Triomphe (Rome antique)

« Triomphe (Rome antique) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Dans la Rome antique, le triomphe est la récompense suprême que le Sénat romain accordait au général vainqueur.

La cérémonie se passait à Rome, où par autorisation du Sénat, le général pouvait faire entrer son armée. Devant lui, il avait fait défiler le butin volé aux pays vaincus (en particulier les chefs ennemis). Puis venait le char tiré par quatre chevaux. Le général s'y tenait, habillé en Jupiter. Ensuite, son armée défilait. Des réjouissances populaires (spectacles, banquets) offertes par le triomphateur succédaient aux cérémonies officielles. Si le triomphe était refusé le général victorieux entrait dans la ville à pied ou à cheval (dans le cas d'une ovation). À la fin de la guerre civile, Jules César fit célébrer quatre triomphes à la suite.

Sous l'Empire romain, seul l'empereur avait droit au triomphe. Les généraux vainqueurs devaient se contenter d'une ovation qui consistait une entrée solennelle dans Rome, et en un sacrifice public d'une brebis (ovis en latin).

Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.