Astéroïde

« Astéroïde » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
On peut voir ici la ceinture d'astéroïdes de notre système solaire. Les points blancs sont des astéroïdes, les points verts sont des troyens.

Un astéroïde est un corps céleste composé de roches et de métaux de taille variée qui se déplace dans l'espace et qui tourne autour du Soleil (ou d'une autre étoile), ce ne sont ni des planètes, ni des lunes. Leur tailles peuvent varier de moins d'un centimètre à plusieurs centaines de kilomètres de diamètre. Le premier astéroïde a été découvert en 1801, il s'agit de Cérès, désormais une planète naine. Leur orbites autour du Soleil forment des ellipses.

Les différents types d'astéroïdes[modifier | modifier le wikicode]

Il existe plusieurs types d'astéroïde dans le système solaire :

  • Les astéroïdes de la ceinture principale : Ce sont les astéroïdes qui se situent dans la ceinture d'astéroïdes, entre les planètes Mars et Jupiter. Elle contient la quasi-totalité de tout les astéroïdes connus, plus de 500 000, mais il y en a beaucoup plus, car on en découvre de nouveaux tous les jours.
  • La ceinture de Kuiper une autre région, semblable à la ceinture d'astéroïdes, mais beaucoup plus éloignée (elle se situe au-delà de Neptune). En raison de sa grande distance par rapport à la Terre, on ne peut y détecter que les objets les plus gros (souvent de plus de 50 kilomètres). La ceinture de Kuiper contient aussi des planètes naines, telles que Pluton, ainsi qu'un grand nombre d'autres objets.
  • Les troyens : Il s'agit de groupes d'astéroïdes qui sont situés sur l'orbite de planètes. Jupiter possède deux groupes de ce type dans son orbite, ils contiennent plusieurs milliers d'astéroïdes. Mars, Uranus et Neptune possèdent également quelques troyens, et même notre Terre a le sien !
  • Les astéroïdes géocroiseurs : Ces astéroïdes croisent l'orbite de la Terre, et peuvent s'écraser sur notre planète. Heureusement, cela est extrêmement rare : un astéroïde de plus de 1 kilomètre de diamètre ne s'écrase sur Terre que tous les 300 000 ans. Ces objets sont très surveillés par les astronomes, pour éviter une catastrophe, il existe également des mesures qui peuvent être mises en place pour empêcher l'objet de s'écraser.
  • Les damocloïdes : Ces astéroïdes ont une orbite très excentrique : ils s'éloignent souvent très loin du Soleil pour s'en rapprocher très près ; leurs orbites ressemblent beaucoup à celles des comètes. Ces astéroïdes sont très rares.
  • Les centaures : Ils tournent autour du soleil entre les orbites de Jupiter et de Neptune, et croisent parfois l'orbite de Saturne et d'Uranus. L'un d'eux, Chariklo, possède même un anneau.
Le savais-tu.png
Le savais-tu ?
Astéroïde, météorite, météore ou comète ?
Beaucoup ne connaissent pas la différence entre ces noms. Mais cela dépend de la situation.
  • Un astéroïde est un corps rocheux dans l'espace, qui tourne autour du Soleil.
  • Un météore est un astéroïde en train de traverser l'atmosphère terrestre, mais qui n'a pas encore atteint le sol. Souvent, il se désintègre avant de l'atteindre.
  • Une météorite est un morceau d'astéroïde retrouvé sur Terre après sa chute. Voir l'article Météorite.

Une comète est une chose totalement différente, bien que ça ressemble a un astéroïde, il est en parti fait de glace, quand elles s'approchent du soleil, une queue apparaît, elle parait lumineuse car elle reflète la lumière du soleil.

Exploration[modifier | modifier le wikicode]

Missions actuelles et passées[modifier | modifier le wikicode]

Vue d'artiste de la sonde NEAR Shoemaker.
Animation de l'astéroïde Bénou par OSIRIS-REx.

Afin d'en savoir plus sur les astéroïdes, des sondes spatiales ont été envoyées vers certains d'entre eux. Les astéroïdes sont constitués de roche vieille de 4,5 milliards d'années, et peuvent nous en apprendre plus sur la formation de la Terre. Cela permet aussi de tester des méthodes afin de dévier un astéroïde si jamais l'un d'eux se dirigeait vers nous.

