Horatio Nelson

« Horatio Nelson » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Nelson

L'amiral Horatio Nelson est né le 29 septembre 1758 à Burnham Thorpe, en Angleterre. Il participa à de grandes batailles navales entre 1794 et 1805. Il mourut en 1805, lors de la bataille de Trafalgar.

Carrière militaire[modifier | modifier le wikicode]

À l'âge de 12 ans, Nelson apprit la navigation et s'engagea dans la Royal Navy. Il débuta le 1er janvier 1771, comme aspirant sur le navire Reasonable et, en 1777, il devint lieutenant et partit pour les Caraïbes. Il fit la guerre d'indépendance des États-Unis du côté britannique.

En 1779, il devint capitaine d'une frégate (un navire de guerre) nommée Hitchenbroke. Le 10 août 1794, il perdit son œil droit lors du siège de Clavi. Le 14 février 1797, lors de la bataille du cap Saint-Vincent contre les Espagnols, il battit le navire Saint-Nicolas. La même année, il perdit son bras droit lors du siège de Ténérife.

Le 1er août 1798 à Aboukir, la flotte de la campagne d'Égypte de Napoléon est attaquée par Nelson. Malgré la supériorité en nombre des Français, Nelson gagna la bataille. Le 2 avril 1801, il battit la flotte danoise à Copenhague.

En 1805, le 21 octobre, Nelson gagna la bataille de Trafalgar contre la flotte franco-espagnole de Napoléon. Au cours de la bataille, il fut gravement touché par une balle et dut quitter le pont de son navire. À la fin de la bataille, les proches de Nelson vinrent dans sa cabine, où il était allongé. Il demanda que l'on ne jette pas son corps à la mer et prononça ses dernières paroles : « Dieu merci, j'ai fait mon devoir ». Son corps, plongé dans un tonneau d'eau-de-vie, fut ramené en Angleterre.

Il est enterré dans la cathédrale Saint-Paul, à Londres. Son navire, le Victory, est conservé à Portsmouth.

Portail du Premier Empire —  Tous les articles concernant le Premier Empire.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.