Peuplier

« Peuplier » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Peuplier
Forêt de la Robertsau-Peupliers.jpg
Nom commun Peuplier
Nom scientifique genre Populus (35 espèces)
voir modèle • modifier
Drageons de peuplier, juste au-dessus de l'herbe, alignés le long d'une racine (l’arbre-mère est en dehors du cadre).

Le peuplier est un arbre de très haute taille et au port élancé. C'est un arbre des régions tempérées et froides de l'hémisphère nord où il existe sous 35 espèces.

Les peupliers font partie de la famille des Salicacées (nom scientifique Salicaceae) : ce sont donc de proches parents des saules (genre botanique Salix, ce sont eux qui ont donné leur nom à la famille).

Il aime les sols humides où les cultures de céréales sont difficiles. Il permet ainsi de valoriser ces sols. On le cultive, c'est la populiculture, en rangs serrés (pour favoriser la montée en hauteur). Il comprend aussi de nombreux hybrides naturels ou artificiels (créés par l'homme). C'est un arbre à croissance rapide (jusqu'à deux mètres en une année). On peut le couper au bout de 25 ans. Les peupliers peuvent se reproduire très bien par clonage naturel, leurs racines peu profondes et très étalées portent des bourgeons qui donnent naissance à de petits arbres identiques à l'arbre-mère (on les appelle « drageons ») qui finissent par devenir indépendants en atteignant leur taille adulte (ou restent unis à l'arbre-mère par les racines). Ce système est pratique car il permet une reproduction rapide avec moins de dépenses en énergie (par rapport à la reproduction par graines). On peut d'ailleurs voir assez souvent, chez les peupliers plantés au bord des routes, des drageons qui sortent à travers le bitume (il y a une racine juste en dessous du trottoir ou de la rue).

Le peuplier est cultivé pour son bois blanc et léger. Ce bois est utilisé pour fabriquer du mobilier, de la pâte à papier ou des emballages.

Les peupliers sont souvent parasités par le gui.

Différentes variétés[modifier | modifier le wikicode]

Le peuplier noir et sa variété le peuplier d'Italie[modifier | modifier le wikicode]

Le peuplier noir (nom scientifique Populus nigra) est l'espèce de peuplier la plus connue en France, surtout grâce à sa variété le peuplier d'Italie dont les branches sont toutes redressées à la verticale, ce qui lui donne cette silhouette si caractéristique en forme de fuseau (ces arbres sont sont tous des clones produits par bouturage, afin de maintenir cette forme particulière). Les peupliers noirs « sauvages » ont un aspect très différent (beaucoup plus tortueux) mais leur écorce facilement reconnaissable (sombre et épaisse, profondément crevassée) et leurs feuilles un peu en forme de cœur pointu montrent bien qu'il s'agit de la même espèce.

C'est un des arbres d'Europe qui grandit le plus vite. Il vit assez peu longtemps (moins de 200 ans en général, parfois quelques dizaines d'années seulement pour le peuplier d'Italie) mais peut devenir énorme : un spécimen dans la commune de Charmes-sur-l'Herbasse (département de la Drôme) mesure 9,65 m de tour, et d'autres sujets dépassent même les 10 mètres de circonférence. Certains arbres exceptionnels peuvent vivre toutefois bien plus longtemps, par exemple un peuplier du jardin botanique de l'Arquebuse à Dijon, déraciné par une tempête en 1917, qui mesurait plus de 35 mètres de haut pour 15 mètres de tour au niveau du sol et dont l'âge avait été estimé à plus de 400 ans.1

Le peuplier blanc[modifier | modifier le wikicode]

C'est une autre espèce de peuplier (nom scientifique Populus alba), fréquemment plantée elle aussi, et facile à distinguer du peuplier noir. Comme son nom l'indique, l'écorce de ce peuplier est blanche ou claire, lisse ou peu crevassée contrairement à celle du peuplier noir (sauf à la base du tronc chez les vieux arbres). Le tronc est en général droit, les branches moins tordues, et les feuilles ont une forme différente, plus épaisses et duveteuses.

Le peuplier tremble[modifier | modifier le wikicode]

Cet arbre (nom scientifique Populus tremula) a un nom assez curieux pour un arbre. Est-ce donc un arbre qui tremble ? Eh bien oui, exactement, le tremble s'appelle ainsi parce qu'il tremble. Son feuillage est très sensible au vent et s'agite au moindre souffle, il « tremble » facilement. Cela est dû à ses pétioles (queue de la feuille) aplatis et flexibles.

Il ressemble assez au peuplier blanc, son écorce est également lisse et claire (crevassée avec l'âge à la base du tronc) et son tronc droit (surtout les races de montagne). Ses feuilles aussi ressemblent à celles du peuplier blanc, plus qu’à celles du peuplier noir.

C'est un arbre robuste, très résistant au froid et qui s'élève haut en montagne (jusqu'à 2000 mètres et plus, à la limite de la forêt). C'est l'un des feuillus capable de pousser le plus au Nord, au-delà même du Cercle polaire. C'est un des tout premiers arbres à s'installer dans les espaces vides, on dit que c’est un arbre « pionnier » (ou « espèce pionnière »).

Le peuplier et la mythologie[modifier | modifier le wikicode]

Dans la mythologie grecque, le peuplier était considéré comme une métamorphose des Héliades, filles d'Hélios le dieu du soleil et sœurs de Phaéton dont elles pleurent la mort tragique.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la biologie —  Tous les articles sur les plantes et les animaux.