Maghreb

« Maghreb » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Localisation du Petit Maghreb et du Grand Maghreb

Au sens strict, le Maghreb (mot qui signifie en arabe « le couchant » du Soleil) est une région composée d'un groupe de pays : la Tunisie, l'Algérie, le Maroc ; c'est-à-dire les pays d'Afrique du Nord, autrefois colonisés par la France.

On l'appelle aussi Petit Maghreb ou Maghreb central pour éviter toute confusion avec le Grand Maghreb (dont il fait partie, mais auquel se rattachent également la Mauritanie et la Libye). Les cinq pays réunis forment d'ailleurs l'Union du Maghreb arabe (UMA), fondée en 1989.

Les 75 millions de Maghrébins vivent pour plus des trois quarts sur le littoral atlantique ou méditerranéen. Ils sont urbanisés à près de 60 %. À côté de l'agriculture traditionnelle méditerranéenne, qui ne parvient pas à nourrir la population, se développe une agriculture commerciale destinée à l'exportation. L'industrialisation, concentrée dans les régions côtières, s'appuie sur les ressources importantes du sous-sol et sur les gisements d'hydrocarbures (en Algérie) ; elle bénéficie d'une main-d'œuvre bon marché qui attire les investissements étrangers dans le textile ou les constructions mécaniques, en grande partie destinés à l'exportation. L'emploi dans les services s'accroît fortement, en particulier dans le tourisme. Néanmoins, les activités sont insuffisantes pour occuper une population très jeune qui augmente très vite ; le chômage est important, et beaucoup de Maghrébins émigrent vers l'Europe occidentale (en particulier la France).

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Histoire du Maghreb jusqu'au XIXe siècle
Article à lire Article à lire : Histoire du Maghreb pendant la colonisation française
Article à lire Article à lire : Histoire du Maghreb depuis les indépendances

La population du Maghreb[modifier | modifier le wikicode]

En 2017, 87 millions de personnes vivent dans les pays du Maghreb : 41 millions en Algérie, 35 millions au Maroc et 11 millions en Tunisie. L'islam est la religion de 95% des Maghrébins. La religion imprègne fortement la vie quotidienne et même la législation. La langue arabe, introduite par les envahisseurs arabes au VIIe siècle, est parlée par tous les Maghrébins ; cependant les Berbères, qui forment la moitié de la population du Maroc et 30% de celle de l'Algérie et qui sont installés au Maghreb depuis plusieurs millénaires, disposent d'une langue particulière qui est enseignée au Maroc et, plus récemment, en Algérie.

Une augmentation très rapide[modifier | modifier le wikicode]

De jeunes Marocains

La population du Maghreb augmente très rapidement. Dans les dernières cinquante années, l'Algérie a multiplié par trois le nombre de ses habitants, c'est identique pour le Maroc, la Tunisie a une croissance légèrement plus faible. De ce fait la population est extrêmement jeune : plus de la moitié des Maghrébins ont moins de vingt ans (pour 17,5% en France). La natalité reste forte (taux de naissances pour 1000 habitants : 23 et Algérie, 22 au Maroc, 17 en Tunisie, pour comparaison 13 en France). Cependant, les progrès de la scolarisation, en particulier celle des filles, le recul de l'âge du mariage, le développement du travail féminin, l'emploi, encore timide de la contraception, la crise du logement qui oblige à une cohabitation gênante, font que les jeunes générations ont deux fois moins d'enfants que leurs parents. Néanmoins comme les jeunes sont très nombreux la population va continuer à augmenter. Cette explosion démographique pose de grands problèmes au pays du Maghreb : il faut plus d'écoles, plus d'équipements, plus de logements, plus d'emplois, plus de produits alimentaires. Ces pays, faute de moyens financiers suffisants ou de choix d'investissement peu favorables au plein emploi, ont du mal à faire face.

La concentration dans les régions côtières[modifier | modifier le wikicode]

La répartition de la population du Maghreb

Plus des trois quarts des Maghrébins vivent près des côtes de la mer Méditerranée et de l'océan Atlantique. Ils y habitent dans des villes nombreuses et souvent de grande taille (Alger a plus de 4 millions d'habitants, Casablanca près de 3,5 millions, Tunis ou Rabat près de 2 millions). Les villes s'accroissent rapidement à cause de la forte natalité de la population mais aussi par l'apport d'un fort exode rural. L'insuffisance des logements conduit au développement de bidonvilles périphériques ou bien à un surpeuplement des logements existants par division des pièces ou ajout de pièces dans les cours ou sur les toits. L'accueil de ces populations se fait aux dépens des surfaces agricoles et provoque des difficultés dans l'approvisionnement en eau, voire en électricité. Les hauts-plateaux et les montagnes de l'intérieur, qui ont servi de région refuge au cours des nombreuses invasions du Maghreb, sont assez peuplés. Mais l'insuffisance des ressources et des emplois fournis par l'agriculture traditionnelle et la faiblesse de l'industrialisation favorisent l'émigration vers les villes, voire vers le départ pour l'étranger. Les immenses territoires du Sud, le Sahara sont presque vides d'hommes, qui se concentrent dans les oasis.

