Saint-Empire romain germanique à l'époque moderne

« Saint-Empire romain germanique à l'époque moderne » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Empire romain germanique
2 février 962 - 6 août 1806
Drapeau Blason
Drapeau Blason
Le Saint-Empire romain germanique en 1789.
Le Saint-Empire romain germanique en 1789.
Informations générales
Capitale Aucune officielle.
Langue Latin, italien, français, occitan, allemand, néerlandais, danois, suédois, tchèque...
Monnaie Thaler, Gros de Prague
Religion Catholicisme, Protestantisme
Démographie et Superficie
Population 20 000 000 hab. (1700)
  • 29 000 000 hab. (1800)
Superficie
  • 570 000 km2 (1 648)
  • 540 000 km2 (1 806) km2
Entités précédentes :
Empire romain Empire romain d'Occident
Entités suivantes :
voir modèle • modifier

De nombreuses crises vont secouer le Saint-Empire romain germanique à l'époque moderne, notamment des conflits avec le protestantisme et la Prusse. C'est la famille des Habsbourg qui le dirige à cette époque-là.

Le Saint-Empire à l'époque moderne[modifier | modifier le wikicode]

A l'époque moderne, ce sont les Habsbourg d'Autriche qui dominent le Saint-Empire romain germanique. Ils auront de plus en plus de mal à affirmer leur autorité.

Les divisions religieuses du XVI° siècle[modifier | modifier le wikicode]

Vers 1517, Martin Luther organise une réforme qui va diviser l'Europe. La plupart des princes du Saint-Empire romain germanique vont se convertir au protestantisme, entraînant des conflits avec les empereurs du Saint-Empire romain germanique, qui, eux, étaient catholiques. Charles Quint va sévèrement réprimander les protestants, dans des guerres de religion qui dureront près d'un siècle (comme la Guerre de Trente Ans).

La Guerre de Trente Ans au XVII° siècle[modifier | modifier le wikicode]

Cette terrible guerre de religion va bouleverser le Saint-Empire romain germanique.

La rivalité Autriche-Prusse au XVIII° siècle[modifier | modifier le wikicode]

La Prusse va, tout au long du XVIII° siècle, disputer aux Habsbourg d'Autriche la souveraineté du Saint-Empire romain germanique ; la Prusse et l'Empire d'Autriche seront rivaux dans toutes les guerres (internes à eux ou externes, comme la Guerre de Sept Ans).

Fin du Saint-Empire[modifier | modifier le wikicode]

En 1806, Napoléon Ier (récemment couronné « Empereur des français ») envoie une lettre à l'empereur François II, lui demandant de renoncer à son titre d' « empereur des romains ». François II, qui avait prévu cette éventualité, avait adopté conjointement au précédent le titre d'« empereur héréditaire d'Autriche » ; mais il hésite tout de même à abandonner ce titre. Un ultimatum de Bonaparte le décide : le 6 août 1806, le Saint-Empire romain germanique est dissout, et divisé par Napoléon en plusieurs royaumes et principautés sous son emprise.

Désormais, c'est l'Empire d'Autriche dirigé par François Ier (c'est François II du Saint-Empire, donc François Ier d'Autriche puisqu'il est le premier empereur d'Autriche) qui domine pour peu de temps encore l'espace germanique.

Liste des empereurs à partir de 1452[modifier | modifier le wikicode]

1452-1493 : Frédéric III ;

1508-1519 : Maximilien Ier ;

1519-1558 : Charles V ;

1558-1564 : Ferdinand Ier ;

1564-1576 : Maximilien II ;

1576-1612 : Rodolphe II ;

1612-1619 : Matthias Ier ;

1619-1637 : Ferdinand II ;

1637-1657 : Ferdinand III ;

1658-1705 : Léopold Ier ;

1705-1711 : Joseph Ier ;

1711-1740 : Charles VI;

1742-1745 : Charles VII ;

1745-1765 : François Ier ;

1765-1790 : Joseph II ;

1790-1792 : Léopold II ;

1792-1806 : François II.

C'est en 1806 que le Saint-Empire romain germanique est dissout par Napoléon Ier ; François II devient François Ier d'Autriche.

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail de l'Allemagne —  Tous les articles sur l'Allemagne.
Portail de l'Autriche —  Accédez au portail sur l'Autriche.