Krasnodar

« Krasnodar » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Krasnodar
De haut en bas et de gauche à droite :
vue sur la Tour Rostneft et la rue Koubanonabenrejnaya,
fontaine sur la place du théâtre, entrée de la gare,
statue de Catherine II la Grande, place du théâtre.
Administration
Le blason de Krasnodar.
Nom local (ru) Краснодар (Krasnodar)
Statut Capitale du Kraï de Krasnodar kraï de Krasnodar
Pays Russie Russie
District fédéral Sud
Code postal 350000-350921
Maire Ievgueny Pervychov
Site Web www.krd.ru
Localisation
Coordonnées
géographiques
latitude : 45° 02′ 00″ Nord
longitude : 38° 59′ 00″ Est Cartes, vues aériennes et satellitaires
Superficie 339,31
Démographie
Population 918 145 hab. (en 2019)
Gentilé Krasnodarien
voir modèle • modifier

Krasnodar est une ville du sud de la Russie. Elle est la capitale du kraï de Krasnodar. Sa population est de plus de 900 000 habitants début 2019, avec un arrondissement urbain qui dépasse le million d'habitants.

Elle est située sur la rive droite de la rivière Kouban à une distance de 120 kilomètres de la Mer Noire, de 140 kilomètres de la Mer d'Azov et de 1 300 kilomètres au sud de Moscou. Sa localisation lui vaut les noms officieux de capitale du Kouban et de capitale méridionale de la Russie.

Selon le Groupe RBK, Krasnodar figure en première position de sa liste de 25 villes russes présentant une activité en pleine croissance1.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Obélisque dressé en l'honneur du 200e anniversaire des Cosaques du Kouban (photo prise au XIXe siècle, édifice démantelé en 1920, puis restauré en 1999).

Krasnodar a été fondée en 1793 par les cosaques de la Mer Noire, lesquels se sont installés sur ces terres après que l'impératrice Catherine II de Russie a obtenu un accord le 30 juin 1792. Krasnodar était initialement un camp militaire, transformé en forteresse avant de devenir une ville, nommée Ekaterinodar (cadeau de Catherine en russe) en l'honneur de Catherine II la Grande.

Après la révolution russe, la ville est renommée en Krasnodar (littéralement à la fois beau cadeau et cadeau rouge). La ville ressort considérablement transformée pendant la période soviétique. Des théâtres sont construits tels que le Théâtre Gorki ou le Théâtre Opérette. En 1933, l'aéroport de Krasnodar entre en service.

Le 9 août 1942, Krasnodar est envahie par les forces de l'Allemagne nazie. Pendant l'occupation, plus de 13 000 citoyens soviétiques sont tués dans les chambres à gaz, ce qui constitue l'une des premières utilisations de cette méthode d'extermination massive2. La ville est libérée par l'Armée rouge le 12 février 1943. Les 14 et 17 juillet 1943 se tiennent les procès de onze collaborateurs ; ils sont tous exécutés sur la place de la ville le 18 juillet 1943 devant 50 000 personnes.

Krasnodar figure parmi les dix villes les plus dévastées par la guerre. Les autorités soviétiques décident de démolir les ruines de la vieille ville pour reconstruire le vieux centre avec de nouveaux quartiers, des autoroutes et des gratte-ciels.

Le 14 juin 1971, la ville est victime d'un attentat terroriste lorsque Peter Volynski, sous l'emprise de la folie, fait exploser un bus, tuant dix personnes.

En 1973, un réservoir est construit afin d'assurer la mise en œuvre de mesures industrielles dans la partie sud-est de Krasnodar. La ville est en effet très exposés aux inondations, d'où l'objectif de ces mesures.

La chute de l'Union soviétique s'accompagne d'une chute du nombre d'habitants en Russie, mais ce constat ne s'applique pas à Krasnodar qui voit au contraire une légère stagnation dans les années 90 laisser place à une augmentation spectaculaire de la population.

Conséquence de la chute de l'URSS, de nombreux débats ont lieu sur le nom de Krasnodar et la question d'un rétablissement de l'ancien nom Ekaterinodar. Le nom soviétique est finalement conservé, mais plusieurs noms de rue dans la ville reprennent leur ancien nom de l'ère impériale.

En 2007, un vaste programme de modernisation des infrastructures est lancé. De nouvelles routes sont construites à grande échelle et les transports urbains sont modernisés. Cependant, les problèmes restent nombreux. Plusieurs monuments qui ont été privés d'attention pendant l'ère soviétique restent en mauvais état, parmi lesquels des monuments historiques, des bâtiments résidentiels, des domaines et des bâtiments publics dans le centre-ville.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Carte de Krasnodar (en n°1) et de son agglomération.

