Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
la cabane  • le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Alcool

« Alcool » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Des boissons alcoolisées

Le mot alcool désigne en général l'alcool éthylique ou éthanol, qui est un produit que l'on trouve dans les boissons alcoolisées, dans certaines recettes de cuisine et dans les laboratoires. On utilise aussi le mot alcool pour désigner toutes les boissons alcoolisées, telles que le vin, la bière, le champagne, ... On dit parfois par exemple que le whisky est un alcool fort, pour signifier que c'est une boisson fortement alcoolisée ; le terme officiel est spiritueux.

En chimie, le terme alcool désigne une famille de molécules qui comprend celles comportant un groupe caractéristique : le groupement hydroxyle-OH.

Propriétés chimiques[modifier | modifier le wikicode]

L'éthanol est un solvant, de formule brute C2H6O , qui permet de dissoudre ou de diluer de nombreuses substances chimiques grasses et aromatiques. Il peut se mélanger en toutes proportions avec de l'eau. Dans des conditions habituelles, c'est un liquide incolore, possédant une odeur caractéristique, et hautement inflammable. Il s'évapore très facilement : si on en a sur la peau, on ressent le froid à cet endroit. C'est grâce à cette propriété qu'on peut effectuer la distillation de l'alcool : si on chauffe un mélange d'eau et d'éthanol, l'éthanol s'évapore beaucoup plus vite que l’eau. On fait alors passer les vapeurs d'éthanol dans un tube froid, permettant à l’alcool évaporé de devenir à nouveau liquide (c’est la condensation). On récupère comme cela de l'éthanol beaucoup plus concentré. Les molécules de la famille des alcools sont caractérisées par une fonction hydroxyle, un groupe formé par un atome d'oxygène et un atome d'hydrogène (-OH).

Utilisation domestique[modifier | modifier le wikicode]

L'éthanol camphré modifié - en vente libre en pharmacie - est un bon désinfectant. Il détruit en quelques instants les bactéries et de nombreux autres microbes. Mais sur une peau lésée, coupée, éraflée, l'éthanol pique très fort ! Sur une peau saine, on ressent juste un petit peu de froid (le froid est causé par la chaleur que l'éthanol absorbe pour s'évaporer). C'est cet éthanol que les infirmières utilisent avant de faire une piqûre.

L'éthanol peut aussi être utilisé comme solvant domestique, pour détacher des traces de colle, comme sous un pansement par exemple. Il faut prendre garde cependant à bien aérer la pièce : l'éthanol s'évapore facilement, et les vapeurs peuvent rendre ivre.

L'éthanol est parfois utilisé comme boutefeu au cours d'un barbecue : il est en effet très inflammable. C'est très dangereux !

Utilisation comme carburant[modifier | modifier le wikicode]

Il existe depuis quelques années dans certains pays du monde des voitures et des camions qui peuvent utiliser un mélange éthanol-essence pour fonctionner, comme le Brésil. Cet éthanol est produit à partir de plantes cultivées comme la canne à sucre ou le colza. C'est une manière de limiter la consommation de pétrole qui est une ressource énergique non-renouvelable.

Propriétés biologiques[modifier | modifier le wikicode]

Origine et devenir biologique[modifier | modifier le wikicode]

L'éthanol est issu de la fermentation des sucres par une levure. La plupart des organismes vivants sont capables de transformer l'éthanol en acide acétique. Chez l'être humain, cela se produit principalement dans le foie.

Pour produire une boisson alcoolisée, il faut un jus contenant du sucre, comme du saccharose, qui est le sucre en poudre, ou de l'amidon, qui est contenu par exemple dans les pommes de terre. On ajoute dans le jus un microbe qui est capable de faire la fermentation alcoolique. Le plus commun est la levure de bière. Ensuite, il faut attendre plus ou moins longtemps selon la concentration en sucre et le degré alcoolique voulu.

Dans l'industrie, il est possible de produire de grandes quantités d'éthanol à partir de la cellulose contenue dans le bois et les plantes. Le procédé est complexe mais très efficace.

Effet toxique direct[modifier | modifier le wikicode]

L'éthanol est un poison pour toutes les formes de vie, c'est pourquoi on l'utilise comme désinfectant ou antiseptique local sous forme d'alcool camphré modifié. L'éthanol détruit les membranes des cellules, ce qui les tue.

Effet toxique indirect[modifier | modifier le wikicode]

Si on ingère de l'éthanol, le corps essaie de lutter contre le poison en le transformant en acétaldéhyde, puis en acide acétique (qu'on trouve dans le vinaigre). L'éthanol lui-même et l'acétaldéhyde sont tous les deux des poisons pour les cellules, et plus particulièrement pour les cellules nerveuses : même à faible concentration ils perturbent le fonctionnement des nerfs, ce qui provoque l'ébriété ou ivresse. L'ivresse est un phénomène où toutes les réactions normales sont ralenties, accompagné ou non de modifications du comportement ou de troubles de la conscience. Le ralentissement des réactions peut aller d'un simple allongement des réflexes jusqu'au coma, puis à la mort. C'est le rôle du foie d'éliminer l'alcool. Les poumons participent aussi à l'élimination de l'alcool du sang. Une personne qui a bu de l'alcool en expire. La quantité qu'il expire est proportionnelle à la quantité qu'il a dans le sang. On peut donc faire souffler quelqu'un dans un ballon et mesurer le taux d'alcool ingéré. Cela est utile pour détecter les personnes qui ont bu de l'alcool et qui pourtant conduisent une voiture, mettant leur vie et celles d'autres en danger.

