Vikidia a besoin de toi !
Favicon Vikidia.png Permets à vikidia de continuer sa mission et d'apporter la connaissance aux enfants en faisant un don ! Favicon Vikidia.png

Prétendants au trône de France

« Prétendants au trône de France » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Louis de Bourbon, en 2006.
Henri d'Orléans, « comte de Paris », en 2013.
Jean-Christophe Napoléon, en 2006.

Voici la liste des prétendants au trône de France. Trois familles ont des prétentions à une royauté abolie : les Bourbons, les Orléans et les Bonaparte.

Les Mérovingiens[modifier | modifier le wikicode]

Portrait Prétendant Période Titre Notes
1 Childéric III 751-755 Roi des Francs Il devient roi des Francs grâce à Pépin le Bref, après un interrègne de 6 ans depuis la mort de Thierry IV. Il est déposé quelques années plus tard par Pépin le Bref et meurt cinq plus tard.
(2) "Thierry V" "755-?" Fils de Childéric III. Après la chute de son père du trône de France, il est enfermé dans un monastère alors qu'il n'est encore qu'un enfant. On perd sa trace en 753 mais on sait qu'il devenu clerc.

Les Carolingiens[modifier | modifier le wikicode]

Portrait Prétendant Période Titre Notes
1 "Pépin II" 771-? Connu sous le nom de Pépin d'Austrasie. Fils de Carloman Ier, il est écarté du pouvoir par son oncle Charlemagne
2 Charles III 888-898 puis 922-929 Roi des Francs Écarté du pouvoir car déclaré trop jeune, son cousin Charles III le Gros est chargé d'assurer la régence. En 888, le régent Charles le Gros est déposé du pouvoir par Eudes de France qui se proclame roi des Francs et écarte du trône, Charles III. En 898, Charles est appelé pour devenir roi. Il est est à nouveau écarté du pouvoir en 922 par le frère de Eudes, Robert Ier de France.
3 Louis IV d'Outremer 929-936 Roi des Francs Exilé en Angleterre, fils de Charles III, Louis revendique à la mort de son père le trône de France sous les règnes de Robert Ier et Raoul de France. Il est appelé par Hugues le Grand (père du futur Hugues Capet) à prendre le trône à la mort de Raoul.
4 "Charles IV" 987-991 Duc de Basse-Lotharingie Charles de Basse-Lotharingie, il est oncle de Louis V de France. A la mort de Louis V, Charles l'héritier légitime est écarté du trône par les Grands de France qui préfèrent Hugues Capet. Il entre en lutte contre Hugues, mais il est finalement capturé et meurt emprisonné à Orléans peu de temps après.
5 "Eudes II" 991-1012 Duc de Basse-Lotharingie Otton de Basse-Lotharingie, fils du précédent.
6 "Louis VI" 1012-1023 Comte des Alamans Louis de Basse-Lotharingie, frère du précédent. Il continuera la lutte de son père. Il est emprisonné avec son père à Orléans. Il semble avoir été libéré et Eudes Ier de Blois a envisagé de le faire monter sur le trône franc. Selon Karl-Ferdinand Werner, il fut simple comte dans l'Empire et mourut moine à Saint-Pierre-le-Vif (Sens) vers 1023. Il est le dernier descendant légitime mâle de Charlemagne, avec lui s'éteint la dynastie des Carolingiens.

Les Plantagenêts (1328-1453)[modifier | modifier le wikicode]

Portrait Prétendant Période Titre Notes
1 "Edouard" 1328-1377 Roi d'Angleterre et Seigneur d'Irlande

Comte de Chester, Comte de Ponthieu et de Montreuil

Duc d'Aquitaine

Le roi Edouard III d'Angleterre revendique le trône de France à la mort de son oncle Charles IV de France en tant que petit-fils du roi Philippe IV de France et fils de Isabelle de France. Il est écarté du pouvoir par Philippe VI de France en invoquant la loi salique (c'est-à-dire que le pouvoir ne se transmet que par les hommes). Il déclenche la guerre de Cent Ans.
2 "Richard" 1377-1399 Roi d'Angleterre et Seigneur d'Irlande

Duc de Cornouailles

Duc d'Aquitaine

Prince de Galles

Richard II d'Angleterre, est le fils aîné d'Édouard de Woodstock (« le Prince Noir »), lui-même fils aîné d'Édouard III. Sacré le 16 juillet 1377 par l'archevêque de Cantorbéry Simon Sudbury. Déposé par son cousin Henri, il abdique et meurt en 1400 en captivité au château de Pontefract, probablement assassiné.
3 "Henri II" 1399-1413 Roi d'Angleterre et Seigneur d'Irlande

