Soja

« Soja » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un transporteur d'huile de soja.

Le soja, ou soya, est une plante grimpante appartenant à la famille des Fabacées. Le soja, proche du haricot, est cultivé pour ses graines oléagineuses qui fournissent la principale huile alimentaire consommée dans le monde.

Le terme désigne aussi ses graines, qui constituent l'un des aliments naturels les plus riches. Il renferme une grande quantité de protéines, de glucides, de lipides, de vitamines A et B, de potassium, de calcium, de magnésium, de zinc et de fer.

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Le mot soja est dérivé du japonais shōyu « sauce de soja ».

Description[modifier | modifier le wikicode]

Plan de soja

Le soja est une plante herbacée annuelle, connue seulement à l'état cultivé en de nombreuses variétés.

La plante est entièrement (feuilles, tiges, gousses) revêtue de fins poils gris ou bruns. Les tiges dressées ont une longueur de 30 à 130 cm.

Les feuilles sont trifoliées (portant rarement cinq folioles) et rappellent la forme générale des feuilles de haricot. Les folioles mesurent de 6 à 15 cm de long et de 2 à 7 cm de large. Comme chez le haricot les deux premières feuilles sont entières et opposées. Les feuilles tombent avant que les gousses soient arrivées à maturité.

Les fleurs, blanches ou pourpres, de petites tailles, presque inaperçues, apparaissent groupées en grappes de 3 à 5. Les fruits sont des gousses velues, longues de 3 à 8 cm de forme droite ou arquée, et contiennent en général 2 à 4 graines (rarement plus).

Les graines de forme sphérique ou elliptique ont un diamètre de 5 à 11 mm. Elles sont comestibles.

Origine géographique[modifier | modifier le wikicode]

Répartition du soja dans la monde

Le soja est originaire des régions chaudes du sud-est de l'Asie, mais 45 % des surfaces cultivées en 2000 se trouvent aux États-Unis.

Production et commerce[modifier | modifier le wikicode]

Principaux producteurs[modifier | modifier le wikicode]

En 2021, le Brésil est le 1er producteur mondial de soja (137 millions de tonnes, soit 13 millions de plus qu’en 2018), devant les Etats-Unis (112 millions de tonnes, soit 8 millions de moins qu’en 2018), l’Argentine (47 millions de tonnes, 9 millions de plus qu’en 2018), la Chine (20 millions de tonnes, soit 5 millions de plus qu’en 2018) et l’Inde (10 millions de tonnes, soit 2 millions de plus qu’en 2018). Ces 5 pays produisent près de 95 % du soja de toute la planète1.

Principaux importateurs (acheteurs)[modifier | modifier le wikicode]

En 2021, la Chine est de loin le principal acheteur de soja du monde, avec 100 millions de tonnes, devant l’Union européenne (15 millions de tonnes), le Mexique (6 millions de tonnes), l’Argentine et l’Inde à égalité (5 millions de tonnes). A elle seule, la Chine représente 60 % des achats de soja de la planète. A eux cinq, ces pays représentent les 3/4 du soja importés de la planète1.

Principaux exportateurs (vendeurs)[modifier | modifier le wikicode]

En 2021, le Brésil, avec 86 millions de tonnes, est le principal vendeur du monde. La moitié du soja exporté dans le monde est exporté par les Brésiliens. Il est passé devant les Etats-Unis (62 millions de tonnes, soit 37 millions de tonnes de plus qu’en 2000). Loin derrière, on trouve le Paraguay (7 millions de tonnes), l’Argentine (6 millions de tonnes) et le Canada (4 millions de tonnes. A eux cinq, ces pays représentent 95 % des exportations de soja de la planète1.

Utilisation[modifier | modifier le wikicode]

Une grande partie de la production des États-Unis est destinée à l'alimentation du bétail ou à l'exportation. En 1973, l'embargo sur les exportations américaines de soja met au grand jour la dépendance du marché commun européen. Le développement de cultures concurrentes a alors été initié en Europe. Le sous-produit de la fabrication de l'huile, le tourteau de soja, avec des teneurs en protéines brutes de l'ordre de 45%, trouve un intérêt évident dans l'alimentation des vaches laitières, en particulier celles nourries à partir d'ensilage de maïs (pauvre en protéines).