Les mammifères peuvent survivre à des doses variées d'éthanol. Par exemple, un dé à coudre d'éthanol (quelques millilitres) peut tuer un lapin. Si de l'éthanol est introduit régulièrement et à petites doses, l'organisme devient capable de survivre à des doses croissantes. Mais l'ivresse demeure, ce qui met en danger la personne ivre et son entourage par ses réflexes amoindris (accidents de la route) et la modification de son comportement (comportement violent ou agressif).

Une consommation régulière d'éthanol provoque des modifications du corps, qui s'adapte pour lutter contre le poison. L'organe principal de cette lutte est le foie, qui s'épuise et devient malade (on parle de cirrhose). Il peut même y avoir des cancers du foie. Mais d'autres organes sont touchés : le cœur, les vaisseaux sanguins, l'estomac, le pancréas et tout le tube digestif, ainsi que le cerveau, qui peut subir des altérations irréversibles.

La consommation d'alcool pendant la grossesse est très dangereuse pour le fœtus qui est incapable de résister aux effets toxiques de l'alcool. Les bébés qui naissent alors sont souvent affectés de retards mentaux plus ou moins graves.

L’alcool est aussi utilisé en cas d’intoxication au méthanol.

Boissons alcoolisées[modifier | modifier le wikicode]

L'éthanol est présent dans toutes les boissons alcoolisées, à une concentration plus ou moins élevée, comme le cidre, le vin, etc. Il est issu de la fermentation d'un jus, souvent issu d'une plante, riche en sucres (jus de pomme, jus de raisin, mais aussi jus de pomme de terre et du lait) : plus le jus contient de sucre, plus la boisson obtenue pourra contenir d'éthanol.

La concentration en éthanol doit figurer sur la bouteille : on la mesure en pourcents ou en degrés alcooliques.

Les différentes boissons alcoolisées sont traditionnellement servies dans des verres spécifiques. Par type de boissons le verre standard contient environ 10 grammes d'alcool. C'est ainsi qu'une coupe ou flute de champagne moyennement remplie (soit environ 10 centilitres de liquide) contient autant d'alcool qu'un verre de vin à 12 degrés (verre-ballon de 10 centilitres). Un verre de bière pression à 5 degrés, ou une bouteille, soit environ 25 centilitres de liquide, contiennent également 10 grammes d'alcool. Une dose de whisky à 40 degrés (soit 3 centilitres de liquide) ou une dose de pastis à 45 degrés (soit environ 3 centilitres de liquide), renferment également 10 grammes d'alcool. Le fait de rajouter de l'eau ou des glaçons à ces deux dernières boissons ne modifie par la quantité d'alcool qu'elles contiennent.

Toxicomanie[modifier | modifier le wikicode]

La consommation régulière d'éthanol est une maladie appelée alcoolisme ou maladie alcoolique. L'alcool est une drogue, c'est-à-dire qu'il modifie la perception que l'on a du monde en agissant sur le cerveau. L'éthanol est consommé depuis l'Antiquité pour ses actions sur le psychisme. La modification du comportement, de la conscience et de l'humeur, ainsi que la détente perçue par la personne ivre est parfois vécue comme agréable (parfois aussi désagréable) mais crée une dépendance : après peu de temps, on ne peut plus se passer d'alcool. Cette dépendance est impossible à éviter, et très dure à perdre. C'est pourquoi il est très important de toujours maîtriser sa consommation d'alcool !

Article à lire Article à lire : Alcoolisme

Effet sur la digestion[modifier | modifier le wikicode]

Un trou normand est une pratique dans un grand repas, qui consiste à avaler une boisson très alcoolisée en milieu de repas « pour mieux digérer ». Il est parfois dit également par les adultes que l'apéritif alcoolisé « fait digérer », comme le digestif, alcool fort pris en fin de repas. En fait, l'éthanol contenu dans ces boissons ne fait pas digérer, mais il dissout les graisses contenues par les aliments dans l'estomac, ce qui améliore le confort du gros mangeur. De plus l'ivresse qui accompagne cette boisson alcoolisée anesthésie un peu cette personne, qui aura moins mal au ventre.

Utilisation en cuisine[modifier | modifier le wikicode]

De nombreuses recettes de cuisines (viandes et gâteaux) utilisent des boissons alcoolisées. Il s'agit d'utiliser les propriétés de solvants de l'éthanol : l'alcool peut dissoudre des substances chimiques contenues dans les aliments, ce qui augmente le goût. Après la cuisson, le goût reste dans le plat, mais l'alcool s'est évaporé.

Attention, si le plat n'est pas cuit (baba au rhum, sorbet arrosé d'alcool...) il contient toujours de l'alcool !

