Coq domestique

« Coq domestique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Poulet)
Aller à : navigation, rechercher

Gallus gallus domesticus : Coq domestique, Poule, Poulet

Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Coq (homonymie) et Poule (homonymie).
Groupe d'un coq et de poules, peinture du XIXe siècle
Le coq domestique (nom scientifique : Gallus gallus domesticus) est un oiseau domestique, qui est élevé pour sa chair (poulets) ou ses œufs (poules pondeuses).

Les poules ont été domestiquées au moins environ 6000 av. J.-C. en Asie du Sud-Est. Leur ancêtre sauvage est le coq bankiva, une espèce qui existe toujours à l'état sauvage.

Les poulets élevés pour leur viande sont aujourd'hui l'animal le plus élevé en France avec 800 millions d'individus. Les poules pondeuses sont elles plus de 47 millions à être élevées pour la production d'oeufs. Le mode de production dominant est l"élevage intensif.

Dénominations[modifier | modifier le wikicode]

Le nom scientifique de cet animal est Gallus gallus domesticus ; il n'a pas vraiment de nom commun officiel, il est appelé selon différents noms, selon les cas :

  • le coq est le nom donné au mâle, et la poule celui donné à la femelle.
  • le poulet est le nom que l'on donne à l'animal que l'on mange, que ce soit un mâle ou une femelle
  • le bébé s'appelle le poussin
  • Un coquelet est un très jeune coq ;
  • Une poulette est une très jeune poule ;
  • Un chapon est un jeune coq qui a été castré (le plus souvent à vif) afin que sa chair soit plus tendre;
  • Une poularde est une poulette à laquelle on a ôté les ovaires dans le même but.

Élevage[modifier | modifier le wikicode]

Les races de poules des élevages modernes sont spécialisées pour la production d'œufs ou de viande. Dans le premier cas, on a sélectionné des poules plus petites dont la période de ponte est plus longue et dans le second des animaux qui ont une croissance rapide.
Poules en cage
L'élevage de poules pondeuses[modifier | modifier le wikicode]

En France 68% des poules pondeuses sont élevées en cages. Chaque animal y dispose de l'équivalent d'une feuille A4 pour vivre. Le consommateur reconnait ce mode d'élevage grâce au code 3 inscrit sur la coquille de l'oeuf en magasin. Dans ces élevages en cage, les animaux ne peuvent pas battre des ailes, ni courir, ni prendre de bains de soleil ou explorer leur environnement. Les densités élevées sont sources de stress pour les poules qui sont nombreuses à développer des stéréotypies, c'est-à-dire des comportements anormaux comme se piquer entre elles jusqu'au sang. Pour limiter les blessures liées à ce phénomène les poules sont systématiquement épointées (on leur coupe une partie du bec) au couvoir alors qu'elles ne sont que poussins.

Aux vues des conditions d'élevage des poules en cages, 90% des français se montrent favorables à l'interdiction de l'élevage en cage1 et de plus en plus d'entreprises ont décidé d'interdire la commercialisation d'oeufs de poules en cage d'ici 20252.

Les autres modes d'élevage sont l'élevage au sol qui concerne 9% des poules (les animaux sont dans des bâtiments fermés) et l'élevage en plein air (17% des animaux).

Une autre problématique régulièrement dénoncée par les associations de protection animale est l'élimination des poussins mâles dans la filière poule pondeuse. En effet, les mâles ne pondant pas d'oeufs ils sont jugés insuffisament rentables pour êtres engraissés. On estime que chaque année près de 48millions de poussins mâles sont tués au couvoir quelques heures après la naissance.

L'élevage de poulets[modifier | modifier le wikicode]
Elevage de poulets
Avec 800 millions de poulets, il s'agit de l'animal le plus élevé dans notre pays. Comme pour les poules pondeuses le modèle dominant est celui de l'élevage intensif puisque 83% des poulets sont élevés en bâtiments fermés chaque année.

