Livre d'or
Livre d'or

les bavardagesdemande d'article
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Histoire du Japon de la Première Guerre mondiale à la Seconde Guerre mondiale

« Histoire du Japon de la Première Guerre mondiale à la Seconde Guerre mondiale » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
L'empereur Hiro-Hito préside une cérémonie militaire en 1938

Avec Hirohito, régent depuis 1921 et empereur du Japon en 1926, commence l'ère Showa ou ère de la paix lumineuse (elle se terminera en 1989 avec la mort d'Hirohito). Elle va être marquée par le développement du nationalisme japonais. Le Japon mène une politique extérieure agressive en particulier contre la Chine (occupation de la Mandchourie en 1932 puis guerre en Chine orientale à partir de 1937). Le Japon se rapproche de l'Allemagne nazie (pacte antikomintern de 1936) puis de l'Italie fasciste (pacte tripartite en 1940).

L'important essor industriel, malgré la crise économique qui commence en 1927 au Japon, est lié au développement de l'armement en vue d'une guerre de conquête en Asie. Par celle-ci le Japon espère se procurer des terres à coloniser, s'emparer des matières premières qui lui manquent et ouvrir de nouveaux marchés à ses produits industriels qui n'arrivent plus à s'écouler dans les pays développés en grave crise économique depuis 1930. Les industriels soutiennent les militaires partisans d'une politique extérieure agressive.

Le développement économique et ses difficultés[modifier | modifier le wikicode]

Le développement économique[modifier | modifier le wikicode]

Un navire cuirassé japonais en 1935

Dans l'Entre-deux-guerres, le Japon connait une période de croissance économique, malgré des difficultés liées à la crise de 1929. L'économie japonaise repose surtout sur les exportations de produits industriels. Ceux-ci ont des coûts de production très bas, mais la qualité fait aussi quelquefois défaut (la « pacotille »). La révolution Meiji a favorisé la constitution de très grandes sociétés où cohabitent des banques, des constructions navales, de la sidérurgie, des industries de biens de consommation… Ce sont les zaïbatsu qui sont dirigés par les familles nobles qui autrefois étaient à la tête des clans (les Mitsui, les Minamoto…). En 1928, le Japon était le premier exportateur mondial de soieries et le troisième exportateur de cotonnades.

La crise économique[modifier | modifier le wikicode]

La reconstruction de Tokyo et de Yokohama, après le terrible séisme destructeur de 1923, a été financée par le développement considérable du crédit. Mais en 1927, les banques prêteuses sont en difficulté. La crise mondiale qui s'étend à partir de 1930 affecte fortement le Japon, car les pays clients ferment leurs marchés pour les réserver à leurs propres producteurs. Le Japon tente d'y répondre en dévaluant sa monnaie (ce qui doit rendre les produits japonais moins chers à l'achat). Cependant la baisse des salaires provoque un très fort mécontentement des travailleurs industriels. La population, qui atteint 98 millions d'habitants en 1935, demande des moyens de vivre.

Solutions face à la crise[modifier | modifier le wikicode]

Les zaïbatsu et les militaires proposent de développer l'armement afin de relancer les commandes, de redonner du travail et d'équiper une armée et une flotte de guerre plus nombreuses destinées à la conquête de nouvelles colonies. La part du budget de l'armement japonais augmente et passe alors de 27 % en 1927 à 46 % en 1936 des dépenses totales du pays. La production industrielle est stimulée. Entre 1929 et 1937, la production de houille augmente de plus de 50 %, celle d'acier double, les fibres artificielles sont multipliées par 25. Mais pour faire face le Japon doit trouver des matières premières et de l'énergie en grande quantité alors que l'archipel en est dépourvu. La conquête coloniale est donc nécessaire. En 1937, l'économie passe en partie sous le contrôle de l'État. Les changes des monnaies, les opérations du commerce extérieur, les mouvements de capitaux, l'orientation de la consommation sont désormais soumis aux décisions du gouvernement.

