la cabane  • le Livre d'or
Brazzarail (28522034145).jpg Actualités, astuces, statistiques et une interview, lisez la dernière Gazette de Vikidia ! DessinInterview.png

Coupe du monde de football de 2014

« Coupe du monde de football de 2014 » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Coupe du monde de football de 2014
Logo de la Coupe du Monde de football 2014
Logo de la Coupe du Monde de football 2014
Sport Football
Organisateur(s) FIFA
Éditions 20e
Lieu Brésil Brésil
Date Du 12 juin au 13 juillet 2014
Participants 32 pays
Épreuves 64 matchs
Vainqueur Allemagne Allemagne
Meilleur joueur Argentine Lionel Messi
Meilleur(s) buteur(s) Colombie James Rodríguez (6)
Précédent Afrique du Sud 2010
Suivant Russie 2018
voir modèle • modifier
Logo de la candidature du Brésil pour l'organisation du Mondial 2014.

La Coupe du monde de football de 2014 s'est déroulée en 2014, au Brésil. C'est la 20e Coupe du monde de football.

C'est le 30 octobre 2007 que le Brésil a été désigné pour organiser cette coupe du monde. Elle a été remportée par l'Allemagne.

Stades[modifier | modifier le wikicode]

Pays Ville Nom du stade Capacité Image
Brésil Brésil Rio de Janeiro Stade Maracana 74 000 places Aerea maracana.jpg
Brésil Brésil Brasilia Stade national Mané-Garrincha 69 000 places Estádio Nacional de Brasília.JPG
Brésil Brésil Sao Paulo Arena Corinthias 66 000 places Arena Corinthians.jpg
Brésil Brésil Fortaleza Arena Castelão 59 000 places Fortaleza Arena.jpg
Brésil Brésil Salvador de Bahia Fonte Nova Arena 52 000 places Aerea Fontenova.jpg
Brésil Brésil Porto Alegre Beira-Rio 49 000 places Estádio Beira-Rio 2014 - 2.jpg
Brésil Brésil Cuiabà Arena Pantanal 43 000 places Arena Pantanal (2014)-2.jpg
Brésil Brésil Recife Arena Pernambuco 43 000 places Itaipava Arena Pernambuco 2013.jpg
Brésil Brésil Manaus Arena Amazônia 43 000 places Arena Amazônia (2014) - 2.jpg
Brésil Brésil Natal Arena das Dunas 42 000 places Natal, Brazil - Arena das Dunas.jpg
Brésil Brésil Curitiba Arena da Baixada 42 000 places Arenadabaixada2.jpg

Déroulement de la compétition[modifier | modifier le wikicode]

De grandes nations de football éliminées, de petites équipes qui surprennent[modifier | modifier le wikicode]

Toutes les équipes qui ont déjà gagné la Coupe du monde sont qualifiées. Cependant, on assiste vite à des surprises, notamment à une cuisante défaite des Espagnols face aux Pays-Bas sur le score de 5 buts à 1. Le Chili élimine finalement l'Espagne, tenante du titre, au premier tour sur le score de 2 buts à 0. L'Italie, championne du monde en 2006, est elle aussi éliminée au premier tour après deux défaites face au Costa Rica puis devant l'Uruguay, sur le score de 0-1 à chaque fois. L'Angleterre termine dernière de son groupe : elle est défaite 1-2 contre l'Italie puis devant l'Uruguay avant d'accrocher un point d'honneur contre leCosta Rica. Dans un groupe G très difficile, le Portugal est lui aussi éliminé.