Les races de poulets élevés pour leur chair sont des races à croissance rapide pour leur grande majorité. Les animaux issus de ces souches vont grandir et grossir anormalement vite si bien qu'ils sont exposés à plus de problèmes de santé (lésions, fractures..) Les poulets d'élevage intensif sont tués à l'âge moyen de 35 jours alors qu'ils pourraient vivre jusqu'à 8 ans.

En France, 17% des poulets sont élevés avec un accès en plein air (leur viande est commercialisée sous les mentions "fermiers", Label rouge ou bio).

Alimentation[modifier | modifier le wikicode]

Les poules mangent de tout, elles sont omnivores. Ce sont des galliformes soit des oiseaux de taille variable, mais sont généralement de constitution massive avec les becs épais adaptés principalement pour manger des graines ou picores des racines de plantes. Elles mangent donc principalement des graines (blé, orge, mais ....). La base de leur alimentation en élevage est un général du grain (maïs), ou bien des aliments spécialement composés sous forme de granulés. Elles complètent leur alimentation avec des vers, des insectes et des plantes (herbes ou même feuilles) si l'espace où elles sont élevées le permet. Une astuce consiste à leur donner des débris de coquille d'œufs ou de coquilles d'huîtres, afin que leurs œufs soient plus solides.

Le comportement de la poule[modifier | modifier le wikicode]

Les poules sont des animaux sociaux et intelligents. Elles sont capables de ressentir l'état émotionnel de leurs petits, et de s'inquiéter pour eux. Elles peuvent reconnaitre jusqu'à 80 de leurs congénères3 et emettre plus de 30 sons différents.

Certaines poules sont confiantes et d'autres craintives.

Elles confectionnent un nid pour pondre et aiment se percher la nuit.

Consommation[modifier | modifier le wikicode]

Les œufs[modifier | modifier le wikicode]

Les œufs des poules sont marqués en fonction du type d'élevage dont ils proviennent :

  • 0 : œuf issu de l'agriculture biologique (élevage en plein air et alimentation bio)
  • 1 : œuf de poule élevée en plein air
  • 2 : œuf de poule élevée au sol
  • 3 : œuf de poule élevée en cage

Les ovoproduits[modifier | modifier le wikicode]

La plus grande majorité des oeufs consommés par les français le sont sous forme d'ovoproduits c'est-à-dire d'oeufs "cachés" dans les sauces, les gateaux, les pates... Dans la majorité des cas il n'y a aucune indication sur le produit indiquant le mode d'élevage des poules. Seules les mentions "fabriquées avec des oeufs de poules élevées en plein air" ou les produits bio signifient que les oeufs sont issus d'élevage en plein air.

La viande de poulet[modifier | modifier le wikicode]

Alors que la consommation de viande diminue de manière générale, celle de poulet a augmenté de près de 40 % entre 2005 et 2015. La majorité des produits consommés sont sous forme transformé (nuggets, jambon de poulets...) ou de découpe.

Élever une poule de compagnie[modifier | modifier le wikicode]

Poules de compagnies

Il est possible d'élever des poules dans son propre jardin. Elle doivent avoir un poulailler pour la nuit, mais pouvoir se balader librement dans le jardin pendant la journée. Les poules peuvent être nourries de déchets alimentaires (pelures de fruits, coquilles des œufs...). Chaque poule ne pond pas obligatoirement un œuf tout les matins.

Reproduction[modifier | modifier le wikicode]

Une poule à qui on laisse ses œufs pourra après une certaine période de ponte se mettre à couver. Elle reste alors dans son nid sur ses œufs, et les garde ainsi à une température d'environ 38 °C. Une fois par jour environ, elle sort un quart d'heure à une demi-heure pour se nourrir, boire et faire ses besoins.

En général, une poule se met à couver après avoir pondu un œuf par jour pendant 10 à 15 jours, si on ne les lui a pas enlevés. Certaines poules ne couvent jamais, d'autres se mettront à couver même si on leur a enlevé tous leurs œufs. Cela dépend notamment de la race de poule, les races pondeuses ayant été sélectionnées pour ne pas couver, parce que cela arrête la ponte et réduit la production d'œufs.