Duc d'Aquitaine

Comte de Northampton

Duc d'Hereford

Comte de Lancastre, de Derby, de Leicester

Duc d'Hereford et de Lancastre

Henri IV d'Angleterre, a fait abdiquer son cousin du trône d'Angleterre, afin de pouvoir monter sur le trône d'Angleterre, il revendique par la suite le trône de France.
4 "Henri III" 1413-1422 Roi d'Angleterre et Seigneur d'Irlande

Duc d'Aquitaine

Duc de Cornouailles et de Lancastre

Prince de Galles

Henri V est le fils de Henri IV, il réussit à instaurer un traité permettant à son fils Henri VI de devenir roi de France à la mort de Charles VI de France.
5 "Henri IV" 1422-1471 Roi d'Angleterre et Seigneur d'Irlande

Duc d'Aquitaine

Duc de Cornouailles

Roi de France

Henri VI est le seul roi d'Angleterre à devenir roi de France, bien qu'il ait perdu la guerre de Cent Ans, la famille d'Angleterre eu le droit de continuer de porter le titre de Roi de France de façon formelle jusqu'en 1802.

Maison Capétienne d’Évreux (1316-1387)[modifier | modifier le wikicode]

Portrait Prétendant Période Titre Notes
1 "Jeanne Ière" 1316-1328 Reine de Navarre et

Comtesse de Mortain

Reine de Navarre sous le nom de Jeanne II, seule fille de Louis X. A la mort de son frère Jean Ier, une crise de succession arrive. Soit on lui donne la couronne de France et de Navarre, soit on la passe à son oncle Philippe V. Les grands du royaume désirent donner la couronne à Philippe V et avancent comme argument que sa légitimité paternelle est remise en cause suite à l'adultère de sa mère. Elle est dépouillée de ses droits de succession par ses oncles, plus tard sa paternité est réhabilitée. A la mort de ses deux oncles, une nouvelle crise de succession arrive, il y trois prétendants, elle-même, son cousin germain le roi Edouard III d'Angleterre fils de sa tante, et un cousin éloigné Philippe VI. Les grands du royaumes privilégient Philippe VI et avancent comme argument que la couronne de France ne peut passer par les Femmes et qu'elle est disponible qu'aux hommes. C'est ce qu'on appelle la Loi Salique. Les grands du royaume acceptent de lui céder le Royaume de Navarre (dans lequel la loi salique n'existe pas), mais qu'en échange qu'elle refuse ses prétentions sur le royaume de France.
2 "Charles V, VI puis VII" 1349-1387" Roi de Navarre, Comte de Mortain et d'Évreux. Fils de Jeanne de Navarre, Roi de Navarre sous le nom de Charles II. Il n'accepte pas le fait que sa mère soit écarté de la succession et revendique le Royaume de France. Son fils refusa de continuer les revendications de son père à la mort de ce dernier.

Maison de Bourbon-Vendôme (1589-1590)[modifier | modifier le wikicode]

Portrait Prétendant Date Titre Notes
1 "Charles X" 1589-1590 Cardinal de Vendôme

Pair de France

Archevêque de Rouen

"Roi de France"

Prince de Sang

Charles Ier de Bourbon est l'oncle de Henri IV. A la mort de Henri III, il est proclamé Roi de France par le parlement de Paris et la Ligue Catholique sous le nom de "Charles X". Il est considéré comme le parent le plus proche de Henri III en enlevant tous les princes protestants et donc par conséquent Henri IV qui le parent le plus proche à l'époque. Cependant il est retenu prisonnier au Château de Fontenay. En 1589, il reconnait lui-même son neveu Henri IV comme roi légitime, et refuse d'être reconnu roi de France.

Maison de Bourbon (1792-1814-1815)[modifier | modifier le wikicode]

Portrait Prétendant Date Titre Notes
1 Louis XVI 1792-1793 Roi de France et de Navarre

Roi des Français

Duc de Berry

Devenu « roi des Français » en , Louis XVI est démis de ses fonctions royales lors de la journée du 10 août 1792. Le , il est exécuté.
2 Louis XVII 1793-1795 Duc de Normandie

Dauphin de France

Prince-Royal

Fils de Louis XVI, il devient pour les royalistes Louis XVII à la mort de son père. Il meurt en prison en 1795.
3 Louis XVIII 1795-1814-1815 Comte de Provence

Roi de France et de Navarre

Frère de Louis XVI, il devient prétendant à la couronne de France à la mort de son neveu, il restaura la monarchie en 1814 puis il est chassé en 1815 par Napoléon Ier, puis il est rappelé au trône la même année après la défaite de Napoléon.