Dans le même temps, de petites équipes que l'on n'attendait pas surprennent. Les équipes du groupe F jouent des matchs convaincants contre l'Argentine, notamment l'Iran, pour qui un penalty valable est refusé et qui perd ainsi 1 à 0. L'Algérie, après avoir battu la Corée du Sud sur le score de 4 buts à 2, et après avoir fait match nul 1-1 contre la Russie, parvient pour la première fois de son histoire à se qualifier pour les huitièmes de finale. La Grèce, en battant la Côte-d'Ivoire sur le score de 2 buts à 1 grâce à un penalty tardif, se qualifie également pour la première fois pour les huitièmes de finale. La plus grande surprise est le Costa Rica, qui joue un jeu très ordonné et compte un excellent gardien de but, Keylor Navas. Contre toute attente, cette équipe finit première du groupe D, devant l'Uruguay, l'Italie et l'Angleterre, et se qualifie pour la première fois pour les huitièmes de finale.

En huitièmes de finale, l'Algérie rencontre l'Allemagne. Cette dernière, l'une des grandes favorites de la compétition, ne gagne qu'en prolongation, récompensant injustement la vaillance, la spontanéité et la volonté des Fennecs. Le Costa Rica rencontre la Grèce. Bien que les Grecs soient bien plus offensifs, la défense costaricaine tient et le match se finit aux tirs au but. Le Costa Rica se qualifie pour les quarts de finale, lors desquels ils rencontrent les Pays-Bas. Les Néerlandais attaquent sans cesse mais se heurtent au gardien costaricain qui arrête tous les tirs. Alors que les Néerlandais ont tiré au but 21 fois au cours du match, contre 5 pour le Costa Rica, le match se termine sur un score de 0 à 0 après prolongation. Les Costariciens ne s'attendent cependant pas au remplacement du gardien de but néerlandais à la fin de la prolongation pour les tirs au but : Tim Krul, spécialiste des penaltys, entre en jeu et plonge toujours du bon côté. Il arrête deux tirs : le Costa Rica est finalement éliminé.

De l'autre côté du tableau, la France est première de son groupe (comprenant la Suisse, le Honduras et l'Équateur). En huitième de finale, elle défait difficilement le Nigeria, avant d'être éliminée par l'Allemagne sur un but de Mats Hummels à la demi-heure de jeu. L'Argentine rencontre, elle, la Suisse. Après maintes occasions helvétiques ratées, c'est sur une délivrance d'Angel Di María que l'Argentine mène au score en prolongation. Elle aurait pu enfoncer le clou si la très longue frappe de ce même joueur entrait dans les buts vides de Diego Benaglio, étant monté pour un coup-franc de dernière minute. Face à la Belgique, une frappe de Higuaín déviée par malheur par Vincent Kompany offre la victoire à l'Albiceleste. C'est durant ce match que Di María subira une blessure qui le rendra forfait pour le reste de la compétition. En demi-finale contre les Pays-Bas, c'est une terne Argentine qui tient face à son adversaire, jusqu'à ce que Sergio Romero, le gardien argentin, qualifie les siens, lors de la phase de tirs au but.

D'excellents gardiens de but[modifier | modifier le wikicode]

La compétition se caractérise par un grand nombre de gardiens de but exceptionnels. Guillermo Ochoa s'illustre d'entrée face au Brésil, maintenant un nul 0-0. Le gardien de but costaricain Keylor Navas arrête un nombre incalculable de tirs face à la Grèce, mais surtout face aux Pays-Bas. Le gardien de but équatorien arrête également les tirs de l'équipe de France, qui a pourtant vaincu clairement le Honduras puis la Suisse sur les scores respectifs de 3-0 et 5-2. En huitièmes de finale, les gardiens de but de l'Algérie et des États-Unis donnent également du fil à retordre à l'Allemagne et à la Belgique : les deux matchs se terminent en prolongation. Le gardien de but remplaçant des Pays-Bas, Tim Krul, spécialiste des penaltys, parvient à qualifier son équipe pour les demi-finales aux tirs au but. Quant au gardien de but allemand Manuel Neuer, désigné meilleur gardien de but de la compétition, il sort de temps à autre jusqu'à près de quarante mètres de son but, de manière très spectaculaire, alors que la défense allemande joue très en avant, presque au milieu de terrain. Lors du match contre l'Algérie, il sauve son équipe à plusieurs reprises ; face à la France, lors d'un match pourtant équilibré, il arrête facilement les tirs français parfois pourtant très bons.

