Héra

« Héra » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Héra et Prométhée, intérieur de coupe, début du -Ve siècle, Cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale de France.

Héra dans la mythologie grecque (ou Junon dans la mythologie romaine) est la déesse du mariage, de la vie ainsi que de la famille.

C'est la fille de Cronos et Rhéa et c'est la femme et sœur de Zeus avec qui elle a eu comme enfants Arès, Hébé et Ilithyie. Elle est aussi la mère d'Héphaïstos, qu'elle conçoit seule pour défier son mari et lui montrer qu'elle n'a pas besoin de lui pour avoir des enfants.

Héra est le plus souvent présentée comme une épouse jalouse, qui aime maltraiter les maîtresses de Zeus et leurs enfants. Parmi ses victimes : Héraclès (Hercule), à qui elle met dans son berceau deux serpents et la nymphe Io, transformée en vache par Zeus pour la protéger, mais rendue folle par les piqûres d'un taon envoyé par Héra.

Déesse du mariage légitime, elle n'a pas d'amant. Elle est quand même désirée par Ixion et par Endymion. Les attributs d'Héra sont le diadème royal et le sceptre.

Mythe[modifier | modifier le wikicode]

Un jour, désespérée par les tromperies de Zeus, Héra décide de demander de l'aide à ses fils pour punir Zeus. Ils décident de ligoter Zeus pendant son sommeil avec des lanières de cuir pour l'empêcher de séduire les mortelles de la Terre. Mais la néréide Thétis envoie l'Hécatonchire Briarée pour les en dissuader. Zeus punit Héra en la suspendant dans le ciel par une chaîne d'or, une enclume à chaque cheville, pour l'humilier.

Offensée par le jugement de Pâris, qui préfère Aphrodite lors de l'épisode de la Pomme de discorde, elle est l'ennemie des Troyens pendant la guerre de Troie.

Les légendes[modifier | modifier le wikicode]

Héra était assez égoïste, jalouse et pas très aimable. Plusieurs légendes montrent cette méchanceté, comme ces six courtes légendes ci-dessous.

Antigone[modifier | modifier le wikicode]

Un jour, Antigone, la fille de Laomédon, s'est vanté d'avoir une plus jolie chevelure que celle d'Héra. Elle vit alors ses cheveux se changer en serpents.

Tirésias[modifier | modifier le wikicode]

Elle rendit aveugle Tirésias pour avoir dit devant Zeus que les femmes avaient neuf fois plus de plaisir que les hommes.

Sidè[modifier | modifier le wikicode]

Elle envoya dans les enfers Sidè, la maîtresse d'Orion, qui avait osé comparer leur beauté.

La nymphe Écho[modifier | modifier le wikicode]

Elle condamna la nymphe Écho à répéter seulement le dernier mot d'une phrase, car ses bavardages continuels l'empêchaient de surveiller discrètement son époux en compagnie de nymphes.

Lamia[modifier | modifier le wikicode]

Lamia était la très belle reine de Phrygie et fut aimée de Zeus. Héra par vengeance tua ou lui fit dévorer ses propres enfants. Lamia devient de plus en plus folle jusqu'à se transformer en monstre.

La nymphe Chéloné[modifier | modifier le wikicode]

Chéloné n'était pas venue au mariage de Zeus et d'Héra donc elle fut changée en tortue par cette dernière.

Les fêtes[modifier | modifier le wikicode]

Les Grecs avaient plusieurs fêtes en l'honneur d'Héra.

  • Daedala se passait tous les 7 ans, ou une grande fête tous les 60 ans.
  • Gamelia célébrée au mois de Gamelion (fin janvier-début février), était le meilleur moment pour se marier. En Grèce, on célébrait le mariage de Zeus et d'Héra par des grandes fêtes. On habillait la statue de la déesse, d'une tenue de mariée qu'on amenait en procession jusqu'à son temple où était dressé le lit nuptial.
  • Héraia, une grande fête qui se déroulait tous les cinq ans, en l'honneur d'Héra. Elle avait des temples qu'elle partageait souvent avec son époux Zeus, dans toutes les villes grecques et surtout à Samos et Argos où se déroulait justement les Héraias.
Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...