Guerre de mouvement

« Guerre de mouvement » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Dans une guerre de mouvement, les armées adverses mènent surtout des opérations offensives. Elles essaient de se déborder par les ailes (c'est-à-dire sur le côté des lignes où elles s'affrontent, pour se contourner et s'encercler).

La rapidité des déplacements est nécessaire, ce qui donne un grand rôle à la cavalerie (aujourd'hui motorisée) et à l'infanterie (aujourd'hui motorisée ou aéroportée).

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le wikicode]

Pendant la Première Guerre mondiale, on a qualifié de guerre de mouvement les opérations militaires qui, sur le front de l'ouest (France-Belgique), se sont déroulées d'août 1914 à novembre 1914, puis de mars à novembre 1918.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Plan Schlieffen.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le wikicode]

En 1939, contre l'armée polonaise, et en 1940 contre les armées franco-anglaises, l'armée allemande a mené une guerre de mouvement très rapide basée sur le concept du Blitzkrieg (« guerre éclair » en français).

Le contraire de la guerre de mouvement est la guerre de position. C'est ce qu'il se passe pendant la Première Guerre mondiale, pendant la guerre des tranchées.


Portail de l'histoire militaire —  Tous les articles sur l'histoire militaire, les batailles, les chefs de guerre...