Société de consommation

« Société de consommation » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Des produits alimentaires en grand nombre situés dans un hypermarché américain, symbole de la société de consommation.

En économie, la société de consommation est un terme complexe qui désigne un système économique qui consiste à stimuler les clients à acheter et consommer des produits de consommation et des services de plus en plus nombreux.

Le but de la société de consommation est de produire plus afin de faire fructifier les capitaux investis dans l'appareil productif (usine, services aux entreprises...) et de donner du travail et des revenus à plus de monde, car il faut consommer ce qui est produit. La mise à disposition de produits en grand nombre permet d'améliorer le confort des consommateurs (confort ménager, moyens de loisirs plus nombreux, alimentation plus variée et abondante ...) qui ont les moyens financiers suffisants pour acheter les produits.

Produire plus[modifier | modifier le wikicode]

Pour produire plus on mobilise plus de ressources naturelles et de main d'œuvre à travers le monde (mondialisation). On améliore des procédés de production afin de les rendre plus efficaces et moins coûteux dans leur utilisation. On spécialise les pays producteurs selon leurs aptitudes à produire à moindre coût et en grande masse.

Vendre plus[modifier | modifier le wikicode]

Pour vendre plus, on pourrait augmenter les revenus de la plus grandes partie de la population. Mais comme celle-ci tire ses moyens de financement de son travail salarié cela ferait augmenter le prix de revient des produits et gênerait l'achat.

Donc généralement on préfère faire baisser les prix de vente. Pour cela le plus souvent on agit sur le prix de revient des produits. Pour cela les producteurs peuvent baisser leurs prix, par une baisse des salaires (mais cela donne moins de revenus aux acheteurs potentiels). Ils peuvent délocaliser la production dans des pays où la main d'œuvre est moins coûteuse (grâce à des salaires plus bas et des charges sociales souvent inexistantes), puis rapatrier pour les vendre les produits bon marché dans les pays à fort pouvoir d'achat où on peut fixer des prix plus élevés. Cela est assez facile pour les produits de fabrication peu élaborée ; mais plus difficile pour les produits qui demandent un haut niveau technologique et de grands capacités techniques de la main d'œuvre utilisée. Cela produit pourtant du chômage dans les pays abandonnés par certaines entreprises qui délocalisent.

Pour vendre plus, on peut aussi tenter d' obtenir un taux de remplacement élevé des produits déjà en cours d'utilisation. On a alors recours à la fabrication de produits vite rendus inutilisable grâce au principe de l'obsolescence programmée ou dont on interrompt rapidement la fabrication de pièces détachées nécessaires à leur réparation, qui devient alors impossible, ce qui favorise un nouvel achat. On peut aussi jouer sur le désir de changement des consommateurs en proposant continuellement des produits nouveaux grâce à des perfectionnements technologiques ou de design plus ou moins justifiés mais mis en valeur par la publicité.

Pour vendre plus on peut mettre en place un système de crédit à la consommation avec des taux d'intérêt attractifs, qui étale dans le temps le coût de l'achat d'un nouveau produit et ne ralentit pas le désir de s'équiper.

Problèmes posés par la société de consommation[modifier | modifier le wikicode]

Certains économistes estiment que cette consommation sans fin épuise rapidement les ressources disponibles sur la planète surtout les matières premières et des sources d'énergie fossiles dont la quantité est limitée par la géologie de la planète. Le recyclage des matières récupérées sur les produits usagés jetés ne compense pas la ponction sur les ressources qu'il a fallu utiliser pour les produire. Cela aboutit aussi à un gaspillage des ressources.

Le désir de posséder un nouvel objet conduit une partie de la population à sacrifier au travail une grande partie de son temps afin d'obtenir les revenus nécessaires au financement de ses envies. Elle sacrifie ainsi d'autres possibilités d'utiliser son temps (loisirs, vie familiale, vie associative ...)

Arts et société de consommation[modifier | modifier le wikicode]

Le pop art et le nouveau réalisme puisent leur inspiration dans les objets du quotidien. Ces deux mouvements brouillent les limites entre l'art et la société de consommation. Andy Warhol est le représentant le plus célèbre du pop art : il représente des objets courants que l'on peut acheter dans les supermarchés, comme les bouteilles de coca-cola ou les boîte de soupe, pour en faire des objets d'art. Il utilise la technique de la sérigraphie qui permet de reproduire rapidement des oeuvres colorées, comme s'il s'agissait d'objets industriels.

De nombreux artistes du XXème siècle ont contesté la société de consommation :

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Société de consommation de Wikipédia.
Portail de l'économie —  Tous les articles sur l'économie.