la cabaneparticiper

Livre d'or
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le Livre d'or !
Livre d'or

Écriture

« Écriture » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Panneau en écritures arabe, berbère et latine sur des panneaux indicateurs, en Algérie

L’écriture est un système de représentation graphique d’une langue, au moyen de signes inscrits ou dessinés sur un support (comme le papier par exemple), et qui permet l'échange d'informations sans le support de la voix.

L'invention de l'écriture sert à définir la frontière entre la préhistoire et l'histoire.. Avec le calcul et la lecture, c'est l'un des trois principaux apprentissages au début de l'école primaire.

Les différents types d'écriture[modifier]

Hiéroglyphes au temple de Kom Ombo, en Égypte

Il existe principalement trois types d'écriture :

  1. L'écriture logographique, qui utilise un symbole (appelé logogramme) pour représenter un mot ou une marque grammaticale. Rien n'indique donc comment on doit le prononcer. Par exemple, le chinois utilise un système d'écriture logographique, les hanzis, que les Japonais ont adapté à leur langue (ils s'appellent alors kanjis) : le caractère pour chat est le même dans les deux langues, mais il se dira māo en chinois et neko en japonais.
  2. L'écriture syllabique, où chaque symbole représente une syllabe. En japonais, par exemple, il existe également le système des kanas qui, lui, est syllabique : le mot neko peut également s'écrire à l'aide du caractère simple ne suivi du caractère simple ko.
  3. L'écriture alphabétique, qui utilise un symbole pour représenter chaque son de la langue (bien qu'on puisse représenter un son à l'aide de deux signes, comme ch, et que deux symboles puissent représenter le même son, comme a et à). Par exemple, le système d'écriture des langues latines ou celui de la langue arabe sont des alphabets.

Les principaux systèmes d'écriture[modifier]

Alphabets[modifier]

Un parchemin avec des écritures en hébreu

Syllabaires[modifier]

Systèmes logographiques[modifier]

Histoire sommaire de l'écriture[modifier]

Écaille de tortue servant à la divinationPrécision, avec caractères chinois anciens. Époque Shang, IIe millénaire av. J.-C.).

L’écriture existe depuis environ 5 300 ans. Elle est apparue sous des formes différentes dans au moins cinq ou six foyers de civilisations maîtrisant de longue date l'agriculture et en plein développement urbain : en Mésopotamie vers -3300, en Égypte vers -3200, à Chypre vers -2200, en Crète vers -1900, en Chine vers -1400 et en Amérique centrale vers -900. Ces écritures ont donné naissance à la quasi totalité des systèmes graphiques actuellement connus. On place traditionnellement la naissance de l'écriture à Sumer — région de l'actuel Sud de l'Irak — en raison de l'invention de l'ancêtre de l'écriture cunéiforme, vers -3400/-3300 ; toutefois on a récemment découvert des hiéroglyphes datant de -3500. Ces deux systèmes se sont développés et répandus au cours du temps.

Vers -1500 apparaissent les premiers alphabets :

Ce dernier donnera naissance, au tournant du premier millénaire avant Jésus-Christ, à l'alphabet phénicien, qui évoluera en la quasi-totalité des alphabets d'Europe et du Proche-Orient ou du Moyen-Orient. Au cours du IIe millénaire, toujours avant Jésus-Christ, se développent indépendamment des systèmes syllabiques dont l'origine n'est pas connue à l'heure actuelle. L'alphabet araméen est peut-être également à l'origine de l'alphabet brâhmî, ancêtre de la plupart des écritures d'Asie du Sud-Est et d'Inde.

En Asie, plus précisément en Chine, les premiers symboles pouvant être interprétés comme de l'écriture apparaissent vers -6500, mais ces caractères sont toujours isolés et les premiers hanzis, regroupés en petits textes, datent d'environ -2500. Ceux-ci donnent les hanjas coréens, les chu nho viet-namiens et les kanjis japonais. Ces derniers, en se simplifiant et en ne gardant que leur prononciation, ont donné naissance aux kanas.

Voir aussi[modifier]

Portail de l'information – Tout sur les écritures, les codes secrets, les langues, les médias.