Les embryons se développent dans les œufs et éclosent au bout de 21 jours. Environ 24 heures après les premières éclosions, la poule sort de son nid suivie par ses poussins (l'espèce est dite nidifuge, c'est-à-dire que les petits quittent le nid très rapidement). Les poussins ont encore une réserve nutritive, et ont peu besoin de manger les premiers jours. Ils suivent leur mère et se reposent dans ses plumes. Ils ont le réflexe de manger ce que leur mère picore. Celle-ci peut casser des grains qu'ils mangeront, mais ne les nourrit pas directement.

Les poules adoptent sans difficultés des oisillons d'œufs qu'elles ont couvés comme des canetons ou des poussins d'autres poules.

Les poules peuvent pondre lorsqu'il n'y a pas de coq, les œufs ne sont alors pas fécondés, et ne peuvent pas produire de poussins.

On fait naître la plupart des poussins grâce à une couveuse, une boîte chauffée qui imite le comportement de la poule (température précise, un retournement des œufs et même un léger refroidissement par jour). Après éclosion, les poussins doivent être élevés dans une atmosphère chaude les premières semaines, n'ayant pas leur mère pour les réchauffer. Cela permet de produire un grand nombre de poulets.

Les deux jours après l'éclosion, pendant lesquels les poussins n'ont pas besoin de manger, peuvent permettre de les transporter depuis le couvoir jusqu'aux élevages où on les fera grandir, lorsque ceux-ci sont éloignés.

Les poules peuvent-elles avoir des dents ?[modifier | modifier le wikicode]

Oui, car elles possèdent dans leurs cellules toutes les instructions génétiques nécessaires à la pousse des dents. Simplement ces instructions sont comme cachées. Les poules ont eu des dents par le passé. Leur matériel génétique leur permet d'avoir des dents, mais celui-ci est désactivé.

Gastronomie[modifier | modifier le wikicode]

Poulet tandoori, une recette indienne.

On peut cuisiner le poulet entier ou en morceaux, souvent avec des légumes. Il peut être rôti, bouilli, sauté, frit. La poule au pot est un plat familial, associé en France au roi Henri IV.

La chair de poulet entre dans des préparations industrielles d'usage courant : rillettes, saucisses, croquettes et nuggets.

Certaines recettes sont gastronomiques : poulet à la sauce suprême, aux truffes, à la citronnelle.

Il existe des similis à base de soja (nuggets ou émincés végétaux) qui imitent le gout de la viande de poulet.

Le coq[modifier | modifier le wikicode]

Un coq australien
Planche scolaire du coq par Émile Deyrolle

Le coq est le mâle de la poule. Dans les fermes, c'est le chant du coq qui réveille les habitants à l'aube. En plus de son rôle de reproducteur, le coq est aussi un animal symbolique.

Le symbolisme du coq[modifier | modifier le wikicode]

Un symbole religieux[modifier | modifier le wikicode]

Un coq-girouette (église de Saint-Suliac en Ille-et-Vilaine)

Dans les civilisations perse et grecque, le coq blanc (dû à une mutation) est l'incarnation de la lumière. Le coq est l'oiseau dédié à Apollon, souvent confondu avec Phœbus le dieu solaire.

Le coq est lié à la religion chrétienne. Le coq représenterait Jésus ressuscité au matin de Pâques. D'après les Évangiles, le jeudi précédent sa crucifixion Jésus prédit à Pierre que celui-ci le reniera pendant la nuit "avant que le coq ai chanté trois fois". Le coq est perché sur une grande partie des clochers des églises en Europe occidentale où il sert de girouette. Le coq symboliserait alors le clergé guidant les fidèles. Le coq aurait été introduit sur les églises par les moines irlandais lorsqu'ils évangélisent la Gaule entre les VI° et IXe siècles. On sait que la cathédrale de Brescia en Italie est surmontée d'un coq depuis le IXe siècle.

