Frégate (bateau)

« Frégate (bateau) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Frégate.

Une frégate est un navire de guerre. Elle a plusieurs fonctions : défense aérienne , anti sous-marine...

Les frégates anciennes[modifier | modifier le wikicode]

Une frégate française du XVIIIe siècle, L'Hermione (réplique)

La frégate apparaît au XVIe siècle. C’est un petit navire de guerre à un pont découvert et légèrement armé. Il est très rapide et très manœuvrable.

En France les premières frégates, la Cardinale et la Royale (en référence au cardinal de Richelieu et au roi Louis XIII) sont lancées en 1638. Elles jaugeaient 400 tonneaux, n'avaient qu'une seule batterie d'une dizaine de pièces d'artillerie sur chaque bord.

Entre 1650 et 1800, les frégates deviennent des navires de guerre de taille moyenne avec un pont d’artillerie portant des pièces de calibre moyen. Elles sont alors équipées de deux batteries supplémentaires de petit calibre, soit 40 pièces au total.

Dans les batailles navales de l'époque, manœuvre dite de la "ligne de bataille", qui opposent les lourds et puissants vaisseaux de guerre, les frégates, moins bien équipées, généralement sont placées du côté opposé à la ligne de feu et participent peu au combat. Elles peuvent ainsi avoir une vue de la bataille et informer le commandement supérieur de la situation des différents vaisseaux engagés. La frégate sert aussi de navire de reconnaissance (aviso) ou porteur de messages importants (estafette). Dans la «guerre de course» les frégates, seules ou en groupe, attaquaient les convois commerciaux peu défendus et lents.

Vers les années 1800, certaines frégates ont une vitesse de 12 nœuds. Elles disposent d'un armement de 16 à 22 canons sur un pont et jusqu’à 60 canons sur deux ponts. Les boulets pèsent alors de de 8 à 24 livres (3,6 à 11 kg).

Les frégates modernes[modifier | modifier le wikicode]

Frégate furtive de la marine de l'Arabie saoudite

Vers le milieu du XIXe siècle, la frégate est propulsée grâce à un moteur à vapeur. Elle y gagne en rapidité. L'apparition du blindage de la coque la transforme en croiseur à la fin du XIXe siècle. On peut considérer comme synonyme les appellations de frégate et de destroyer. Pendant la Seconde Guerre mondiale le rôle traditionnel de la frégate est assuré par l' escorteur d'escadre.

Dans la seconde moitié du XXe siècle (années 1960-1970) la frégate doit faire face à un nouvel adversaire:le missile ce qui oblige les constructeurs à faire évoluer la ligne. La frégate se spécialise. Elle devient un navire assurant la lutte anti-sous-marine (grâce aux hélicoptères dont elle est dotée) et la lutte anti-aérienne. Elle reste un navire de lutte anti-navire grâce aux missiles air-mer qu'elle transporte (le missile peut être projeté à plus de 180 kilomètres de la frégate et atteindre des navires de surface, à 100 kilomètres pour des avions). Les premières frégates lance-missiles françaises opérationnelles en 1963 et 1964 déplacent 6 000 tonnes à la vitesse de 34 nœuds. La frégate devient le plus puissant navire de guerre après le porte-avions.

Aujourd'hui une frégate a un rôle de protection d'un bâtiment important comme un porte-avions, un bâtiment de projection et de commandement, un sous-marin nucléaire, ou bien elle assure la surveillance d'une zone maritime (sur plus de 400 km avec un angle de 360°) ... Le tonnage est compris entre 2 000 et 7 000 tonnes. Pour être plus discrète aux observations de l'ennemi la frégate devient « furtive ». Pour échapper aux contrôles des radars, la frégate prend des formes géométriques.

Le grade de capitaine de frégate est celui d'un officier supérieur dans la marine française. Dans la hiérarchie militaire française le grade équivaut à celui de lieutenant-colonel de l'armée de terre. Il équivaut au grade de Commander dans les marines des pays anglo-saxons.

Portail de la mer —  Tous les articles sur la mer et le monde maritime.