Une très forte émigration[modifier | modifier le wikicode]

Un nombre important de Maghrébins vivent en dehors du Maghreb. Ils sont environ 3 millions dans l'Union européenne dont les deux tiers en France. Le phénomène est très ancien. Les Maghrébins ont été appelés à émigrer pour reconstruire la France dévastée par la Seconde Guerre mondiale. Depuis la crise économique de 1974 et la fermeture des frontières décidées par de nombreux pays européens, l'émigration légale maghrébine est en forte baisse et on a « encouragé » les immigrés à retourner dans leur pays ; cependant il existe une importante émigration clandestine, en particulier vers l'Espagne. Les Maghrébins qui vivent en Europe travaillent dans l'agriculture, les industries mécaniques, le bâtiment et les travaux publics, dans le commerce de détail. L'émigration est une source de revenus pour les pays du Maghreb. Les « expatriés » envoient une partie de leurs gains à leurs familles « restées au pays ». Cela permet une élévation du niveau de vie, donc une hausse de la consommation, à une plus forte scolarisation, au recours plus fréquent aux services de santé voire au développement de la construction.

Les activités du Maghreb[modifier | modifier le wikicode]

L'agriculture du Maghreb[modifier | modifier le wikicode]

Agriculture traditionnelle de montagne dans le Haut-Atlas marocain
Grande culture céréalière et oliveraies dans le nord de la Tunisie

Dans les montagnes et les hauts-plateaux du Maghreb, sur de petites exploitations familiales, des paysans pratiquent la culture extensive sous pluie traditionnelle des pays méditerranéens. Ils produisent des céréales, des oliviers et disposent d'un petit élevage. Surtout destinée à l'autoconsommation, cette agriculture ne dispose pas assez de capitaux pour se mécaniser et se moderniser. La main-d'œuvre abondante est sous-employée et fournit de gros contingents de candidats à l'exode rural ou à l'émigration vers l'Europe. Dans les plaines du littoral, grâce à l'irrigation, de grandes exploitations, héritières des grands domaines de colonisateurs français, pratiquent une agriculture commerciale intensive destinée à l'exportation vers l'Europe : céréales, oliviers, fruits et légumes. Mais les agriculteurs subissent la concurrence de l'urbanisation qui est grande consommatrice d'espace et d'eau. La production agricole ne parvient pas à satisfaire les besoins de la population et les importations de produits alimentaires sont nécessaires : ainsi l'Algérie importe les trois quarts des céréales qu'elle consomme ; pour le Maroc et la Tunisie c'est environ 55%. Cela renchérit le prix des produits indispensables qui, pour rester accessibles à la population, doivent être en partie pris en charge par l'État.

Les industries[modifier | modifier le wikicode]

Les nombreuses industries agro-alimentaires tirent parti des productions agricoles locales. Le Maghreb dispose d'importantes ressources en matières premières industrielles extraites du sous-sol, en particulier des minerais métalliques en Algérie et des phosphates en Tunisie et au Maroc. Une grande partie de ces productions sont destinées à l'exportation. L'Algérie bénéficie de grandes réserves d'hydrocarbures (pétrole et gaz naturel) dans les régions sahariennes. Ces ressources énergétiques, acheminées vers les côtes par des oléoducs et des gazoducs, sont en partie exportées. Mais elles servent aussi à une industrialisation basée sur les produits chimiques, le raffinage du pétrole et la sidérurgie. Par rapport à l'importance des capitaux engagés, ces industries fournissent relativement peu d'emplois. La Tunisie et le Maroc, où la situation politique est stable, attirent les capitaux étrangers qui financent des entreprises intéressées par le faible coût de la main-d'œuvre locale. L'industrie textile ou celle des constructions mécaniques en bénéficient. Les produits sont en grande partie exportés.