Réglementation[modifier | modifier le wikicode]

Panneau en néerlandais interdisant l'alcool.

À cause de problèmes de société liée à la toxicomanie alcoolique, la consommation d'alcool est réglementée dans de nombreux pays.

En France[modifier | modifier le wikicode]

En France et dans d'autres pays, les enfants n'ont pas le droit d'en boire. C'est même un crime de laisser un enfant boire de l'alcool, en raison de la toxicité du produit. Il est interdit de vendre des boissons alcoolisées à un enfant de moins de 16 ans, et interdit de vendre des spiritueux (boissons fortement alcoolisées) aux mineurs (moins de 18 ans). Pour un adulte, il est interdit de conduire une voiture en ayant bu, en raison du danger qu'il représente pour lui et pour les autres suite à la limitation de réflexes. Il est interdit de posséder de l'éthanol pur chez soi, et également d'ajouter de l'éthanol dans une boisson.

En France, les boissons alcoolisées sont soumises à une taxe, afin d'augmenter leur prix et donc d'en diminuer la consommation. Il est interdit de vendre un liquide contenant plus de 60% d'éthanol, sauf s'il a été modifié pour être impropre à la consommation. C'est le cas de l'alcool à 70% modifié, qu'il est impossible de boire sans être très malade.

Position de l'Union européenne[modifier | modifier le wikicode]

Il existe une charte européenne sur la consommation d'alcool, qui stipule :

  • Toute personne a droit à une vie familiale, sociale et professionnelle à l’abri des accidents, des actes de violence et autres conséquences néfastes de la consommation d’alcool.
  • Toute personne a le droit de recevoir, dès un stade précoce de son existence, une éducation et une information objectives et fiables concernant les effets de l’alcool sur la santé, la famille et la société.
  • Tous les enfants et adolescents ont le droit de grandir dans un environnement aux risques réduits, à l’abri des conséquences néfastes de la consommation d’alcool et, dans la mesure du possible, de la promotion des boissons alcoolisées.
  • Toute personne ayant une consommation d’alcool dangereuse ou nocive et les membres de son entourage ont droit à un traitement et à des soins accessibles.
  • Toute personne qui ne souhaite pas consommer de l’alcool, ou qui ne peut le faire pour des raisons de santé ou pour d’autres raisons, a le droit de ne pas être soumise à des incitations à boire et d’être soutenue dans son abstinence.

Ces positions sont reprises en grande partie par le droit français.

Autres pays[modifier | modifier le wikicode]

La réglementation varie beaucoup d'un pays à l'autre. On peut noter que :

  • La publicité sur les boissons alcoolisées est contrôlée dans certains pays (dont la France).
  • Le commerce des boissons alcoolisées est un des plus vieux du monde avec celui de l'huile d'olive. Pour cette raison, la production et la vente de ces boissons peuvent constituer un enjeu économique majeur, parfois source de tension.
  • La religion musulmane interdit la consommation de boissons alcoolisées. Les pays ayant comme religion officielle l'islam interdisent donc l'importation et le commerce des alcools alimentaires. Il est toutefois assez aisé de se procurer de l'alcool dans ces pays, d'une manière semi-légale.
  • Aux États-Unis :
    • Il est interdit de vendre de l'alcool le dimanche dans plusieurs états.
    • Il existe des boutiques spécialisées qui vendent des alcools forts et du vin appelés liquor store. Dans les supermarchés, seule la bière est disponible. En France par contre, il est possible d'acheter des alcools forts dans un supermarché ou une épicerie.
    • Boire de l'alcool dans la rue est interdit dans plusieurs États, même les jours de fête. C'est pour cela qu'on aperçoit souvent des personnes qui boivent dans une bouteille recouverte de papier opaque.
    • L'accès aux bars vendant de l'alcool est interdit aux moins de 21 ans.

Remarques[modifier | modifier le wikicode]

  • Le terme alcool est particulier en chimie, et de nombreuses molécules très différentes sont appelées « alcools ». Dans le langage courant, l'alcool sous-entend alcool éthylique, car c'est celui qui est utilisé depuis l'Antiquité.
  • On trouve dans le commerce des flacons d'alcool à brûler, qui est en fait de l'alcool méthylique ou méthanol. Cet alcool brûle très bien aussi, et ressemble beaucoup à l'éthanol. Cependant, le méthanol est un poison également, capable de mener presqu'aux mêmes effets que l'éthanol, mais il y a une grosse différence : le méthanol rend aveugle. Il faut faire très attention !

Liste d'alcools[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Vikiliens[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

  • Déclaration sur les jeunes et l'alcool (Union européenne) : [1]
  • Effets de l'éthanol chez la femme enceinte : [2]
  • Site d'une association : les alcooliques anonymes : [3]
  • Sur les enjeux économiques et réglementaires en France : [4]
Article mis en lumière la semaine du 4 juin 2007.
Portail de la biologie —  Tous les articles sur les plantes et les animaux.
Portail des sciences — Tous les articles sur la physique, la chimie et les grands scientifiques.