Croissance

« Croissance » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Croissance des arbres
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Croissance (homonymie).

La croissance désigne le développement progressif du corps, plantes ou animaux.

Croissance des plantes[modifier | modifier le wikicode]

La sève monte dans la tige et alimente les nouvelles feuilles.

Certains jeunes animaux ont, dès la naissance, la forme de leurs parents[modifier | modifier le wikicode]

C'est le cas de la plupart des animaux vertébrés et, chez les mollusques, de l'escargot et de la pieuvre. Les proportions sont souvent différentes. Le ventre des alevins, encore gonflé des réserves de l'œuf, est plus rond que celui des poissons adultes. Chez les jeunes mammifères et les oisillons, la tête est en général proportionnellement plus grosse. Les yeux ont souvent déjà leur taille définitive, ce qui les fait paraître très grands et plus expressifs.

Une croissance régulière pour certains petits[modifier | modifier le wikicode]

Pour certaines espèces, la croissance se fait régulièrement par l'augmentation progressive du nombre de cellules des différentes parties du corps. Les os s'allongent, les muscles deviennent plus gros et plus puissants. Les poils ou les plumes se développent.

En général, quand le petit a atteint la taille adulte, sa croissance s'arrête et il devient capable de donner lui-même naissance à des petits. Pourtant, cette taille limite de l'âge adulte n'existe pas chez les poissons et leur croissance peut continuer jusqu'à leur mort. Chez les mollusques, les coquilles s'accroissent en même temps que le corps se trouvant à l'intérieur et l'on remarque les lignes régulières de cet agrandissement progressif.

Des mues successives quand l'enveloppe ne peut s'agrandir[modifier | modifier le wikicode]

Les squamates (serpent, lézard), qui sont des reptiles, muent pour grandir. Ils déchirent leur peau quand elle est trop petite. On retrouve parfois des lambeaux après la mue. Les chéloniens (tortue) et les crocodiliens (crocodile, alligator) ne font pas de mue véritable. Chez les tortues les écailles s'agrandissent régulièrement comme les coquillages.

Les arthropodes ont un caractère commun (squelette externe) donc tous muent pour grandir. Il y a quatre catégories d'arthropodes :

Les squamates, eux, ne sont pas des arthropodes.

Chez les crustacés, la carapace ne peut s'agrandir au rythme de la croissance du jeune. Aussi, périodiquement, une mue est nécessaire : la vieille carapace se fend, l'animal se gonfle d'eau, puis sa peau se durcit et se transforme en nouvelle carapace. C'est une période dangereuse, car l'animal se trouve un moment sans protection, mais il sera ensuite à l'aise jusqu'à une prochaine mue.

Attention : muer est un mot qui a plusieurs sens. Par exemple, chez les cerfs, la mue désigne la perte des bois.

Certains jeunes naissent très différents de l'adulte qu'ils deviendront[modifier | modifier le wikicode]

Dans ce cas, on appelle le jeune, une larve. Chez les mollusques bivalves, comme la moule, l'huître ou la coquille Saint-Jacques, la larve nage et ne possède que l'ébauche d'une seule coquille. Un peu plus tard, une double coquille se forme et l'animal se fixe ou vit au fond de la mer. La plupart des jeunes crustacés, comme la crevette, le crabe, le homard, changeront plusieurs fois de forme pour ressembler aux adultes de leur espèce.

À la naissance, des poissons cylindriques comme le congre ou l'anguille sont encore tout plats. Le têtard, petit de la grenouille, n'a pas encore de pattes et respire dans l'eau comme les poissons. Les larves, de nombreuses espèces d'insectes n'ont aucune ressemblance avec leurs parents et on a parfois cru qu'il s'agissait d'animaux différents. Les larves ne possèdent pas d'ailes, certaines pas de pattes, comme l'asticot qui deviendra une mouche. Elles vivent souvent dans un autre milieu que les parents : dans l'eau pour celles de la libellule ou du moustique, sous terre pour la cigale ou le hanneton. Pour certaines espèces, la vie larvaire dure longtemps (3 ans pour l'éphémère et le hanneton, 4 ans pour la cigale, des dizaines d'années pour les insectes rongeurs de bois), beaucoup plus que leur vie adulte (quelques heures seulement pour l'éphémère, quelques mois pour la plupart des autres). La vie de ces larves se termine par une métamorphose.

Portail de la biologie —  Tous les articles sur les plantes et les animaux.