Histoire du nazisme

« Histoire du nazisme » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

L'histoire du nazisme s'étend de sa création en 1920 à la mort d'Hitler en 1945. Le nazisme sera responsable de la Seconde Guerre Mondiale. Le nazisme est l'idéologie politique du NSDAP, parti politique fondé en Allemagne en 1920 et dirigé par Adolf Hitler.

Nazi Swastika.svg

Accession au pouvoir (de 1920 à 1933)[modifier | modifier le wikicode]

Le nazisme qui provoque la Seconde Guerre Mondiale, nait de la Première Guerre mondiale. Le 11 novembre 1918, la guerre cesse, les allemands se sentent trahis par les juifs et les Marxistes. Quant aux soldats allemands déchus, ils sont déchus en Bavière, le nazisme est en train de naître. En Allemagne, le peuple est affamé et meurt.

Les conservateurs et les socialistes s'allient face à la crise du printemps 1919. La révolte allemande entraîne à gauche la « Räte Republik » (République des Conseils). En Allemagne, il y a une guerre contre les communistes. Les chefs de la « Räte Republik » sont juifs. C'est la création de l'antisémitisme car les juifs sont responsables de leurs malheurs.

En 1921, Hitler devient le chef du parti ouvrier allemand abrégé Nazis, un petit parti de droite. Himler et Göring intègrent le parti en 1929. Les Nazis montrent leurs mécontentements face à l'occupation de la Ruhr par la France. Le 8 novembre, Hitler appelle à la révolution nationale et au renversement du pouvoir. La police ne soutient pas les Nazis. En 1924, Hitler et ses partisans passent en jugement où Hitler déclare « Vous pouvez nous déclarer coupables un millier de fois mais la DS qui préside le tribunal éternel de l'histoire mettra en pièce d'un sourire vers l'accusation du procureur et le verdict de cette cours et nous acquittera ». En 1924, Hitler et les Nazis sont dépassés, car l'économie s'est redressée avec l'emprunt des américains. Si le parti Nazi parvient au pouvoir, ils promettent que les juifs allemands seront déchus de leurs nationalités voire expulsés, ce qui est bien vu par les allemands. Hitler prend le surnom de Führer.

La Grande Dépression des années 1930 et notamment le chômage et la faillite des banques et entreprises, frappe particulièrement le pays durant les années 1930. Cette crise devient un terrain propice à la montée du parti Nazi, qui n'a jamais changé de discours et qui multiplie les propagandes. Le nazisme attire ainsi un grand nombre d’Allemand, et le 30 janvier 1933, Hitler devient chancelier. Les Nazis organisent un défilé de nuit, c'est le début de la révolution.

Chaos et consentement (1933)[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Nuit de Cristal
Magasin juif saccagé lors de la Nuit de Cristal

En 1933, Hitler est nommé chancelier, et le parti nazi accède donc aux pouvoirs les plus importants pour diriger l'Allemagne. Les adversaires des autres partis politiques sont éliminés, déportés ou tués. En 1933, des camps de concentration sont mis en place par le régime, pour déporter les opposants politiques, dans un premier temps. Le 1er avril 1933, c'est le premier boycott des magasins juifs.

En été 1934, Hitler décide de limiter la puissance des « Sturmabteilung » (abrégé SA) et va tuer leur chef Ernst Röhm et va créer les « Schutzstaffel » (abrégé SS). Il y a le réarmement comme priorité économique et ordonne la réoccupation de la Rhénanie.

En 1935, les lois de Nuremberg interdisent les mariages mixtes et définissent explicitement ce que sont les juifs aux yeux de la loi nazie. Les juifs ne sont plus considérés comme membre du peuple allemand. Ils ont interdiction de faire plein de choses (acheter une voiture ou un vélo, travailler en tant que fonctionnaire, tenir un magasin, etc.) : ils sont alors nombreux à quitter le pays. Durant la « nuit de Cristal », en 1938, 1 800 juifs sont assassinés et 1 000 synagogues sont détruites par différents agents liés au parti nazi. Cet événement est vécu comme une immense tragédie annonciatrice de la Shoah.

Les handicapés commencent, à la même période, à être sélectionnés et éliminés, car les dirigeants du régime nazi pensent qu'ils sont une menace pour le sang aryen. On parle d'une politique eugéniste.

Guerre planifiée (de 1935 à 1939)[modifier | modifier le wikicode]

Le 16 mars 1935, Hitler annonce le rétablissement du service militaire obligatoire en Allemagne. Hitler veut réparer le mal du Traité de Versailles. En 1935, Hitler signe un accord avec le Royaume-Uni à propos de la flotte militaire. Joachim von Ribbentrop va faire des faux pas notamment en faisant le salut Nazi à Georges VI et l'Angleterre ne veut pas d'alliance. Joachim von Ribbentrop est méprisé par les Nazis mais soutenu par Hitler. Le 24 novembre 1936, Signature du Pacte anti-komintern renforcé par l’adhésion de l’Italie fasciste. En novembre 1937, Hitler dit à ses généraux que l'Allemagne doit s’agrandir par la force (Tchécoslovaquie et Autriche comme premières cibles). Les autrichiens accueillent les allemands le 15 mars 1938. La Tchécoslovaquie devient allemande car son président a signé un accord avec Hitler.

