Héphaïstos

« Héphaïstos » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Héphaïstos remet à Thétis les armes d'Achille, 490-480 av. J.-C., vase à figures rouges, Altes Museum (Berlin)

Héphaïstos ou Héphaistos (en grec ancien Ἥφαιστος / Hếphaistos) est, selon la mythologie grecque, le dieu du feu, de la forge, de la métallurgie et des volcans.

Selon les sources, il est le fils d'Héra et de Zeus, ou d'Héra seule. Il est habituellement représenté comme un forgeron boiteux et barbu. C'est un inventeur et un créateur d'objets magiques.

Les Romains l'identifièrent à leur dieu Vulcain.

Naissance et infirmité[modifier | modifier le wikicode]

Il existe plusieurs versions sur les circonstances de la naissance d’Héphaïstos et sur l'origine de son infirmité.

Homère raconte qu'il est le fils de Zeus et d'Héra. Pour Hésiode, par contre, il naît de la seule volonté d'Héra. Celle-ci, jalouse de Zeus qui a fait naître seul la déesse Athéna, décide d'enfanter seule également.

Selon Homère, Héphaïstos est né infirme et boiteux. Sa mère, Héra, dégoûtée d'avoir créé un fils aussi laid, le précipite dans la mer du haut de l'Olympe. Il est recueilli par la Néréide Thétis et l'Océanide Eurynomé qui l'élèvent sous la mer et lui apprennent le métier de forgeron.

Dans une autre version, Zeus, irrité du soutien qu'Héphaïstos apporte à sa mère dans une querelle, le précipite du haut de l'Olympe. Dans sa chute, il a les jambes brisées. Il est recueilli et soigné par les habitants de l'île de Lemnos.

Amours et descendance[modifier | modifier le wikicode]

Héphaïstos surprend Aphrodite et Arès, Alexandre Charles Guillemot, 1827, huile sur toile, Indianapolis Museum of Art.

Dans l'Iliade, Homère attribue deux épouses à Héphaïstos : Charis, une Grâce, et Aphrodite, la déesse de l'amour et de la beauté.

D'après Hésiode, Héphaïstos n'a pas eu d'épouse.

Héphaïstos est un mari malheureux en amour. Aphrodite est très infidèle et trompe régulièrement son époux. L'épisode le plus célèbre est celui où Héphaïstos piège Aphrodite et son amant Arès, le dieu de la guerre. Il crée un filet invisible qu'il jette sur le lit des deux amants. Il invite ensuite tous les dieux de l'Olympe qui sont pris d'un fou-rire.

Dans une autre histoire de la mythologie grecque, Héphaïstos poursuit de ses ardeurs la déesse Athéna, mais celle-ci le repousse. Le roi Érichtonios, un des premiers rois légendaires d'Athènes, naît du sperme qu'Héphaïstos répand sur la cuisse d'Athéna.

Sa descendance est peu nombreuse : la nymphe Cabiro, dont descend le peuple des Cabires, l'infirme Palémon, l'un des Argonautes et le brigand Périphétès (surnommé Corynétès), tué par Thésée sur la route d'Athènes.

Un inventeur et un artisan[modifier | modifier le wikicode]

Héphaïstos forgeant le foudre de Zeus, Rubens, 1636-1638, huile sur toile, musée du Prado (Madrid).

La forge d'Héphaïstos se trouve dans les profondeurs volcaniques de la Terre. Il est aidé dans son travail par les Cyclopes. Il crée de nombreux objets et armes magiques pour les dieux et les héros :

Il a aussi crée Pandore, la première femme, en la façonnant avec de l'argile et de l'eau. Certains mythes racontent également qu'il aurait aidé Zeus a accouché d'Athéna en fendant le crâne du roi des dieux afin que la déesse puisse en sortir.

Attributs et culte[modifier | modifier le wikicode]

Les attributs de Héphaïstos sont le marteau, l'enclume, la béquille, le bouton d'or et l'âne.

Ce dieu est le protecteur des artisans forgerons, qui pendant longtemps passaient pour des sorciers à cause de leur savoir pour fondre le minerai et le transformer en métal. Malgré son infirmité physique, il était aussi très apprécié par les guerriers achéens qui ont introduit le bronze en Grèce.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail des légendes —  Les mythes, depuis le déluge jusqu'aux extraterrestres.