes parfaitement adaptés à notre planète. À quoi ressemblerions-nous si nous vivions sur une planète gazeuse ? Peut-être à une sorte de méduse géante. Nul ne le sait. Certains scientifiques, les exobiologistes, tentent de prévoir quelles formes de vie pourraient avoir évolué sur d'autres planètes. Mais les résultats de leurs recherches ne sont que des suppositions et des théories.

L'apparence d'une forme de vie extraterrestre, tout comme sur Terre, dépendrait certainement de son environnement : par exemple, si leur planète orbite autour d'une étoile plus lumineuse que notre soleil, les créatures qui y vivent pourraient avoir une carapace ou une peau dure qui les protègeraient des rayons UV, et des petits yeux pour compenser la lumière plus forte. S'il fait au contraire plutôt sombre sur la planète, les créatures pourraient voir en infrarouge, un peu à la manière des lunettes de vision nocturne.

Au cinéma et en littérature[modifier | modifier le wikicode]

Les extraterrestres sont une source d'inspiration inépuisable pour le cinéma et les romans de science-fiction, notamment. La plupart du temps, les extraterrestres sont représentés comme des êtres hostiles, qui veulent envahir la Terre. Mais pas toujours, voir les films E.T. l'extra-terrestre et La Soupe aux choux. En tout cas, ces êtres étrangers font peur, comme tout ce qui est inconnu.

Pourtant, s'il semble probable que des formes de vie existent ailleurs que sur la Terre, la probabilité d'une rencontre avec elles est faible, vu les dimensions gigantesques de l'Univers.

Les incohérences[modifier | modifier le wikicode]

Les incohérences sont nombreuses, aux États-Unis il existe une base appelée "zone 51" qui couvre plus de 150 km carrés et que si on en croit les satellites, abriteraient des hangars, des laboratoires etc... Il est cependant probable que toutes ces installations servent plutôt à développer et à tester des appareils expérimentaux. De nombreux témoins dans le monde disent avoir vu des extraterrestres, au sens strict du terme une vie extraterrestre est possible mais ils seraient radicalement différents de ce que nous connaissons aujourd'hui. Les phénomènes d'OVNI ne sont pas pris au sérieux par la plupart des scientifiques, beaucoup de témoignages sont faux, d'autres sont trop imprécis pour en déduire quoi que ce soit, d'autres en cours sont parfaitement explicables (par exemple, il arrive souvent qu'il s'agisse d'avions militaires ou alors de ballons météorologiques utilisés pour étudier l'atmosphère). Même dans les cas les plus difficiles à expliquer, il n'est pas impossible qu'une explication autre que l'hypothèse extraterrestre existe, ce qui empêche donc d'avoir une quelconque conclusion.

Article mis en lumière la semaine du 14 décembre 2009.
Portail des légendes —  Les mythes, depuis le déluge jusqu'aux extraterrestres.
Science Fiction League.jpg Portail Science-fiction —  Accédez au portail sur la Science-fiction.