Suite à cela, le peuple comprend que Hitler est impérialiste. Le 1er septembre 1939, l'Allemagne envahit la Pologne et le 3 septembre, l'Angleterre et la France déclarent la guerre à l'Allemagne.

Cas catastrophique de la Pologne (de 1939 à 1946)[modifier | modifier le wikicode]

Le 1er septembre 1939, l'Allemagne envahit et écrase la Pologne. En août 1939, Hitler et Staline se partagent l'ancien territoire polonais.

Il y a eu une purification ethnique en Pologne. Le nazi Arthur Greiser prend la tête du territoire désormais occupé par les Allemands. Il était arrogantδ, traitait les polonais avec un mépris souverain, il se disait presque Dieu.

Des polonais innocents sont accusés d'assassinat par Arthur Greiser pour pouvoir les exécuter. En 1939, les allemands vont pouvoir habiter en Pologne. Pour loger les Allemands, Arthur Greiser organise la déportation des juifs polonais, s'inscrivant dans la politique d'extermination voulue par le Troisième Reich. En 1940, 80 pour cent de Białystok a été « germanisé ». En 1946, Arthur Greiser est jugé pour crime de guerre et se montre pitoyable lors du procès. Il se dit victime de la politique d'Hitler et affirme n'avoir effectué que les ordres qu'on lui donnait.

Déportation et destruction des juifs d'Europe (de 1940 à 1945)[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Ghetto de Varsovie

En 1940, dans le Ghetto de Varsovie, les Nazis emprisonnent les juifs polonais. Ils remportent sur différents fronts de nombreuses victoires, notamment en France, qu'ils occupent à partir de Juin 1940.

Au Printemps 1941, Hitler veut envahir l'Union soviétique, c'est l'Opération Barbarossa. Pendant l'avancée des troupes allemandes sur le front de l'Est, les troupes organisent le massacre des juifs qu'ils y trouvent.

L'un des acteurs de ce génocide est Reinhard Heydrich. Il organise cette politique d'extermination, qu'il planifie méthodiquement pour pouvoir éliminer tous les juifs présents dans les terres occupées par les nazis.

Les limites du Ghetto

À l'Automne 1941, Hitler dirige la guerre sur le front de l'Est depuis la Tanière du loup en Prusse orientale. Septembre 1941, Hitler dit qu'il faut détruire Leningrad et oblige les juifs à porter l'étoile jaune et la déportation.

Étoile jaune

L'Allemagne déclare la guerre au Royaume-Uni en hiver 1941. Le 20 janvier 1942, il y a une conférence secrète sur les détails de la déportation. De juillet 1942 à août 1943, les trains déchargent des hommes, des femmes et des enfants dans les camps où ils étaient tués au bout de trois heures. En 1943, les soviétiques gagnent la guerre.

Fin du Reich (de 1943 à 1945)[modifier | modifier le wikicode]

Fin 1943, l'Allemagne perd la guerre. Le 21 juillet 1943, Hitler s'adresse au peuple. Le 20 juillet 1944, Claus Von Stauffenberg, tente d'assassiner Hitler à l'aide d'une bombe placée dans sa serviette lors d'une réunion où Claus Von Stauffenberg s'absente. Mais Hitler survit et Claus Von Stauffenberg fût exécuté.

Le 18 avril 1945, Hitler destitue Heinrich Himmler de ses fonctions qui a cherché à négocier avec les Anglais et les Américains sur le front ouest, afin de trouver une sortie au nazisme après la guerre. Hitler nomme alors Karl Hanke au poste de Reichsführer-SS.

Les prisonniers sont triés entre ceux pouvant travailler et ceux ne pouvant pas. Les soviétiques se dirigent vers Berlin, des avions lâchent des bombes sur l'Allemagne. Le 30 avril 1945, Hitler meurt et les soviétiques atteignent les mines. Hitler se suicide peu de temps avant l'arrivée des soviétiques en se tirant une balle. Des allemandes ont été violées, des allemands se tuent (personnes âgées, couples, familles, jeunes et les enfants).

La mort d'Hitler signe la fin du régime nazi. L'idéologie nazie reste présente dans certains mouvements d'extrême droite, en Europe et aux Etats-Unis.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'Allemagne —  Tous les articles sur l'Allemagne.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail de la Seconde Guerre mondiale —  Tous les articles sur la Seconde Guerre mondiale
Reichsadler Deutsches Reich (1935–1945).svg Portail du nazisme - Tous les articles concernant le nazisme.