Échelle Medvedev-Sponheuer-Karnik

« Échelle Medvedev-Sponheuer-Karnik » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Effets du séisme d'Haïti le 12 janvier 2010

L'échelle de Medvedev-Sponheuer-Karnik ou (échelle MSK) est une échelle graduée de I à XII. Elle permet de mesurer l'intensité d'un séisme. C'est une échelle basée sur des éléments qualitatifs, ressentis ou visibles par l'homme. En 1964, elle a remplacé l'échelle de Mercalli. En 1998, l'échelle MSK a été intégrée dans l'échelle macrosismique européenne.

Degrés d'intensité[modifier | modifier le wikicode]

Degrés Effets ou dégâts observés
I Seuls les sismographes très sensibles enregistrent les vibrations.
II Secousses à peine perceptibles; quelques personnes au repos ressentent le séisme.
III Vibrations comparables à celles provoquées par le passage d'un petit camion.
IV Vibrations comparables à celles provoquées par le passage d'un gros camion.
V Séisme ressenti en plein air; les dormeurs se réveillent.
VI Les meubles sont déplacés.
VII Quelques lézardes apparaissent dans les édifices.
VIII Les cheminées des maisons tombent.
IX Les maisons s'écroulent. Les canalisations souterraines (eau, gaz...) sont cassées.
X Destruction des ponts et des digues. Les rails de chemin de fer sont tordus.
XI Les constructions les plus solides (en pierre) sont détruites. Grands éboulements.
XII Les villes sont rasées. Bouleversements importants de la topographie (failles, glissement de terrain). Fissures visibles à la surface.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sourceipkpjigff[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page échelle Medvedev-Sponheuer-Karnik de Wikipédia.
Portail de la géologie —  Tous les articles sur la géologie et les sciences de la Terre.