Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Grec ancien

« Grec ancien » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Alphabet grec
Α α Alpha Ν ν Nu
Β β Bêta Ξ ξ Xi
Γ γ Gamma Ο ο Omicron
Δ δ Delta Π π Pi
Ε ε Epsilon Ρ ρ Rho
Ζ ζ Zêta Σ σ ς Sigma
Η η Êta Τ τ Tau
Θ θ Thêta Υ υ Upsilon
Ι ι Iôta Φ φ Phi
Κ κ Kappa Χ χ Khi
Λ λ Lambda Ψ ψ Psi
Μ μ Mu Ω ω Oméga

Le grec ancien est la langue que parlaient les Grecs de l'Antiquité.

Elle comprenait quatre dialectes: l'arcado-chypriote, l'éolien, le dorien et l'ionien-attique (langue dans laquelle est écrite la majeure partie de la littérature).

Elle est très importante pour les francophones ou les anglophones, car de très nombreux mots du français ou de l'anglais actuels - et de nombreuses autres langues - proviennent du grec ancien.

Le grec est la deuxième source étymologique du français après le latin, de nombreux mots latins dérivant eux-mêmes du grec.

Des tablettes mycéniennes au grec moderne[modifier]

Tablette mycénienne en linéaire B consignant une commande de laine

Le grec « mycénien »[modifier]

Le grec écrit nous est connu dès l'âge du bronze, à partir de -1500 environ. C'est ce qu'on appelle le grec mycénien, par référence à la ville-citadelle de Mycènes. Ce grec de l'âge du bronze était noté sur des tablettes d'argile, dans une écriture syllabique dite « linéaire B » dérivée de celle de la langue crétoise minoenne (appelée « linéaire A »). Les tablettes en linéaire B (en grec mycénien) ont été déchiffrées au cours des années 1950 ; celles en linéaire A (en langue crétoise) ne le sont toujours pas.

Puis apparaît l'alphabet grec, dérivé de celui des Phéniciens, avec des lettres supplémentaires. On connaît diverses formes d'alphabets grecs archaïques, avant la stabilisation définitive, vers le -VIe siècle.

Le grec ancien s'écrivait sans ponctuation, ni espaces entre les mots, ni les minuscules et majuscules que l'on trouve dans les éditions imprimées depuis la Renaissance.

Les premiers vers de l'Odyssée.

Le grec d'Homère[modifier]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : L'Iliade et l'Odyssée.

On peut situer Homère vers le -VIIIe siècle, probablement. La langue de l’Iliade et de l’Odyssée apparaît comme archaïque par rapport à celle des siècles suivants, avec des mots et une grammaire qui diffère sensiblement de ceux de l'époque brillante qui va suivre.

Les deux épopées homériques sont écrites en vers dits hexamètres, comportant six pieds (de chacun deux ou trois syllabes). La rime n'est pas connue à cette époque, mais le rythme est essentiel dans ces poèmes destinés à être chantés et interprétés par des aèdes.

Le grec classique[modifier]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Littérature grecque.

La littérature grecque devient abondante à partir du -Ve siècle : c'est le grec de l'Antiquité classique, aujourd'hui langue de culture, à l'origine de la pensée occidentale. Ce grec-là est celui de l'histoire : Hérodote, Thucydide, du théâtre : Eschyle, Sophocle, Euripide (tragédie) , Aristophane (comédie) ; de la poésie : Hésiode, Pindare, Sapphô ; de la philosophie et des sciences : Socrate, Platon, Aristote ; des mathématiques : Pythagore, Euclide ; de la médecine : Hippocrate, et de la politique : Démosthène.

Le grec byzantin[modifier]

Ensuite, on a le grec byzantin qui s'étend sur tout le Moyen Âge : c'est la langue des églises chrétiennes orientales (le Nouveau Testament est rédigé en grec), et aussi la langue véhiculaire de tout l'Orient méditerranéen.

Le grec moderne[modifier]

Cette langue se perpétue jusqu'à nos jours sans discontinuité : c'est le grec moderne, langue officielle de la Grèce, l'une des 23 langues officielles de l'Union européenne (2011).

Grec ancien ou grec moderne, c'est toujours la même langue, très reconnaissable depuis l'Antiquité. Elle a connu une longue évolution au cours des siècles, mais les différences sont beaucoup moins marquées qu'entre le latin classique et les actuelles langues romanes.

Aujourd'hui, les Grecs (les habitants de la Grèce) parlent donc la langue de leurs lointains ancêtres, avec des changements, plus sensibles à l'oral qu'à l'écrit, nettement conservateur.

Le grec est donc tout sauf une langue morte : c'est même la langue qui fournit les termes scientifiques communs à toutes les langues du monde d'aujourd'hui.

Mots venant du grec ancien[modifier]

Des milliers de mots français ou anglais viennent du grec ancien : ce sont plutôt des mots scientifiques, mais aussi des mots du langage de tous les jours, comme crâne, théâtre, atome ou téléphone.

Quelques préfixes d'origine grecque[modifier]

  • poly- (de πολλοί) = plusieurs (de nombreuses) fois --> polycopié ;
  • mono- (de μόνος) = une seule fois --> monocouche (la peinture en une seule couche) ;
  • tétra- (de τέσσαρες) = quatre --> tétraèdre ;
  • penta- (de πέντε) = cinq --> pentagone (le centre de la défense états-unienne est un bâtiment ayant cinq côtés) ;

Norme ISO[modifier]

Selon la norme ISO639 :

  • le grec ancien a le code grc ;
  • le grec moderne a le code el (en grec moderne : ελληνικά elliniká — voir le mot français hellénique).

Voir aussi[modifier]


Portail de la Grèce - Tous les articles sur la Grèce ancienne et d'aujourd'hui !
Portail des langues - Tout sur les langues et la linguistique