Sous-marin nucléaire d'attaque

« Sous-marin nucléaire d'attaque » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis SNA)
Aller à : navigation, rechercher
Confusion Ne pas confondre avec SNLE ou Sous-marin nucléaire lanceur d'engins !
Le 1er SNA de l'Histoire, l'USS Nautilus, en 1955.

Les sous-marins nucléaires d'attaque (abrégés en SNA en français et SSN en anglais pour « Ship Submersible Nuclear » ) sont des sous-marins à propulsion nucléaire. Contrairement aux sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE), qui ont pour seule mission la dissuasion nucléaire, les SNA sont destinés à des missions de protection, de renseignement et de projection de puissance.

Le premier de cette classe de navires de guerre fut l'USS Nautilus de l'US Navy, qui entra en service en 1955.

Rôles[modifier | modifier le wikicode]

Construction à Barrow-in-Furness du premier sous-marin nucléaire d'attaque de classe Astute, la première classe de SNA de la Royal Navy au XXIe siècle.

Ces sous-marins sont des chasseurs. Ils ont plusieurs rôles :

  • Lutte anti-sous-marine : détection, pistage et éventuellement destruction de sous-marins adverses (SNA, SNLE), en mission individuelle (patrouille) ou collective comme avec un groupe aéronaval.
  • Lutte anti-navire : soit en mission de protection d'un groupe de surface, ou en mission offensive : blocus naval.
  • Action contre la terre avec l'emploi de missiles de croisière.
  • Renseignement : interception électronique, prises de vues optiques et infra-rouge discrètes.
  • Participation à des actions de forces spéciales avec le débarquement de commandos et de nageurs de combat. Ceci correspond à la capacité de projection.
  • Minage en eaux hostiles : déposer des mines.

Avantages par rapport au sous-marin classique[modifier | modifier le wikicode]

Les sous-marins classiques sont également conçus pour ces missions. Mais la propulsion nucléaire, totalement indépendante de l'atmosphère, apporte aux SNA un avantage :

  • Les sous-marins classiques sont contraints de remonter en surface (ou juste en-dessous en utilisant un schnorchel) pour alimenter les moteurs diesel en air (oxygène). Ils doivent ainsi recharger leurs batteries électriques après quelques dizaines d'heures de plongée, ce qui les rend détectables et vulnérables. Les sous-marins à propulsion nucléaire, eux, peuvent rester plusieurs mois en plongée, préservant ainsi leur discrétion.
  • Ils peuvent également naviguer beaucoup plus rapidement en plongée qu'un sous-marin classique.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

SNLE-NG.jpeg SNLE Le Vigilant
Différents types de sous-marins militaires :

Sous-marins d’attaque conventionnels (SNK)
Sous-marins à propulsion nucléaire : SNASNLE
Classes de sous-marins militaires français : Classe SaphirClasse ÉmeraudeClasse DaphnéClasse AgostaClasse RubisClasse Suffren
Articles liés : Dissuasion nucléaireMarine nationale


Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.
Portail de l'histoire militaire —  Tous les articles sur l'histoire militaire, les batailles, les chefs de guerre...
Portail de la mer —  Tous les articles sur la mer et le monde maritime.