En Chine[modifier | modifier le wikicode]

Le soja sert surtout à nourrir les immenses élevages de porcs et de poulets qui sont ensuite mangés par les habitants2. La Chine a énormément augmenté sa consommation de soja à cause de l’amélioration de ses conditions de vie. Devenus en moyenne plus riches, les Chinois ont augmenté leur consommation de viande, qui a été multipliée par 17 entre 1961 et 20173.

Le soja dans l'alimentation[modifier | modifier le wikicode]

On peut trouver sur le marché des fèves de soja (fraîches, surgelées ou séchées). Le soja dans l'alimentation humaine est utilisé, surtout en Chine et au Japon, sous plusieurs formes :

  • la farine de soja
  • le tonyu ou lait de soja (une boisson), l'huile de soja (pour fabriquer la margarine et des huiles de cuisson),
  • le tofu (fabriqué à partir de lait de soja transformé en fromage) 250 ml de tofu équivalent à 100 grammes de viande.
  • le tempeh (fabriqué avec des graines fermentées, consistance assez ferme)
  • le natto (fabriqué avec des graines fermentées, consistance plutôt gluante)
  • le miso (fabriqué avec une pâte de soja fermentée, pour les soupes et les sauces)
  • le shoyu (sauce fabriquée à partir de graines de soja fermentées et d'une céréale torréfiée)
  • le tamari (sauce de soja fermentée)
  • les germes de soja (jeunes pousses de haricot mungo de 3 à 5 jours blanchis ou cuits).

Son intérêt diététique est d'être une source protéique non carnée.

Le soja est aussi un additif alimentaire (E 322) qui sert à lier les sauces ou les pâtes à tartiner. L'huile de soja (E 479) est aussi utilisée. Pour les personnes allergiques au soja il faut donc bien lire les étiquettes des produits.

Soja et allergie[modifier | modifier le wikicode]

Le soja contient des composants qui empêchent l'organisme d'absorber les protéines. Les sujets allergiques ne doivent donc pas consommer de fèves de soja crues. Le soja est aujourd'hui reconnu par l'industrie comme produisant de l'allergie (on dit allergène).

Soja et allaitement[modifier | modifier le wikicode]

Le soja contient beaucoup de composants (les phyto-oestrogènes), qui peuvent perturber la lactation des femmes allaitantes. C'est pourquoi il est déconseillé aux femmes qui allaitent de consommer du soja.

Culture[modifier | modifier le wikicode]

Culture de soja en Argentine.

Il existe de nombreuses disputes liées à la culture du soja. La ville de Sorriso au Brésil est un exemple des avantages et problèmes posés par la culture de cette plante.

Soja génétiquement modifié[modifier | modifier le wikicode]

Près des 3/4 des surfaces des champs de soja aujourd'hui sont du soja génétiquement modifié (92 millions d’hectares, soit presque 3 fois plus qu’en 2002). La culture du soja transgénique, totalement adoptée en Argentine (100 % des surfaces en 2019), se développe au Brésil sous la pression des fermiers (94 % des surfaces). Au Canada et aux Etats-Unis, il représente aussi plus de 90 % des surfaces4.

Elle peut réduire la demande de pesticides grâce à l'utilisation de variétés moins soumises aux maladies, mais, en sens inverse, la résistance de ces variétés aux herbicides peut encourager leur épandage massif sur les cultures : un gène ajouté permet la tolérance à un herbicide, le glyphosate. Pour ou contre l'implantation du soja génétiquement modifié ? Le sujet est très polémique, de nombreuses manifestations et débats le prouvent car les enjeux sont très importants.

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Soja de Wikipédia.
Portail de la botanique —  Tous les articles sur la botanique
Portail de l'alimentation —  Accédez au portail sur l'alimentation.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Ministère de l’agriculture des Etats-Unis, cité dans Courrier International n°1599, 24-30 juin 2021, p. 32
  2. Courrier International n°1599, 24-30 juin 2021, p.33
  3. Site internet chinadialogue.net, cité par Courrier International n°1599, 24-30 juin 2021, p. 32.
  4. Service International pour l’acquisition d’applications agricoles biotechnologiques (Isaaa), cité par Courrier International n°1599, 24-30 juin 2021, p. 30.