Les prétendants de la famille royale de France[modifier | modifier le wikicode]

  1. de 1836 à 1844 : Louis-Antoine de Bourbon, duc d'Angoulême et dauphin de France (« Louis XIX »), fils du roi Charles X
  2. de 1844 à 1883 : Henri de Bourbon, duc de Bordeaux puis comte de Chambord (« Henri V »), neveu de Louis XIX et petit-fils du roi Charles X

À la mort du comte de Chambord, le dernier Bourbon de la Branche aînée (en effet, cette branche est devenue aînée des Bourbons en 1527), deux familles peuvent prétendent à la succession :

  • les Bourbons d'Espagne, avec à sa tête le prince Juan de Bourbon, comte de Montizon. Mais Philippe V de Bourbon, roi d'Espagne (et petit-fils de Louis XIV), dut renoncer pour lui et sa descendance au trône de France. Donc les droits sont passés pour une autre partie des royalistes aux :
  • Orléans, avec à sa tête le prince Philippe d'Orléans, comte de Paris, petit-fils du roi Louis-Philippe Ier.

Les Bourbons d'Espagne (royalisme légitimiste)[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1883 - 1887 : Jean de Bourbon, comte de Montizon (« Jean III »), descendant à la 6ème génération de Louis XIV
  2. 1887 - 1901 : Charles de Bourbon, duc de Madrid (« Charles XI »), fils aîné du précédent
  3. 1901 - 1931 : Jacques de Bourbon, duc d'Anjou et de Madrid (« Jacques Ier »), fils du précédent
  4. 1931 - 1936 : Alphonse-Charles de Bourbon, duc d'Anjou et de San Jaime (« Charles XII »), fils cadet du comte de Montizon
  5. 1936 - 1941 : Alphonse XIII de Bourbon, roi-déchu d'Espagne, duc de Tolède (« Alphonse Ier »), cousin du précédent
  6. 1941 - 1975 : Jacques-Henri de Bourbon, duc d'Anjou et de Ségovie (« Jacques II » puis « Henri VI »), fils aîné du précédent
  7. 1975 - 1989 : Alphonse de Bourbon, duc d'Anjou et de Cadix (« Alphonse II »), fils aîné du précédent
  8. Depuis 1989 : Louis-Alphonse de Bourbon, duc d'Anjou (« Louis XX »), fils du précédent

L'héritier aujourd'hui du prince Louis-Alphonse est son fils aîné : Louis de Bourbon, né le 28 mai 2010, duc de Bourgogne.

Les Orléans (royalisme orléaniste)[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1883 - 1894 : Philippe d'Orléans, comte de Paris (« Philippe VII »), petit-fils aîné du roi Louis-Philippe Ier
  2. 1894 - 1926 : Philippe d'Orléans, duc d'Orléans (« Philippe VIII »), fils du précédent
  3. 1926 - 1940 : Jean d'Orléans, duc de Guise (« Jean III »), cousin et beau-frère du précédent
  4. 1940 - 1999 : Henri d'Orléans, comte de Paris (« Henri VI »), fils du précédent
  5. Depuis 1999 : Henri d'Orléans, comte de Paris, duc de France (« Henri VII »), fils du précédent

L'héritier du comte de Paris, duc de France est son fils aîné : le prince François, comte de Clermont

Les Bonaparte (empire bonapartiste)[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1821 - 1832 : Napoléon II Bonaparte, duc de Reichstadt, fils de Napoléon Ier
  2. 1832 - 1844 : Joseph Bonaparte, comte de Surivilliers (« Joseph Ier »), frère de Napoléon Ier
  3. 1844 - 1846 : Louis Bonaparte, comte de Saint-Leu (« Louis Ier »), frère de Napoléon Ier
  4. 1846 - 1873 : Napoléon III Bonaparte, président de la république Française et empereur des Français, fils du précédent
  5. 1873 - 1879 : Eugène Bonaparte, prince impérial (« Napoléon IV »), fils du précédent
  6. 1879 - 1926 : Victor Bonaparte, prince Napoléon (« Napoléon V »), cousin du précédent (branche de Jérôme Bonaparte)
  7. 1926 - 1997 : Louis Bonaparte, prince Napoléon (« Napoléon VI »), fils du précédent
  8. Depuis 1997 : Jean-Christophe Napoléon, prince Napoléon (« Napoléon VII »), petit-fils aîné du précédent

L'héritier du prince Jean-Christophe Napoléon est son oncle le prince Jérôme-Xavier Napoléon.

Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.