Krasnodar est située en plein centre du territoire du kraï de Krasnodar dans la vallée de la rivière Kouban sur le deuxième niveau au-dessus de la plaine inondable. Le relief de Krasnodar est relativement plat et peu accidenté avec une pente régulière en direction du nord-ouest. La hauteur au-dessus du niveau de la mer varie entre 19 et 32 mètres.

Krasnodar se trouve en zone de petite activité sismique avec un épicentre situé dans la Mer Noire et des ondes sismiques pouvant atteindre les villes côtières et même Krasnodar. Cependant, aucun séisme de grande intensité n'a été observé. Toutefois, deux tremblements observés en 1978 et en 2002 dont l'intensité montait jusqu'à IV ou V points sur l'échelle MSK ont été enregistrés3.

Krasnodar est dans le même fuseau horaire que Moscou, ce qui correspond à un décalage du temps de +3h par rapport au temps UTC4. La Russie ayant abandonné le passage en heure d'été au début des années 2010, cela correspond à un décalage d'une heure de plus en été par rapport à l'heure de Paris et un décalage de deux heures lorsque la France est en heure d'hiver.

Krasnodar est située à la frontière sud des latitudes tempérées entre les mers chaudes et le continent froid. La ville bénéficie en conséquence d'un climat continental doux (Cfb d'après la classification de Köppen)5.

Statut[modifier | modifier le wikicode]

Krasnodar est le centre administratif du kraï de Krasnodar6. La ville constitue, avec vingt-neuf localités rurales, dans le cadre des divisions administratives, une unité administrative ayant un statut équivalent à celui des districts (dits okroug).

Démographie[modifier | modifier le wikicode]

La ville a connu une croissance spectaculaire de sa population, en particulier à partir des années 2000. 100 000 personnes environ s'y installent chaque année dans la deuxième moitié des années 2010. Le climat doux attire les Russes, notamment ceux d'Oural, de Sibérie et d'Extrême-Orient qui sont fatigués du climat rude, mais aussi de nombreuses nationalités : des Ukrainiens, des Arméniens, des Géorgiens, des Biélorusses et des Grecs.

Sports[modifier | modifier le wikicode]

Le tout nouveau Krasnodar Stadium où se jouent les matchs de football du FK Krasnodar depuis 2016.

En football, le FK Krasnodar est basé à Krasnodar, tout comme l'ancien Kouban Krasnodar (fondé en 1928). Le club fondé en 2008 par l'oligarque Sergueï Galitski a monté les échelons du football russe pour atteindre le championnat de première division en 2011. Il se qualifie toutes les saisons de 2014 à 2018 pour la Ligue Europa avant de décrocher une qualification historique pour la Ligue des champions de l'UEFA en 2019.

Jumelage[modifier | modifier le wikicode]

Krasnodar est jumelée avec :

Pays Ville
Italie Italie CoA Città di Ferrara.svg Ferrara
Royaume-Uni Royaume-Uni Coat of arms of Nottinghamshire County Council.png Nottingham
Allemagne Allemagne Coat of arms de-bw Karlsruhe.svg Karlsruhe
Chine Chine City seal of Harbin.png Harbin
Turquie Turquie Emblem of Turkey.svg Samsun
États-Unis États-Unis Seal of Tallahassee, Florida.png Tallahassee, Floride
Bulgarie Bulgarie Burgas-coat-of-arms.svg Burgas
Autriche Autriche Wels wappen.jpg Wels
France France Grandes Armes de Nancy.svg Nancy

Partenariat :

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. (ru) ressource en ligne [en ligne] Рейтинг РБК: 25 самых быстрорастущих городов России, sur www.rbc.ru (consulté le 1er juin 2019)
  2. (ru) ressource en ligne [en ligne] Памятник 13 тысячам краснодарцам — жертвам фашистского террора, sur www.kuban-monument.ru (web.archive.org) (consulté le 1er juin 2019)
  3. (ru) ressource en ligne [en ligne] Формы рельефа Краснодарского края, sur www.o-kubani.ru (consulté le 2 juin 2019) [archive]
  4. (ru) ressource en ligne [en ligne] Федеральный закон от 03.06.2011 N 107-ФЗ «Об исчислении времени», статья 5, sur www.consultant.ru (consulté le 2 juin 2019)
  5. (ru) livre imprimé [livre] Гидрометеоиздат, Климат Краснодара, 1990, chapitre 23, page 112 (ISBN 5-286-00600-0)
  6. (ru) Document utilisé pour la rédaction de l’article Charte du kraï de Krasnodar, article 13
  7. (am) ressource en ligne [en ligne] Site officiel de la municipalité d'Erevan, sur www.yerevan.am (consulté le 2 juin 2019)

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Russie - Tous les articles concernant la Russie.