Livre d'or
Livre d'or

la cabane • le Livre d'or

Volcan

« Volcan » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Bromo et Semeru, des volcans de île de Java, en Indonésie.

Un volcan est généralement une montagne (dôme ou cône) qui émet ou a émis des matières en fusion (lave : volcan de type hawaïen) ou solides (cendres et scories : volcan de type strombolien). Cette émission est possible en raison d'un orifice à la surface de la Terre, qui permet ou a permis un passage entre les régions internes du globe (magma) et sa surface.

Un volcan est composé de trois parties : le réservoir de magma qui se trouve en profondeur, une ou plusieurs cheminées qui permettent au magma de s'échapper du réservoir en direction de la surface des plaques tectoniques, et en surface, l'appareil volcanique dont la composition varie selon le type de volcan (coulées de lave, débris des projections...).

Il y a des milliers de volcans sur Terre. Certains sont « éteints », comme le Puy-de-Dôme, dans le Massif central. D'autres sont actifs, soit en permanence, comme l’Etna, soit par intermittence, comme le Vésuve (ils sont alors considérés comme assoupis).

Répartition des volcans dans le monde.

Pourquoi les volcans se forment-ils ?[modifier | modifier le wikicode]

Schéma structural d'un volcan type.

Les volcans sont surtout situés au voisinage des régions où la lithosphère des plaques tectoniques émerge et des régions où la lithosphère s'enfonce. Le magma est une matière minérale, très chaude (entre 800 et 1200 degrés) qui est liquide ou pâteuse selon sa composition chimique. À la surface, au contact de l'air ou de l'eau, le magma refroidit et se solidifie, il devient alors une roche volcanique. Le magma qui monte lors de l'éruption d'un volcan est « bourré de gaz », essentiellement de la vapeur d'eau, du gaz carbonique et du gaz soufré. Cela rend la pierre ponce très légère (relativement certes). Le nuage peut monter jusqu'à 10 km de hauteur (comme lors de l'éruption du mont Saint Helens).

Parfois, la coulée de lave se déverse le long des pentes du volcan à très grande vitesse (cas de l'Etna en Italie).

Où se forment les volcans ?[modifier | modifier le wikicode]

Les volcans se forment là où les plaques tectoniques sont en contact.

Dorsales[modifier | modifier le wikicode]

Formation d'une dorsale océanique

C’est là où deux plaques tectoniques s'écartent. La pression diminue ce qui permet au magma de remonter. Cela permet de « boucher la fissure » naissante. L'éruption est continuelle. Les dorsales sont des volcans effusifs, donc la lave qui s’en écoule est fluide. Ce type de volcans ne peut pas former d’îles émergées (sauf exception comme l'Islande, l'île de Sainte-Hélène), mais forme des chaînes de montagnes sous-marines dans tous les océans. L'écartement des plaques peut aussi donner naissance à de gigantesques fissures continentales (les rifts) et être à l'origine de futurs océans (ainsi la mer Rouge et le rift de l'Est africain).

Zones de subduction[modifier | modifier le wikicode]

Cela se passe lorsque qu’une plaque passe en dessous d’une autre plaque. Les éléments de la plaque qui plonge s'échauffent et se décomposent. Cela donne naissance à des laves acides et visqueuses. Le frottement de ces deux plaques engendre des fractures de la plaque supérieure et une baisse de pression donc la remontée de magma. Ce sont des volcans de type explosif et ils peuvent former des îles. Ces zones de subduction donnent naissance aux volcans des Andes, du Japon, des Philippines, des îles indonésiennes (la « ceinture de feu » de l'océan Pacifique). Ce sont aussi des régions de séisme.

Les points chauds[modifier | modifier le wikicode]

Ce sont des remontées d’énergie ou de matières depuis la base du manteau. Ces remontées percent la lithosphère comme des « chalumeaux ». Les points chauds sont fixes, alors que la plaque tectonique au-dessus d’eux bouge, donc un point chaud peut former plusieurs volcans en chapelet. Ces points chauds peuvent expliquer la présence de volcans au milieu des plaques (comme le Tiberti dans la plaque africaine ou les îles Hawaï dans la plaque pacifique).

Les différents types de volcans[modifier | modifier le wikicode]

Types de volcans

La classification des volcans a changé : il faut distinguer les volcans effusifs (ou volcans rouges) et les volcans explosifs (ou volcans gris).

Article à lire Articles à lire : Volcan rouge et Volcan gris

Les volcans hawaïens[modifier | modifier le wikicode]

La lave est très fluide : elle est effusive. Elle s'écoule sans explosions et se refroidit lentement, donnant à plusieurs types de dorsales. Ces éruptions sont dues à des points chauds. Ces volcans sont très aplatis, voire complètement plats.

Les stromboliens[modifier | modifier le wikicode]

Effusive et explosive, cette éruption consiste en coulées de lave fluide et en projections de cendres et de roches brûlantes. Ces volcans forment des cônes où les couches de lave et de cendres sont empilées les unes sur les autres.

Les vulcaniens[modifier | modifier le wikicode]

Ce sont des volcans explosifs. Leurs explosions sont faites de coulées de lave très visqueuse qui se refroidissent assez rapidement. Ces volcans forment des cônes de scories et de cendres.

Les peléens[modifier | modifier le wikicode]

Ces volcans sont de type explosif. La lave très visqueuse se solidifie très rapidement et donne des aiguilles qui s'écroulent. L'éruption commence souvent par des « nuées ardentes » (nuages de cendres et de pierres enveloppées de vapeur d'eau) qui dévalent le long des pentes du cône.

Éruptions[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Éruption volcanique.

Les différents types d'éruption ne sont pas tous aussi dangereux. Le Nevado del Ruiz, en Colombie, est l'un des volcans les plus dangereux au monde actuellement1. Les éruptions commencent par des séismes plus ou moins violents.

Le maar du gour de Tazenat, en Auvergne.

Les maars[modifier | modifier le wikicode]

Un maar (du mot allemand Maar, « cratère ») est un cratère volcanique d'explosion rempli par un lac de cratère.

Dans ce cas, lors de l'éruption, le magma a rencontré l'eau de la nappe phréatique, qui s'est vaporisée avant de combler la cheminée du volcan.

Il en résulte des lacs volcaniques arrondis, souvent presque circulaires, comme le gour de Tazenat ou le lac Pavin en Auvergne, ou les lacs des monts Albains en Italie.

Les plus grandes éruptions de l'Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Panache volcanique s'élevant au-dessus du Pinatubo lors de son éruption de 1991.

Quelques volcans[modifier | modifier le wikicode]

L'Etna vu de la campagne de Catane.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Images sur les volcans et le volcanisme Vikidia possède une catégorie d’images sur les volcans et le volcanisme.

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Notes, références[modifier | modifier le wikicode]

  1. En 1985, lors de sa dernière éruption, la fonte des glaces depuis son sommet, à 5 400 m d'altitude, a provoqué un torrent de boue responsable de 25 000 morts. [1]
Article mis en lumière la semaine du 23 mars 2009.


Portail de la géographie - Tout sur les continents, le climat, le relief...
Portail de la géologie - Les articles sur la géologie et les sciences de la Terre.