Le coq gaulois, l'emblème de la France ?[modifier | modifier le wikicode]

Le coq est aussi l'emblème non officiel de la France et de la Wallonie, en Belgique.

« Gaule », qui vient du latin Gallia, signifie en effet « coq » ou « poule ». On le retrouve dans le nom d'une famille d'oiseaux : les gallinacés. Ce sont les Romains qui ont attribué le caractère du coq aux Gaulois. Le coq passe pour être un animal belliqueux et vaniteux, défauts dont les Romains affublaient les Gaulois.

Au Moyen Âge dans les querelles et guerres interminables qui les opposent aux Français, les Anglais se moquent des Gaulois toujours identifiés au coq ; pourtant les rois de France ont pour emblème la fleur de lys. Le coq retrouve la faveur des rois de France avec François Ier ou Henri IV qui fait frapper une médaille, ornée d'un coq à l'occasion du baptême de son fils ainé. Louis XIV demande que l'on utilise le coq dans le décor du château de Versailles.

Fichier:Coqassgd.jpg
Une assiette de l'époque révolutionnaire
Fichier:Le Rire - Joffre.jpg
Le coq gaulois plumant l'aigle allemand. Première page du Rire Rouge du 19 décembre 1914

Pendant la Révolution française, le coq est annexé par les Sans-Culottes. Le caractère fier et batailleur du coq est mis en avant comme modèle à suivre pour renverser les rois et repousser l'invasion étrangère. Le coq sert à la décoration des assiettes, des médailles... Pendant l'Empire le coq dot s'effacer devant l'aigle et la Restauration ne le laisse dans l'oubli. Cependant pendant la Monarchie de Juillet le roi Louis-Philippe Ier, le fait figurer sur les boutons des uniformes de la Garde nationale bourgeoise, le pilier de son régime. De nouveau pendant le Second Empire, le coq disparait au profit de l'aigle impérial.

Pendant la Troisième République, le coq réapparait. Le coq sera magnifié pendant la Première Guerre mondiale. Le coq affrontera sans crainte, et toujours dans une position avantageuse voire victorieuse, l'aigle allemand (le symbole de l'ennemi germanique). L'État français du maréchal Pétain pour effacer les traces de la république, le remplace par la francisque. À l'opposé les résistants conservent le coq symbole de la République et de la France refusant la domination étrangère.

Le coq est réapparu au début des années soixante sur les timbres-poste.

Notons que le coq n'est pas le symbole officiel de la France (qui est par ailleurs un des rares pays a ne pas avoir de symbole officiel).

Expressions françaises avec le mot coq ou poule[modifier | modifier le wikicode]

  • « Quand les poules auront des dents » : cette expression veut dire jamais. Elle date du XVIIIe siècle.
  • « Être comme un coq en pâte » : être tranquille, dans le confort. En anglais, Laurel et Hardy disent : We're like two peas in a pod (« nous sommes comme deux petits pois dans leur cosse »), avec le même sens.
  • « Avoir la bouche en cul de poule » : Avoir les lèvres avancées l'une contre l'autre et arrondies par une légère contraction, ce qui leur donne la forme d'un croupion de poule. Se dit en plaisantant et non sans vulgarité d'une personne maniérée qui prend maladroitement des attitudes altières et méprisantes.

En argot, un poulet peut aussi désigner un policier.

Anecdote[modifier | modifier le wikicode]

Si un jour vous mangez une poule rôtie avec son squelette complet, cherchez dans sa carcasse un os ressemblant à un diapason. Vous pouvez alors jouer avec quelqu'un d'autre à ce jeu : chacun tient une des branches de cet os avec le petit doigt. Tirez alors chacun doucement sur cette extrémité : le gagnant est celui qui a l'os le plus grand dans sa main. Cet os est appelé wishbone en anglais : le gagnant a droit à faire un vœu.

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Scilab128.png Portail des oiseaux —  Tous les articles sur les oiseaux.