La sonde Galileo, lancée en 1989, à traverser la ceinture d'astéroïde pendant son voyage vers Jupiter, durant ce temps, elle est passée à proximité des astéroïdes Ida et Gaspra. On a découvert autour d'Ida une lune, qui est un autre astéroïde plus petit qui lui tourne autour, qui s'appelle Dactyle.

Une autre sonde a été envoyée vers l'astéroïde Éros, c'est NEAR Shoemaker. Elle a été lancée le 17 février 1996. Durant son voyage, elle est passée près de l'astéroïde Mathilde, avant d'arriver près d'Éros en 1999, qui mesure environ 30 kilomètres, et se met en orbite autour. Elle prend de nombreuses photos, et tente en 2001 quelque chose qui n'était pas prévu : se poser sur l'astéroïde, ce qui a permis de récupérer des données scientifiques. Grâce à la mission, on sait davantage à quoi ressemble la surface d'un astéroïde : il possède des cratères formés par la collision d'astéroïdes plus petits, et la surface possède de nombreux rochers. On connaît également quelle type de roche compose l'astéroïde : le pyroxène et l'olivine notamment. Cet astéroïde est majoritairement constitué de roches à base de silicium.

En 2003, la JAXA, l'agence spatiale japonaise, envoie la sonde Hayabusa vers l'astéroïde Itokawa, de seulement 500 mètres de long. Le but de la mission était récupérer un échantillon de roche de l'astéroïde directement sur Terre. Elle s'y est poser, puis est repartie. Elle est revenue sur Terre en 2010, et quelques poussières récupérées ont été analysées.

Actuellement, la sonde spatiale Hayabusa 2 est autour de l'astéroïde Ryugu, également pour essayer de ramener un morceau de l'astéroïde, un peu plus gros cette fois. Il y a également la sonde OSIRIS-REx de la NASA autour de l'astéroïde Bénou qui étudie sa surface et prend de nombreuses photos, elle étudie aussi l'effet de déviation de l'orbite par le rayonnement solaire (aussi appellé Effet Yarkovsky). En 2020, elle récupérera un échantillon de sa surface pour en retour en 2023.

Plans futurs[modifier | modifier le wikicode]

Vue d'artiste d'une exploitation minière sur un astéroïde (1977).

En 2021, il est prévu que la NASA lance la mission DART (Double Asteroid Redirection Test, en français Test de déviation d'un astéroïde double). Cette mission a pour destination l'astéroïde Didymos, qui mesure 750 mètres de diamètre. Elle possède un satellite naturel, surnommé Didymoon, qui mesure environ 150 mètres. Le but de la mission est simple : s'écraser sur l'astéroïde. Après la collision, on pourra mesurer depuis la Terre si sa trajectoire a été déviée, le but étant de savoir si cette méthode permet de modifier la trajectoire d'un astéroïde, et d'éviter une collision si jamais cela devait arriver un jour. Avant l'impact, la sonde prendra des images en haute résolution de l'astéroïde.

Il est possible que dans un futur plus lointain, les astéroïdes font l'objet d'une exploitation minière. On trouve en effet à la surface des astéroïdes des matériaux rares, qui, sur Terre, se trouvent surtout dans le noyau, qui se trouve des milliers de kilomètres de profondeur, et qui est donc inaccessible. Des sociétés ont été créées comme Deep Space Industries, mais il n'y a aucune garantie pour que ces projets voient le jour. Actuellement, on ne sais pas si exploiter des ressources d'astéroïde est possible, car aller dans l'espace coûte très cher, ce qui rend les ressources moins rentable, et rend donc l'exploitation des ressources terrestres plus intéressante.

Risque d'impact avec la Terre[modifier | modifier le wikicode]

Le Meteor Crater dans l'Arizona est l'un des rares cratères qui existe sur Terre. Il mesure 1 kilomètre de diamètre, et a été formé par un astéroïde de 50 mètres il y a 40 000 ans.

Les impacts d'astéroïde est un sujet qui fait l'objet de nombreux de nombreuses oeuvres de science-fiction. Il y a 65 millions d'années, c'est un astéroïde de 14 kilomètres de diamètre qui s'est écrasée sur Terre, au large du Mexique, il est en parti responsable de la disparition des dinosaures. La possibilité d'un impact est donc un sujet très étudié, et des solutions ont même été envisagées si cela devait arriver.

Afin de prévenir du risque, les astronomes surveillent le ciel en permanence, et aucun impact n'est prévu pour le moment.

