Cosaques

« Cosaques » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Les Cosaques zaporogues écrivant une lettre au sultan de Turquie : Peinture.

Les Cosaques sont un peuple de la région du Caucase (entre l'Europe de l'est et l'Asie). Ce sont des guerriers mercenaires « garde de convois » et « pillard des steppes » qui se sont installés en Russie au XVe siècle.

Description[modifier | modifier le wikicode]

Selon la Chronique de Nikon, les bandes cosaques apparaissent dans les environs de Moscou, dès 1443. Ils demandent la permission du grand-prince de Riazan et s'installent pour l'hiver.

Ces premiers Cosaques, aventuriers, pirates et mercenaires, descendent le fleuve de la Volga. Ils colonisent de nouvelles régions de l'Eurasie, au sud de la Russie et de l'Ukraine et au nord de la mer Noire. Ce peuple se mélange très vite avec des descendants de tribus slaves venues du nord.

Réunis en bandes (starchines), ils louent leurs services aux nations voisines de la steppe. On les décrit alors comme étant surtout des mercenaires, des gardes-frontières, des guides de la steppe, des protecteurs de marchands ou de diplomates, mais aussi et surtout des pillards attaquant les villages et les caravanes de rencontre.

Par la suite, ces bandes d'aventuriers accueillent les nombreuses personnes qui fuyaient des États voisins. Les bandes sont devenues de vraies communautés, formées de pauvres, de rebelles, d'esclaves. Elles s'organisent en peuple vers 1520, comme pour le peuple des cosaques Zaporogues en 1550.

Noce cosaque, par Józef Brandt.

Art militaire[modifier | modifier le wikicode]

Comme ils n'ont pas de bons chevaux à leur disposition et sont de mauvais cavaliers à l'origine, ils utilisent lors des combats des triangles de chariots, infranchissables par les chevaux ennemis. Ils utilisent alors de leur abri des piques, des armes à feu puis en sortent à la fin pour attaquer les ennemis avec des haches. Cette technique est très puissante : même la cavalerie de la noblesse polonaise, pourtant lourdement équipée, est vaincue à plusieurs reprises par des troupes cosaques.

Aujourd'hui[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Améliore-la !


Le peuple cosaque a joué un rôle dans l'histoire russe et est encore aujourd'hui une communauté importante.

Lectures[modifier | modifier le wikicode]

  • Iaroslav Lebedynsky, Histoire des Cosaques, Terre Noire, 1995, 269p: un survol historique de la formation des cosaques, avec une mise en valeur de leur composante ukrainienne.
  • Iaroslav Lebedynsky, Les Cosaques, Une société guerrière entre libertés et pouvoirs - Ukraine - 1490-1790, Paris, Errance, « Civilisations et cultures », 2004. (ISBN 2 87772-272-4)
  • Philip Longworth, Les Cosaques, Paris, Albin Michel, 1972.
  • Mikhaïl W. Ramseier, Cosaques, Genève, Nemo, 2009. (ISBN 2-940038-39-2)
  • Jean Savant, Les Cosaques, Paris, Éditions Balzac, 1948.
  • Goudakov Vladimir, Caucasiens, Cosaques et empires : les relations interculturelles au Caucase du Nord-Ouest, XVe ‑ XVIIIe siècle, Édition : L'Harmattan (juin 2009) (ISBN 229609502X)
  • Dmitri Nikolaïevitch Pechkov (Auteur), thomas Stevens (Auteur), Jean-Louis Gouraud (Préface), Carole Ferret (Traduction), La Russie à cheval : Récits croisés d'un cosaque et d'un reporter (1889-1890), Éditeur : Payot (mars 2002) (ISBN 2228895644)
  • Jean-Benoit Scherer, Annales de la Petite-Russie, ou Histoire des Cosaques-Saporogues et des Cosaques de l'Ukraine, ou de la Petite-Russie depuis leur origine jusqu'à nos jours:… et de pièces justificatives. Tome 2, Éditeur : BookSurge Publishing (avril 2001) (ISBN 0543996883)
  • Francis Moncaubeig, Sur les traces des Cosaques, Éditeur : Anovi (juin 2015) (ISBN 9782914818650)

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Russie - Tous les articles concernant la Russie.
Portail de l'histoire militaire —  Tous les articles sur l'histoire militaire, les batailles, les chefs de guerre...