L'expansion coloniale[modifier | modifier le wikicode]

Les conquêtes japonaises dans l'Entre-Deux-Guerres (en rose-partiellement-, en jaune et en vert)

L'annexion des colonies allemandes[modifier | modifier le wikicode]

En 1914, le Japon est à la tête d'un empire colonial en Asie : l'île de Formose (Taïwan), la Corée, les îles Pescadores, le Lia-toung en Chine et le sud des îles Sakhalines. Sa participation, comme allié de la France et du Royaume-Uni, à la Première Guerre mondiale, lui a rapporté les possessions allemandes de l'océan Pacifique (les îles Carolines, les îles Mariannes, les îles Marshall), ainsi que la ville de Kiao-Cheou dans le Shandong chinois.

Pressions extérieures pour limiter l'expansion japonaise[modifier | modifier le wikicode]

Cependant au traité de Washington de 1921, le Japon doit reconnaitre l'indépendance et l'intégrité du territoire chinois. Il rend alors Kiao-Cheou à la Chine. Il doit de plus accepter la limitation de sa flotte de guerre qui ne doit pas dépasser les 3/5 de la flotte des États-Unis ou de celle du Royaume-Uni. Mais dès 1924, le Japon achetant la complicité d'un seigneur de la guerre chinois, s'infiltre en Mandchourie chinoise.

Le Japon en crise économique[modifier | modifier le wikicode]

Le Japon est en crise économique dès 1927, mais la crise économique mondiale déclenchée en 1930, aggrave sa situation économique et sociale. Le Japon peine à se procurer les matières premières et ressources alimentaires qui lui sont nécessaires. Il voit également les marchés extérieurs se fermer à ses produits à la suite des mesures de protections douanières mises en place par différents pays. La situation est d'autant plus préoccupante que la population augmente d'environ un million d'habitants par an. Les nationalistes et les militaires deviennent de plus en plus influents. Ils rejettent le parlementarisme et le capitalisme, mais réclament la réunion de tous les Japonais autour de la personne sacrée de l'empereur Hirohito. Les militaires japonais, fortement soutenus par les patrons de l'industrie, proposent alors la reprise de l'expansion coloniale.

La conquête de la Mandchourie[modifier | modifier le wikicode]

Le premier ministre Hamgushi, qui vient de renouveler le traité de Washington est assassiné en novembre 1930. En septembre 1931, provoquant un incident frontalier avec les Chinois, l'armée japonaise envahit la Mandchourie (riches en charbon et disposant de vastes étendues agricoles). En mars 1932, la Mandchourie devient un pays indépendant le Mandchoukouo dirigé par l'ex-empereur chinois Pou Yi. En fait le Mandchoukouo est un protectorat aux mains des Japonais.

Les chars japonais pénètrent dans la ville chinoise de Nankin.

En mars 1933, le Japon quitte la SDN qui vient de condamner son agression contre la Chine. En novembre 1936, le Japon et l'Allemagne nazie signent le pacte anti-kommintern pour lutter contre les actions des communistes de la IIIe internationale dirigée depuis Moscou (cependant jusqu'en août 1945 le Japon et l'URSS seront en paix).

La guerre contre la Chine[modifier | modifier le wikicode]

Le 7 juillet 1937, le Japon exige de la Chine qu'elle accorde l'indépendance à ses provinces de Mongolie intérieure et du Hopeï (région de Pékin). L'armée japonaise envahit le nord de la Chine. Ne rencontrant que peu de résistance elle s'empare de Pékin et de Tien-tsin (29 juillet) puis de Shanghaï (9 novembre), enfin du siège du gouvernement chinois à Nankin (13 novembre). Elle continue sa progression vers le sud et atteint Canton (21 octobre 1938).

Cependant ses tentatives de pénétration dans la Chine intérieure se heurtent aux armées des nationalistes chinois de Tchang Kaï-chek et aux armées communistes de Mao Zedong, provisoirement réconciliés face à l'adversaire commun. Dans cette guerre de conquête l'armée japonaise se livre à des actes de terreur (comme lors de la prise de Nankin où de 200 à 300 000 Chinois furent exécutés, parfois enterrés vivants). Les Japonais installent à Nankin un gouvernement chinois qu'ils « inspirent » mais qui ne contrôle qu'une mince partie de la Chine. La guerre se poursuivra jusqu'en août 1945.

Pour compléter sur l'histoire du Japon[modifier | modifier le wikicode]

Flag of Japan.svg Portail du Japon - Tous les articles concernant le Japon.