Probabilité[modifier | modifier le wikicode]

En réalité, les impacts d'astéroïde sont extrêmement rares, du moins pour des astéroïdes de grande taille. Un astéroïde de 10 kilomètres de diamètre s'écrase sur Terre en moyenne tous les 100 millions d'années. Mais des astéroïdes plus petits s'écrasent régulièrement. Les étoiles filantes sont d'ailleurs causées par des astéroïdes de quelques centimètres seulement, voir quelques millimètres. Pour des astéroïdes plus gros, c'est cependant assez rare. Le 15 février 2013 a eu lieu la chute du météore de Tcheliabinsk, dans la ville de Tcheliabinsk, en Russie. L'astéroïde responsable devait mesurer 17 mètres, elle a explosé dans l'atmosphère, et le souffle de l'explosion a provoqué l'explosion des vitres de bâtiments. Il y a eu au total plus de 1000 blessés légers, mais aucun mort.

On estime qu'un astéroïde de 100 mètres s'écrase sur Terre en moyenne tous les 1 000 ans, pour un astéroïde de 1 kilomètre, cela arriverait en moyenne tous les 300 000 ans. La dernière collision avec un astéroïde de plus en 100 mètres s'est certainement produite en Russie en 1908, bien qu'on ne connaît pas la taille exacte, il s'agissait d'ailleurs peut être d'une comète et non pas d'un astéroïde. Celui-ci a explosé dans une zone inhabitée en Sibérie, couchant les arbres de la forêt sur des kilomètres, cet événement sera nommé l'événement de la Toungouska. Généralement, un impact se produit dans une zone inhabitée ou dans les océans, et ceux-ci restent rares.

Un impact est donc très rares, plus l'astéroïde est gros, plus c'est rare, mais plus les conséquences sont graves.

Conséquences[modifier | modifier le wikicode]

Les conséquences d'un impact d'astéroïde dépendent de sa taille. Généralement, il s'agit de poussières ou de petits cailloux de quelques centimètres, qui se désintègrent dans l'atmosphère en formant une magnifique étoile filante. Pour que cela commence à faire des dégâts, un astéroïde doit mesurer plusieurs mètres, car à cette taille, ils explosent souvent dans l'atmosphère, et le souffle de l'explosion peut détruire les vitres par exemple. Un astéroïde d'une cinquantaine ou d'une centaine de mètres atteint le sol, et forme un cratère, et des dégâts peuvent être causés sur une zone grande comme une grande ville ou un département français, mais cela arrive généralement tout les 1000 ans. Un astéroïde de 1 kilomètre lui peut causer des dégâts sur un continent entier avec des effets secondaires dans le monde, et provoquer une catastrophe mondiale si celui-ci mesure environ 10 kilomètres.

Un astéroïde de 10 kilomètres de diamètre peut dévaster une zone de plusieurs milliers de kilomètres à cause du souffle de l'explosion et de la chaleur produite, ainsi que par le séisme provoqué, s'il s'écrase dans l'océan, cela peut aussi créer un tsunami. La poussière soulevée par l'impact peut créer un nuage qui recouvre toute la planète pendant plusieurs années, créant ce que l'on appelle un hiver d'impact, une période durant laquelle il fait plusieurs degrés en moins. Il y a 65 millions d'années, l'hiver d'impact provoqué par l'impact de l'astéroïde responsable de la disparition des dinosaures à en fait provoquer la disparition de nombreuses plantes qui manquaient de lumière solaire. Les dinosaures herbivores (qui mangent des plantes, de l'herbe ou des feuilles) n'avaient donc plus de quoi se nourrir, et les carnivores (qui mangent de la viande) ne pouvaient plus non plus se nourrir quand les herbivores ont disparus. Seul les petits mammifères omnivores, qui pouvaient facilement se cacher dans le sol et qui avaient un régime alimentaire assez large, ont survécus.

Sommes nous menacés ?[modifier | modifier le wikicode]

Les astronomes surveillent le ciel en permanence afin de détecter des astéroïdes risquant de percuter la Terre, on en connaît actuellement presque 800 000, la plupart se situent entre Mars et Jupiter, et ne représentent aucun danger. Il existe cependant des milliers d'astéroïdes géocroiseurs, qui croisent la trajectoire de la Terre, dont environ un millier qui sont dans la catégorie "Astéroïde potentiellement dangereux". Cela ne veut pas dire qu'ils vont percuter la Terre, mais qu'ils méritent d'être surveillés. Actuellement, aucune collision n'est prévue, et on considère que l'on connaît la plupart des astéroïdes potentiellement dangereux, ce qui rend le risque de collision à l'avenir très peu probable.

