Saint-Sépulcre

« Saint-Sépulcre » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
L'église du Saint-Sépulcre.

Le Saint-Sépulcre est une grotte située à Jérusalem (« la ville sainte ») qui abrite selon la religion chrétienne le tombeau du Christ où il fut enterré après sa crucifixion ; cette journée est commémorée dans le christianisme par le vendredi saint.

Cette église est située sur le Golgotha ou mont du Calvaire, lieu de pèlerinage dans la religion chrétienne.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Golgotha.
Vue prise vers 1900


Mort de Jésus selon la Bible[modifier | modifier le wikicode]

La Cène[modifier | modifier le wikicode]

La Cène.
La crucifixion.

Selon la Bible, Jésus de Nazareth est arrêté alors qu'il fêtait avec les douze apôtres la Pâque juive : Jésus et ses disciples étaient assis autour d'une table. Il prit le pain et dit : « Prenez, et mangez-en tous, car ceci est mon corps livré pour vous. » Il prit aussi la coupe de vin et dit : « Prenez, et buvez-en tous car ceci est mon sang livré pour vous. »

Après, le Christ dit à Judas : « Va faire ce que tu veux faire. »

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Cène.

Arrestation[modifier | modifier le wikicode]

C'est à la fin de ce repas que l'un des disciples de Jésus, Judas, le livre à l'occupant romain (avec le soutien des juifs qui le considèrent comme un traître à sa religion), en échange d'argent (douze deniers). Jésus est arrêté dans la nuit ; Judas prendra conscience du mal qu'il a fait et se suicidera par la suite.

Jugement[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Passion du Christ.

Jésus est jugé par le préfet romain Ponce Pilate qui le condamne. Il subit d'abord la flagellation et le couronnement d'épines, le chemin de croix et la crucifixion, et se termine par la mort du Christ sur la croix. Puis, son corps est confié à sa mère et déposé dans le Saint-Sépulcre.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Les Templiers sont très actifs durant les croisades.
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Croisades.

L'empereur romain Hadrien, qui n'était pas chrétien, aurait recouvert le tombeau de terre et fait construire un temple religieux païen dessus afin de dissimuler ce lieu sacré pour les chrétiens.

Vers 325, l'empereur Constantin qui était converti au christianisme ordonne de détruire ce temple, de déterrer le tombeau et de construire autour une église.

Dans le christianisme, le Saint-Sépulcre est un lieu sacré car il abrite la tombe de ce qui leur apparaît comme la réincarnation de leur dieu : Jésus-Christ. Aussi, de nombreux pèlerins s'y rendaient. Mais, en 1078, les Turcs qui régnaient alors sur Jérusalem interdisent ces pèlerinages. C'est l'élément provocateur des croisades : une dizaine d'attaques chrétiennes soutenues par le Pape vont être lancées, et la ville sainte va passer successivement aux mains des musulmans et des chrétiens.

Architecture[modifier | modifier le wikicode]

Église du Saint-Sépulcre : le site du tombeau du Christ

Le Saint-Sépulcre et son église sont de styles roman et baroque. Il possède un plan complexe, dû aux différentes époques qu'il a traversées (Empire ottoman, Croisés etc.). Il fut construit par Constantin en 333, le site étant auparavant occupé par un temple dédié à Vénus.

L'ouvrage constantinien comprenait quatre parties : un atrium- l'église à proprement parler -, un autre atrium derrière et enfin une rotonde où le tombeau du Christ se trouvait centré et éclairé. Ce bâtiment, dans les siècles successifs, tombe en ruine et un roi de Byzance, au XIe siècle, va tenter de le restaurer, en réunissant la rotonde, l'atrium et le Golgotha (dont le mur est adjacent à l'église située derrière). La domination musulmane sur Jérusalem et la Palestine a causé des torts à la construction : l'édicule a été endommagé, ainsi que plusieurs murs.

Le tombeau du Christ se trouve protégé par un édicule, reconstruit en 1810 après un tremblement de terre par l'église orthodoxe grecque. Sur les murs du monument, on peut découvrir des inscriptions datant de l'époque de Constantin, montrant la ferveur autour de ces lieux. L'édicule, en très mauvais état, était enserré dans un bâti en poutrelles d'acier depuis 1947. Il a été étudié et restauré en 2016 et rouvert en mars 2017.

Il existe plusieurs petites chapelles à l'intérieur de l'église, chacune consacrée à l'une des communautés catholiques ou orthodoxes présentes : catholiques romains, syriaques, arméniens etc. L'intérieur de l'église est richement décoré par des mosaïques, des peintures, des sculptures, etc.

Galerie[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'architecture —  Tout sur les monuments et les architectes célèbres.
Portail du christianisme —  Tous les articles concernant le christianisme.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Église du Saint-Sépulcre (Jérusalem) de Wikipédia.

31° 46′ 42″ N 35° 13′ 47″ E / 31.778444, 35.22975