Presbytérianisme

« Presbytérianisme » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le presbytérianisme est un système d'organisation de la confession calviniste. L'Église est gouvernée par une série de conseils en fonction de l'importance numérique de la population représentée. Dans ces conseils siègent des ministres du culte (les pasteurs) et de simples laïcs qui sont égaux entre eux. Le mot presbytérianisme est surtout utilisé pour qualifier l'Église d'Écosse qui se développe à partir du milieu du XVIe siècle.

Le presbytérianisme écossais[modifier | modifier le wikicode]

La signature du Covenant de 1638
John Knox

L'Écosse était au XVIe siècle un royaume indépendant de l'Angleterre. Il était gouverné par des souverains de la famille des Stuarts (qui deviendront également roi d'Angleterre en 1603). La France et l'Angleterre mènent une lutte d'influence en Écosse.

En Écosse, la critique des mœurs et de la richesse du clergé catholique est très ancienne. Les tentatives de réformes entreprises par les évêques sont sans grande efficacité. La Réforme protestante est introduite en Écosse sous sa forme luthérienne dès 1525. Cependant John Knox parvient à imposer la forme calviniste ou presbytérienne en 1560 quand la Confessio Scotica est votée par le Parlement écossais.

L'opposition entre le démocratisme presbytérien et l'absolutisme des rois Stuarts s'amplifie dans la première moitié du XVIIe siècle. En 1637, le roi Charles Ier tente d'introduire en Écosse un nouveau Prayer Book anglican où les aspects catholiques sont très développés. En 1638, en riposte, les presbytériens écossais adoptent le Covenant (ou alliance) où ils affirment leur liberté religieuse. Le roi envoie des troupes en Écosse, ce qui déclenche la guerre. Les difficultés financières du roi le contraignent à augmenter les impôts en Angleterre, ce qui va provoquer la guerre civile anglaise (1642-1646).

Les presbytériens écossais s'allient aux presbytériens anglais pendant la guerre civile anglaise. Ils obtiennent en 1643 que l'anglicanisme aligne son organisation sur celle du presbytérianisme. Cependant après son retour sur le trône en 1660, le roi Charles II, malgré les promesses qu'il avait faites en 1650, tente de nouveau d'imposer l'anglicanisme en Écosse. Cette politique provoque de nombreuses révoltes (1666, 1675, 1688).

Le presbytérianisme en Angleterre[modifier | modifier le wikicode]

Olivier Cromwell

Le calvinisme s'implante en Angleterre pendant le règne du roi Édouard VI au milieu du XVIe siècle. Les calvinistes sont persécutés pendant le règne de Marie Tudor et se réfugient à Genève, capitale du calvinisme. À la mort de la reine Marie, les calvinistes reviennent en Angleterre.

Pendant le règne de la reine Élisabeth Ire, l'anglicanisme est imposé aux Anglais. Les aspects rappelant le catholicisme et le fait que le souverain soit considéré comme le chef suprême de l'Église déplaisent à de nombreux Anglais. Ceux-ci rejettent l'importance prise par la hiérarchie du clergé anglican (nommé par le souverain). Ils contestent aussi les cérémonies du culte qu'ils jugent trop luxueuses. Ils souhaitent un retour à la pureté des origines (les plus radicaux seront appelés les puritains).

L'aspect démocratique du presbytérianisme s'oppose aux tendances absolutistes de la reine Élisabeth et de ses successeurs les rois Jacques Ier et Charles Ier. Les souverains persécutent les presbytériens anglais. Vers 1640, les presbytériens anglais s'allient aux presbytériens écossais eux aussi en révolte contre leur roi Charles Ier. Ils obtiennent en 1643 la suppression de la hiérarchie anglicane. L'opposition presbytérienne fournit des hommes pendant la guerre civile anglaise qui voit la défaite (1645 et 1648), l'arrestation, le jugement et l'exécution de Charles Ier en 1649.

Mais Olivier Cromwell, chef de l'armée anti-royaliste des Têtes rondes, de tendance puritaine, fait arrêter les presbytériens modérés. Après 1660, le roi Charles II, accédant au trône, rétablit l'anglicanisme et les presbytériens (appelés dissidents) sont de nouveaux persécutés. La Révolution anglaise de 1688 permet aux presbytériens de bénéficier de la tolérance religieuse, alors que la grande majorité des Anglais restent fidèles à l'anglicanisme.

Le presbytérianisme américain[modifier | modifier le wikicode]

Le système presbytérien a été introduit dans les colonies anglaises d'Amérique du Nord par les colons puritains venus d'Angleterre à partir du XVIIe siècle. Les universités de Yale et de Princeton furent des foyers du presbytérianisme. La guerre de Sécession divise les presbytériens américains, ceux du sud reconnaissant la ségrégation raciale.

Icone Religion.png Religions dans le monde
Christianisme

CatholicismeOrthodoxieProtestantisme (Anglicanisme - Calvinisme - Luthéranisme - Autres courants protestants)
Chrétiens d'OrientMormonismeRastafariTémoins de Jéhovah

Islam

BabismeChiismeSunnismeSoufismeWahhabismeParsisme

Judaïsme

Judaïsme libéralJudaïsme orthodoxe (Haredim - Hasidic) • Judaïsme reconstructionnisteKaraïsmeMouvement Massorti

Hindouisme

ÂjîvikaTantrisme

Autres religions

BahaïsmeBouddhisme

Parodies de religion

PastafarismeLicorne rose invisible

(Pour modifier le modèle : voir ici).
Portail du christianisme —  Tous les articles concernant le christianisme.