Cauchemar pour les Brésiliens[modifier | modifier le wikicode]

Le Brésil, pays organisateur de la Coupe du monde, ne montre pas toujours un jeu très spectaculaire. Après une victoire contre la Croatie facilitée par l'arbitrage et un match nul 0-0 contre une forte équipe mexicaine, le Brésil sort premier du groupe A à la différence de but après une victoire nette sur une faible équipe Camerounaise sur le score de 4 buts à 1. En huitièmes de finale, le Brésil ne gagne qu'aux tirs au but face au Chili.

Les Brésiliens font par contre un très bon match contre la Colombie en quarts de finale. Ils gagnent sur le score de 2 buts à 1. Cependant, l'un de leurs meilleurs joueurs, Thiago Silva, prend un carton jaune litigieux qui le suspend pour la demi-finale contre l'Allemagne. L'arbitre espagnol Carlos Velasco Carballo est surtout critiqué pour ne pas sanctionner le joueur colombien Juan Camilo Zúñiga qui saute délibérément sur le dos de la star brésilienne Neymar en fin de match et le blesse pour le reste de la compétition.

Lors de la demi-finale, l'absence de Neymar et de Thiago Silva se fait clairement ressentir. L'équipe brésilienne est totalement désorganisée, en particulier sa défense. Thomas Müller ouvre le score en faveur de l'Allemagne à la 11e minute. Les Allemands marquent par la suite quatre buts en six minutes, de la 23e à la 29e minute, grâce à Sami Khedira et notamment Toni Kroos. À la mi-temps, l'Allemagne mène déjà par 5 buts à 0. En deuxième mi-temps, Andre Schürrle marque encore deux buts pour l'Allemagne. Lors du temps additionnel, Oscar sauve l'honneur pour le Brésil mais le score est sans appel : 7-1 pour l'Allemagne. Jamais le Brésil n'avait perdu un match de football sur un tel score depuis 1920. Miroslav Klose devient par la même occasion le meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du Monde, avec 14 buts.

Le match pour la troisième place n'est guère plus satisfaisant pour les Brésiliens. Les Néerlandais mènent 2 buts à 0 à la mi-temps, suite à un penalty et à un but hors-jeu. En fin de match, les Pays-Bas marquent une nouvelle fois et infligent une nouvelle défaite cuisante aux Brésiliens sur le score de 3 buts à 0. Le drame national est donc acté, le sélectionneur Luis Felipe Scolari démissionne, plusieurs joueurs prennent leur retraite internationale.

L'Allemagne championne du monde[modifier | modifier le wikicode]

L'Allemagne affronte l'Argentine en finale. La rencontre est très équilibrée. L'Allemand Christoph Kramer subit un lourd choc avec l'Argentin Ezequiel Garay et ne s'en remet pas. Les civières de l'ambulance l'évacueront, inconscient. À la 21e minute, Gonzalo Higuaín ne profite pas d'une erreur de Toni Kroos et tire à côté du but allemand alors qu'il est seul face au gardien de but. De nouveau, Higuaín profite d'une longue passe lobée, mais subit un lourd choc en butant contre Manuel Neuer, choc qui fera le tour du web dû à la violence de l'impact. Peu avant la mi-temps, sur un corner, Benedikt Höwedes tire sur le poteau argentin. Lionel Messi, la star argentine, tire à plusieurs reprises à côté ou au-dessus du but allemand. Après 90 minutes de jeu, le score est toujours de 0 à 0. Lors de la prolongation, l'Allemand Mario Götze, entré en jeu peu avant pour remplacer Miroslav Klose, marque un but pour l'Allemagne : un ballon provenant de l'axe qui surprend tout le monde, qui est dévié par son genou, rendant le gardien argentin, Sergio Romero, impuissant. Lionel Messi rate les occasions argentines qui suivent. Le score final est de 1 but à 0 à la 112e minute : l'Allemagne est championne du monde pour la quatrième fois de son histoire, après 1954, 1974 et 1990. Klose et Philipp Lahm s'arrêteront sur ce triomphe pour prendre leur retraite internationale. Lahm étant désormais ancien capitaine, ce brassard est remis à Bastian Schweinsteiger.