Afin de classer les astéroïdes selon leur risque d'impact et de leur conséquences, on utilise l'échelle de Turin, il s'agit d'une échelle de 0 à 10.

Niveau
Description
0 Aucun risque de collision
1 Risque de collision extrêmement faible dans les prochaines décennies.
2 Risque très faible, mais observations nécessaires de la part des astronomes afin d'obtenir des informations plus précises.
3 1% de chance de collision, si celle-ci devait avoir lieu, les dégâts seraient toutefois très localisés. Observations supplémentaires nécessaires afin d'obtenir des informations plus précises.
4 Plus de 1% de risque de collision, si celle-ci devait avoir lieu, des dégâts à une échelle régionale seraient provoqués. Observations supplémentaires nécessaires afin d'obtenir des informations plus précises.
5 Risque assez important de collision provoquant des dégâts à une échelle régionale.
6 Risque assez important de collision provoquant des dégâts à une échelle mondiale, observations plus précises nécessaires.
7 Risque très important de collision provoquant des dégâts à une échelle mondiale, observation précises nécessaires.
8 Collision confirmée provoquant des dégâts à une échelle localisée. Cela arrive tous les 50 à 1000 ans.
9 Collision confirmée provoquant des dégâts à l'échelle d'une région. Cela arrive tous les 1 000 à 100 000 ans.
10 Collision confirmée provoquant des dégâts à une échelle mondiale. Cela arrive tous les 100 000 ans en moyenne, ou plus.

Actuellement, aucun astéroïde n'a dépasser le niveau 4. Cet astéroïde était Apophis, avec un risque d'impact en 2029, mais des observations plus récentes ont montrer que la probabilité d'impact est au final extrêmement faible. Le niveau le plus élevé actuellement est 2, atteint par l'astéroïde 1950 DA, dont une collision est possible dans les années 2800, mais dont des observations plus précises sont nécessaires pour savoir si la collision aura effectivement lieu ou non.

Éviter un impact[modifier | modifier le wikicode]

Aujourd'hui, grâce à la technologie, nous pourrions essayer de dévier un astéroïde se dirigeant vers la Terre si cela arrivait.

La solution qui revient souvent est celle de faire exploser une bombe nucléaire sur l'astéroïde afin de le détruire. C'est en réalité une mauvaise idée, car les fragments se dirigeaient toujours vers la Terre, créant non plus un mais plusieurs impacts à différents endroits de la planète. On pourrait par contre faire exploser la bombe nucléaire à une certaine distance de l'astéroïde afin de créer une déviation de la trajectoire.

La meilleure solution reste probablement aussi la plus simple, il suffit d'envoyer un impacteur sur l'astéroïde (généralement une charge métallique de quelques dizaines ou centaines de kilos) à grande vitesse. Cela créera une légère déviation de l'astéroïde, mais sur plusieurs années, cette déviation peut modifier sa trajectoire de plusieurs milliers de kilomètres, ce qui évite la collision. Cette solution sera testée dans les années 2020 par la sonde DART. Cette solution est relativement simple et peu coûteuse par rapport aux autres, mais doit être appliquée le plus tôt possible (des années à l'avance). Cependant, comme on connaît la plus grande partie des astéroïdes potentiellement dangereux, il est assez facile de prévoir une collision des années à l'avance.

Noms des corps rocheux[modifier | modifier le wikicode]

Certains astéroïdes ne portent pas de nom, juste un numéro. Pour qu'un astéroïde reçoive son nom, il doit d'abord avoir un numéro que l'on met alors entre parenthèse devant le nom de l'astéroïde. Le numéro est donné quand l'orbite exacte autour du soleil est confirmée, le premier à avoir eu l'un de ces numéros est (1) Cérès. Il faut noter que Cérès, comme tout les astéroïdes découverts très tôt, généralement au XIXème siècle, ont reçu un nom avant le numéro, car ce système n'existait pas encore.

Après qu'un astéroïde reçoit un numéro, il peut recevoir un nom, qui doit répondre à quelques critères ; mais, dans la plupart des cas, il s'agit de noms de personnes connues.

Galerie d'images[modifier | modifier le wikicode]

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'astronomie —  Accédez aux articles de Vikidia concernant l'astronomie.
Terra- edge blur.png Science de la Terre et de l'Univers —  Tous les articles sur la science de la Terre et de l'Univers.