Tokugawa Ieyasu

« Tokugawa Ieyasu » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Tokugawa Ieyasu.

Tokugawa Ieyasu est le fondateur et le premier shogun du shogunat de Tokugawa, qui contrôla le Japon depuis 1600 à 1868 et le fondateur du premier véritable état Japonais. Il prit le pouvoir en 1600, devint shogun en 1603 et abdiqua en 1605. Il resta au pouvoir par l’intermédiaire son fils Tokugawa Hidetada jusqu’en 1616. Il est mort le 1er juin 1616, à l'âge de 73 ans.

Tokugawa est rentré dans l’histoire comme le premier vrai chef du Japon et le fondateur du Japon moderne. Il est l’iniciateur d’une des périodes les plus brillantes de la culture Japonaise. Il a favorisé les arts (le Ukiyo-e), le théâtre Kabouki et un nouvel art de vivre dans l’aristocratie (la cérémonie du thé, le jardin Japonais, la philosophie Zen).

Sa vie[modifier | modifier le wikicode]

Naissance[modifier | modifier le wikicode]

Tokugawa Ieyasu est né dans le château d’Okazaki dans le Mikawa le 31 janvier, 1543 sous le nom Matsudaira Takechio. Son père s’appelait Matsudaira Hirotada et était le daimyo du Mikawa. Sa mère s’appelait Odai-no-kata et était la fille d’un seigneur.

Montée au pouvoir[modifier | modifier le wikicode]

Tokugawa Ieyasu grandit dans un Japon déchiré par la guerre entre les différents daimyo.

Quand il atteint l'âge adulte, Ieyasu devint un général pour le clan Imagawa et mena une série de batailles contre le clan Oda. Mais après une grande défaite du clan Imagawa, Ieyasu choisit de s’allier avec le clan Oda et leur chef Oda Nobunaga, avant de devenir indépendant et de devenir un régent du puissant daimyo, Hideyoshi Toyotomi.

La Campagne Sékigahara[modifier | modifier le wikicode]

Après la mort du shogun Hideyoshi, Ieyasu s’allia secrètement avec les daimyo qui s’étaient alliés avec Hideyoshi après avoir été vaincus ou qui n’étaient pas ses vassaux. Puis il partit en guerre contre les autres régents et vassaux de Hideyoshi. Les opposants, dirigés par Ishida Mitsunari, combattirent contre Tokugawa pendant deux ans, avant que Ieyasu ne les écrasent à la bataille de Sékigahara en 1600, où Mitsunari et les autres chefs furent exécutés et Ieyasu devint maître du Japon. Trois ans plus tard, l’empereur nomma Tokugawa Ieyasu shogun, dictateur militaire et maître de facto (en pratique mais pas d'après la loi) du Japon.

L'exercice du pouvoir[modifier | modifier le wikicode]

Durant son règne en tant que shogun, Ieyasu déplaça la capitale, précédemment à Kyoto, à Edo (Tokyo), et elle se trouve encore aujourd'hui. Il est le fondateur du shogunat de Tokugawa, qui régna sur le Japon jusqu'en 1868. Il passa la plupart de son temps comme shogun a éliminer toute résistance contre son shogunat, et a renforcer sa domination totale sur le Japon. Il a aussi promulgué une loi interdisant l’utilisation des armes par les samouraïs sans la permission du shogun. Durant son règne, il résida dans le château de Nagoya, dans Edo. Il abdiqua en 1605, deux ans après avoir reçu le titre, pour mieux se protéger contre ses ennemis, mais il continua a avoir le vrai pouvoir à travers son fils Tokugawa Hidetada, jusqu'à sa mort, le 1er juin, 1616.

Shogun[modifier | modifier le wikicode]

Tokugawa Ieyasu fut nommé shogun (“général en chef”); ce qui veut dire qu’il est devenu maître de Japon. L’empereur lui confiait cette position, mais cela n’était en fait qu’une formalité car l’empereur n’est qu’une marionnette contrôlée par le shogun. Le shogun contrôle tout, les daimyo, les samouraïs, l’armée et le trésor. Il se débarrasse de tout ceux qui s’opposent à lui, souvent les éliminant en utilisant les Ninjas.

Les castes sociales[modifier | modifier le wikicode]

Le shogun est au sommet des castes sociales du Japon. Seul l'empereur semble être supérieur (mais ce n'est qu'une illusion). En dessous du shogun sont les daimyo, qui contrôlent les territoires (comme les ducs et les comtes en Europe). Il en existait deux types: le fudai daimyo, qui se sont alliés avec Ieyasu avant Sékigahara, et les tozama daimyo, qui se sont alliés avec Ieyasu après Sékigahara. Les fudai étaient plus importants et avaient plus de privilèges que les tozama. Le rang en dessous est le samouraï, ou le guerrier sans terre (comme certains chevaliers en Europe). Au rang inférieur, on trouve les fermiers. Les charpentiers, les forgerons, les maçons, et autres artisans sont presque aux mêmes niveaux. Enfin, tout en bas sont les paysans, ou les laboureurs. Le shogun est au sommet de cette pyramide.

Le pouvoir des Tokugawas[modifier | modifier le wikicode]

La période Edo est le règne de la dynastie de la famille de Tokugawa a l’époque Edo. Le mot Tokugawa est un peu l’équivalent de César qui était le titre que portaient les empereurs romains.

Elizabeth I George Gower.jpg
Souverains contemporains d'Élisabeth Ire

Danemark et Norvège: Frédéric IIChristian IVÉcosse  : Marie Ire d'ÉcosseJacques VIEspagne : Philippe IIPhilippe III
Florence : Cosme Ier de MédicisFrance : François IICharles IXHenri IIIHenri IV
Saint-Empire  : Ferdinand IerMaximilien IIRodolphe IIMatthiasPapes : Pie VGrégoire XIIISixte QuintGrégoire XIVInnocent IVClément VIIISuède : Éric XIVJean IIISigismond III VasaCharles IXPologne : Sigismond II AugusteÉtienne BathorySigismond III Vasa
Portugal  : Sébastien IerHenri IerPhilippe IerOttomans : Soliman le MagnifiqueSélim IISélim IIIMurât IIIMehmet III
Russie: Ivan IVFédor IerBoris Godounov
Chine : Ming JiapingMing MuzongMing ShenzongInde moghole : AkbarJapon: Ashikaga YioshiakiOda NobunagaToyotomi HideyoshiTokugawa IeyasuMaroc : Abd Allah al-GhalibAbd al-MalikAbd al-MansourPerse : Abbas Ier le Grand

Flag of Japan.svg Portail du Japon - Tous les articles concernant le Japon.