Les activités tertiaires[modifier | modifier le wikicode]

Complexe hôtelier pour touristes en Tunisie

Le secteur tertiaire prend de l'importance. Les grandes entreprises francophones installent au Maghreb des « centres d'appel » qui emploient des salariés instruits et qui doivent se satisfaire de salaires relativement bas au regard des exigences salariales de leurs confrères européens. Le tourisme se développe, surtout au Maroc et en Tunisie. Ces pays bénéficient de l'attrait touristique de leurs villes anciennes (comme les villes marocaines de Fès, de Marrakech ou de Meknès). Le tourisme de bord de mer bénéficie du climat méditerranéen ensoleille et chaud la plus grande partie de l'année. Cela permet une occupation continue des installations. Ainsi de nombreux retraités européens vont vivre, tout ou partie de l'année, en Tunisie et au Maroc où ils bénéficient de conditions d'accueil très favorables. Cette activité fournit de nombreux emplois (construction et entretien des installations, mais aussi personnel de service). Les touristes apportent des devises qui enrichissent le pays. Mais les installations destinées à une clientèle habituée au confort exigent de grandes quantités d'eau (produit qui est rare au Maghreb).

Les relations du Maghreb avec l'Europe[modifier | modifier le wikicode]

Géographiquement le Maghreb est proche de l'Europe. Le Maroc n'est séparé de l'Espagne que par les quelques dizaines de kilomètres du détroit de Gibraltar et la Tunisie est proche de la Sicile italienne. Cette proximité facilite les déplacements maritimes pour les marchandises et les hommes (y compris les nombreuses et quelquefois désastreuses traversées d'émigrés clandestins).

Les liens culturels avec l'Europe ont été créés par la domination française sur les trois pays du Maghreb (pour l'Algérie de 1830 à 1962, pour la Tunisie de 1882 à 1956 et pour le Maroc de 1912 à 1956). Les traces de la présence française sont très visibles dans les villes du Maghreb, où le colonisateur a créé une ville « à l'européenne » à côté de l'ancien noyau urbain (la médina). Des millions de Maghrébins parlent ou comprennent le français ou l'étudient et ont des parents émigrés en France, en Espagne, en Belgique ou en Italie.

Les échanges économiques avec les pays de l'Union européenne sont importants. La moitié des exportations maghrébines se font vers l'Union européenne (ce sont surtout des produits extraits du sous-sol en particulier des hydrocarbures, et des produits manufacturés de consommation courante). Les deux tiers des importations du Maghreb sont formés de produits européens (des produits manufacturés, de la technologie, ainsi que des produits alimentaires).

Les grands ensembles régionaux du Maghreb[modifier | modifier le wikicode]

Les grands ensembles naturels du Maghreb

Les plaines côtières bénéficient d'un climat méditerranéen avec un été chaud et sec et un automne/hiver arrosé. Ces plaines étaient autrefois abandonnées aux troupeaux des agriculteurs montagnards pour leur servir de pâturages d'été. Les colons européens se les ont appropriées, les ont défrichées, drainées puis irriguées ; elles sont devenues les plus riches régions agricoles du Maghreb. Mais les terres agricoles rétrécissent continuellement devant l'extension des villes et des industries qui se concentrent sur le littoral. Ces plaines sont le grand foyer de peuplement du Maghreb.

Les montagnes et les hautes plaines ont un climat plus difficile : les hivers y sont froids et les étés particulièrement secs. C'était autrefois la région la plus peuplée et la plus prospère du Maghreb (les montagnes servaient de refuge contre les multiples envahisseurs ; la population y avait développé une agriculture sous pluie de type méditerranéen dans un cadre familial). Aujourd'hui l'agriculture est handicapée par les pentes, le manque d'eau et la rareté des capitaux qui permettraient la modernisation ; elle ne parvient pas à fournir les ressources nécessaires à la population qui en outre ne dispose que de quelques installations industrielles. Ces régions sont aujourd'hui des foyers d'émigration.

Les pays du Maghreb, surtout l'Algérie, s'étendent sur le Sahara. De très importants gisements d'hydrocarbures sont exploités, mais ils ne « peuplent » pas car les produits sont directement dirigés vers le littoral. Seuls les agriculteurs des oasis parviennent à tirer parti des rares ressources en eaux souterraines du désert.

Culture[modifier | modifier le wikicode]

Le bilinguisme au Maghreb
Les langues en Algérie. En haut l'arabe, au milieu le berbère, en bas le français

Le Maghreb possède une forte identité au sein du monde arabo-musulman et africain, déjà parce ce que c'est une région relativement isolée par rapport à celui-ci, mais aussi en raison de l'importance de l'élément berbère dans sa culture.

Son unité linguistique et religieuse est le résultat de la conquête par les arabo-musulmans au VIIIe siècle.

Vikiliens pour compléter sur le Maghreb[modifier | modifier le wikicode]

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'Algérie —  Tous les articles sur l'Algérie.
Portail du Maroc —  Tous les articles sur le Maroc.
Portail de la Tunisie —  Tous les articles sur la Tunisie.