La phase finale[modifier | modifier le wikicode]

Premier tour[modifier | modifier le wikicode]

Le premier tour de la Coupe du monde se déroule du 12 au 26 juin. Il est composé de huit groupes de quatre équipes chacune. Dans chaque groupe, chaque équipe rencontre les trois autres équipes.

Pour chaque match, le vainqueur remporte trois points. Par contre, l'équipe ayant perdu ne remporte aucun point. En cas de match nul, chaque équipe remporte un point. À la fin du premier tour, les deux meilleures équipes de chaque poule (celles qui ont le plus de points) sont qualifiées pour le tour suivant : les huitièmes de finale.

AttentionLégende des tableaux récapitulatifs : Pts = nombre de points ; J = nombre de matchs joués ; G = nombre de matchs gagnés ; N = nombre de matchs nuls ; P = nombre de matchs perdus ; BP = buts pour, total des buts marqués (tous matchs confondus) ; BC = buts contre, total des buts encaissés (tous matchs confondus) ; Diff = différence entre le nombre de buts marqués et encaissés.

Groupe A[modifier | modifier le wikicode]

Date Équipe 1 Résultat Équipe 2
12 juin à 17h00 (UTC-3) Brésil Brésil
3-1
Croatie Croatie
13 juin à 13h00 (UTC-3) Mexique Mexique
1-0
Cameroun Cameroun
17 juin à 16h00 (UTC-3) Brésil Brésil
0-0
Mexique Mexique
18 juin à 16h00 (UTC-4) Cameroun Cameroun
0-4
Croatie Croatie
23 juin à 17h00 (UTC-3) Cameroun Cameroun
1-4
Brésil Brésil
23 juin à 17h00 (UTC-3) Croatie Croatie
1-3
Mexique Mexique


Groupe A
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 Brésil Brésil 7 3 2 1 0 7 2 +5
2 Mexique Mexique 7 3 2 1 0 4 1 +3
3 Croatie Croatie 3 3 1 0 2 6 6 0
4 Cameroun Cameroun 0 3 0 0 3 1 9 -8

Groupe B[modifier | modifier le wikicode]

Date Équipe 1 Résultat Équipe 2
13 juin à 16h00 (UTC-3) Espagne Espagne
1-5
Pays-Bas Pays-Bas
13 juin à 19h00 (UTC-4) Chili Chili
3-1
Australie Australie
18 juin à 13h00 (UTC-3) Australie Australie
2-3
Pays-Bas Pays-Bas
18 juin à 19h00 (UTC-3) Espagne Espagne
0-2
Chili Chili
23 juin à 13h00 (UTC-3) Australie Australie
0-3
Espagne Espagne
23 juin à 13h00 (UTC-3) Pays-Bas Pays-Bas
2-0
Chili Chili


Groupe A
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 Pays-Bas Pays-Bas 9 3 3 0 0 10 3 +7
2 Chili Chili 6 3 2 0 1 5 3 +2
3 Espagne Espagne 3 3 1 0 2 4 7 -3
4 Australie Australie 0 3 0 0 3 3 9 -6


Groupe C[modifier | modifier le wikicode]

Date Équipe 1 Résultat Équipe 2
14 juin à 13h00 (UTC-3) Colombie Colombie
3-0
Grèce Grèce
14 juin à 19h00 (UTC-3) Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire
2-1
Japon Japon
19 juin à 13h00 (UTC-3) Colombie Colombie
2-1
Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire
19 juin à 19h00 (UTC-3) Japon Japon
0-0
Grèce Grèce
24 juin à 16h00 (UTC-4) Japon Japon
1-4
Colombie Colombie
24 juin à 17h00 (UTC-3) Grèce Grèce
2-1
Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire


