Vénus (planète)

« Vénus (planète) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Vénus
La planète Vénus
La planète Vénus
Diamètre 12 103 km
Distance du Soleil 104 000 000 km (0,72 U.A)
Température 460 °C soit 733,15 Kelvin
Rotation 243 jours
Révolution 225 jours
Satellites connus aucun
Découverte Antiquité
voir modèle • modifier

Vénus est la deuxième planète la plus proche du Soleil, et la sixième plus grosse. Cette planète rocheuse, légèrement plus petite et moins massive que la Terre, est la plus chaude du système solaire

Autour du nom[modifier | modifier le wikicode]

De gauche à droite : Mercure, Vénus, la Terre et Mars.

On appelle aussi Vénus l’« étoile du berger », de même que l'« étoile du soir » ou l'« étoile du matin » car elle fait partie des premières étoiles1 qu'on voit le soir et des dernières le matin.

Son nom lui vient de la déesse romaine Vénus (Aphrodite dans la mythologie grecque) , la déesse de l'amour et de la beauté — probablement parce que c'est la planète la plus brillante — et a été donné à un jour de la semaine : vendredi.

Dans l'Antiquité, de nombreuses civilisations ont personnifié cette « étoile » en une divinité. Il a donné lieu à Lucifer dans la mythologie chrétienne.

Caractéristiques[modifier | modifier le wikicode]

Vénus présente une structure interne semblable à celle de la Terre : croûte, manteau et noyau.
À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !


Une planète jumelle[modifier | modifier le wikicode]

Par certains aspects, Vénus ressemble à la Terre. C'est une planète rocheuse, la plus proche de la Terre et sa taille, sa masse et sa densité sont à peine inférieures à celles de la Terre. Certains scientifiques pensent qu'autrefois, elle devait abriter un océan d'eau liquide.

Atmosphère, températures et volcanisme[modifier | modifier le wikicode]

Mais, plus proche du Soleil que la Terre, Vénus reçoit deux fois plus d'énergie solaire. Peu à peu, son océan s'est évaporé. Or, la vapeur d'eau est un redoutable gaz à effet de serre, permettant aux rayons du Soleil de chauffer la planète, sans laisser la chaleur s'échapper. Le réchauffement global s'accélère et en quelques centaines de millions d'années, son océan s'est totalement évaporé. L'eau s'est alors concentrée dans les plus hautes couches de l'atmosphère.

Puis, les rayons ultra-violets du Soleil cassèrent les molécules d'eau. Les atomes d'oxygène sont retombés en surface, tandis que les atomes d'hydrogène, plus légers, sont allés se perdre dans l'espace. Aride, sans tectonique des plaques, ni volcanisme régulier, Vénus est devenue incapable d'évacuer sa chaleur interne ; et durant des centaines de millions d'années, la pression fut en augmentation. Lorsque cette pression arriva à son paroxysme, la planète libéra alors le dioxyde de carbone dans son atmosphère par les volcans.

Ce CO² remplace maintenant l'eau comme gaz à effet de serre, et les volcans, bien plus nombreux sur Vénus que sur Terre, en rejettent perpétuellement. De cette façon, le dioxyde de carbone s'accumule massivement dans l'atmosphère. Aujourd'hui, il compose 96 % de l'atmosphère de Vénus. La température moyenne y est de 460 °C, mais elle peut monter jusqu'à 490 °C. Cette température est si chaude qu'elle provoquerait la fonte du plomb. L'acide sulfurique est un autre gaz entrant dans la composition de l'atmosphère de Vénus. C'est ce gaz, très réfléchissant, qui fait apparaître Vénus aussi brillante dans notre ciel. L'acide sulfurique retombe parfois sous forme de pluies très corrosives.

L'atmosphère de Vénus est très épaisse et très dense. A la surface, la pression atmosphérique est 90 fois plus élevée que sur Terre et la densité est environ 50 fois plus importante que notre air, un mètre cube pèse environ 65 kg (par comparaison, un mètre cube d'air terrestre au niveau de la mer fait entre 1,2 et 1,3 kg et un mètre cube d'eau 1000 kg). Les vents à la surface de Vénus sont très lents (quelques km à l'heure) mais la densité de l'atmosphère les rend particulièrement puissants.

Les volcans recouvrent le sol vénusien de lave. Bien que cette lave tarde à se solidifier en raison de la chaleur, elle recouvre le sol de Vénus de roches basaltiques.

Ces conditions extrêmes ont rendu l'exploration de Vénus très difficile. Les sondes envoyées sur Vénus ont tenu très peu de temps (à peine plus de deux heures au maximum) à la surface de la planète avant de cesser de fonctionner.

Rotation[modifier | modifier le wikicode]

Contrairement aux autres planètes du système solaire, Vénus a une rotation rétrograde (« à l'envers »). Ainsi, le Soleil s'y lève à l'ouest et s'y couche à l'est. Cette rotation est particulièrement lente, si bien que d'un lever du Soleil à l'autre, il ne s'écoule pas moins de huit mois terrestres. Vénus a donc des journées plus longues que ses années.

Transit de Vénus[modifier | modifier le wikicode]

Un transit de Vénus, c'est quand la planète passe entre la Terre et le Soleil. Ce sont des événements d'importance pour les astronomes, car le phénomène est extrêmement rare à l'échelle de temps humaine !

On l'observe deux fois à 8 ans d'intervalle, puis, il faut attendre 105,5 ou 121,5 ans ! En 1761 et 1769, les scientifiques européens lui avaient accordé la plus grande attention, car la mesure du transit de Vénus permet de déterminer la distance qui sépare la Terre du Soleil.

Les derniers transits de Vénus ont eu lieu le 8 juin 2004 et le 6 juin 2012. Les prochains transits auront lieu le 11 décembre 2117 et le 8 décembre 2125 !

Exploration[modifier | modifier le wikicode]

L'exploration de la planète Vénus commença dès le début de la conquête de l'espace afin de l'étudier. Le premier survol de la planète a été réalisé par la sonde Mariner 2 en 1962. La première étude de l'atmosphère en 1965 par la sonde Venera 4. En 1970 la sonde Venera 8 réussit le premier atterrissage sur Vénus. En 1975 la sonde Venera 9 parvient à prendre en photo la surface.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Note[modifier | modifier le wikicode]

  1. Le terme « étoile » est ici employé en son sens ordinaire ; en ce sens, il pourrait être appliqué à tout astre (ou corps céleste) autre que Vénus, sauf au Soleil et à la Lune.

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Source[modifier | modifier le wikicode]

Article mis en lumière la semaine du 02 avril 2018.
Portail de l'astronomie —  Accédez aux articles de Vikidia concernant l'astronomie.
Terra- edge blur.png Science de la Terre et de l'Univers —  Tous les articles sur la science de la Terre et de l'Univers.