Groupe C
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 Colombie Colombie 9 3 3 0 0 9 2 +7
2 Grèce Grèce 4 3 1 1 1 2 5 -3
3 Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire 3 3 1 0 2 4 5 -2
4 Japon Japon 1 3 0 1 2 2 6 -4

Groupe D[modifier | modifier le wikicode]

Date Équipe 1 Résultat Équipe 2
14 juin à 16h00 (UTC-3) Uruguay Uruguay
1-3
Costa Rica Costa Rica
14 juin à 21h00 (UTC-4) Angleterre Angleterre
1-2
Italie Italie
19 juin à 16h00 (UTC-3) Uruguay Uruguay
2-1
Angleterre Angleterre
20 juin à 13h00 (UTC-3) Italie Italie
0-1
Costa Rica Costa Rica
24 juin à 13h00 (UTC-3) Italie Italie
0-1
Uruguay Uruguay
24 juin à 13h00 (UTC-3) Costa Rica Costa Rica
0-0
Angleterre Angleterre


Groupe D
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 Costa Rica Costa Rica 7 3 2 1 0 4 1 +3
2 Uruguay Uruguay 6 3 2 0 1 4 4 0
3 Italie Italie 3 3 1 0 2 2 3 -1
4 Angleterre Angleterre 1 3 0 1 2 2 4 -2

Groupe E[modifier | modifier le wikicode]

Date Équipe 1 Résultat Équipe 2
15 juin à 13h00 (UTC-3) Suisse Suisse
2-1
Équateur Équateur
15 juin à 16h00 (UTC-3) France France
3-0
Honduras Honduras
20 juin à 16h00 (UTC-3) Suisse Suisse
2-5
France France
20 juin à 19h00 (UTC-3) Honduras Honduras
1-2
Équateur Équateur
25 juin à 16h00 (UTC-4) Honduras Honduras
0-3
Suisse Suisse
25 juin à 17h00 (UTC-3) Équateur Équateur
0-0
France France


Groupe E
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 France France 7 3 2 1 0 8 2 +6
2 Suisse Suisse 6 3 2 0 1 7 6 +1
3 Équateur Équateur 4 3 1 1 1 3 3 0
4 Honduras Honduras 0 3 0 0 3 1 8 -7

Groupe F[modifier | modifier le wikicode]

Date Équipe 1 Résultat Équipe 2
15 juin à 19h00 (UTC-3) Argentine Argentine
2-1
Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
16 juin à 16h00 (UTC-3) Iran Iran
0-0
Nigeria Nigeria
21 juin à 13h00 (UTC-3) Argentine Argentine
1-0
Iran Iran
21 juin à 18h00 (UTC-3) Nigeria Nigeria
1-0
Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
25 juin à 13h00 (UTC-3) Nigeria Nigeria
2-3
Argentine Argentine
25 juin à 13h00 (UTC-3) Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
3-1
Iran Iran


Groupe F
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 Argentine Argentine 9 3 3 0 0 6 3 +3
2 Nigeria Nigeria 4 3 1 1 1 3 3 0
3 Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine 3 3 1 0 2 4 4 0
4 Iran Iran 1 3 0 1 2 1 4 -3

Groupe G[modifier | modifier le wikicode]

Date Équipe 1 Résultat Équipe 2
16 juin à 13h00 (UTC-3) Allemagne Allemagne
4-0
Portugal Portugal
16 juin à 19h00 (UTC-3) Ghana Ghana
1-2
États-Unis États-Unis
21 juin à 16h00 (UTC-3) Allemagne Allemagne
2-2
Ghana Ghana
22 juin à 19h00 (UTC-4) États-Unis États-Unis
2-2
Portugal Portugal
26 juin à 13h00 (UTC-3) États-Unis États-Unis
0-1
Allemagne Allemagne
26 juin à 13h00 (UTC-3) Portugal Portugal
2-1
Ghana Ghana


Groupe G
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 Allemagne Allemagne 7 3 2 1 0 7 2 +5
2 États-Unis États-Unis 4 3 1 1 1 4 4 0
3 Portugal Portugal 4 3 1 1 1 4 7 -3
4 Ghana Ghana 1 3 0 1 2 4 6 -2

Groupe H[modifier | modifier le wikicode]

Date Équipe 1 Résultat Équipe 2
17 juin à 13h00 (UTC-3) Belgique Belgique
2-1
Algérie Algérie
17 juin à 19h00 (UTC-3) Russie Russie
1-1
Corée du Sud Corée du Sud
22 juin à 13h00 (UTC-3) Belgique Belgique
1-0
Russie Russie
22 juin à 16h00 (UTC-4) Corée du Sud Corée du Sud
2-4
Algérie Algérie
26 juin à 17h00 (UTC-3) Corée du Sud Corée du Sud
0-1
Belgique Belgique
26 juin à 17h00 (UTC-3) Algérie Algérie
1-1
Russie Russie


Groupe G
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 Belgique Belgique 9 3 3 0 0 4 1 +3
2 Algérie Algérie 4 3 1 1 1 6 5 +1
3 Russie Russie 2 3 0 2 1 2 3 -1
4 Corée du Sud Corée du Sud 1 3 0 1 2 3 6 -3


Huitièmes de finale[modifier | modifier le wikicode]

Date Équipe 1 Résultat Équipe 2
28 juin à Belo Horizonte Brésil Brésil
1-1
Chili Chili
28 juin à Rio de Janeiro Colombie Colombie
2-0
Uruguay Uruguay
29 juin à Fortaleza Pays-Bas Pays-Bas
2-1
Mexique Mexique
29 juin à Recife Costa Rica Costa Rica
1-1
Grèce Grèce
30 juin à Brasília France France
2-0
Nigeria Nigeria
30 juin à Porto Alegre Allemagne Allemagne
2-1
Algérie Algérie
1er juillet à São Paulo Argentine Argentine
1-0
Suisse Suisse
1er juillet à Salvador Belgique Belgique
2-1
États-Unis États-Unis


Quarts de finale[modifier | modifier le wikicode]

Date Équipe 1 Résultat Équipe 2
4 juillet à 18h00 France France
0-1
Allemagne Allemagne
4 juillet à 22h00 Brésil Brésil
2-1
Colombie Colombie
5 juillet à 18h00 Argentine Argentine
1-0
Belgique Belgique
5 juillet à 22h00 Pays-Bas Pays-Bas
0-0
Costa Rica Costa Rica


Demi-finales[modifier | modifier le wikicode]

Date Équipe 1 Résultat Équipe 2
Mardi 8 juillet à 17h00 Brésil Brésil
1-7
Allemagne Allemagne
Mercredi 9 juillet à 17h00 Pays-Bas Pays-Bas
0-0
Argentine Argentine


Match pour la troisième place et finale[modifier | modifier le wikicode]

Date Équipe 1 Résultat Équipe 2
3e place Samedi 12 juillet à 17h00 Brésil Brésil
0-3
Pays-Bas Pays-Bas
FINALE Dimanche 13 juillet à 21h00 Allemagne Allemagne
1-0
Argentine Argentine


Vainqueur de la Coupe du monde de football de 2014
Drapeau de l'Allemagne.svg
Allemagne
4e titre
Coupe du monde de football

Uruguay 1930 • Italie 1934 • France 1938 • Brésil 1950 • Suisse 1954 • Suède 1958 • Chili 1962
Angleterre 1966 • Mexique 1970 • RFA 1974 • Argentine 1978 • Espagne 1982 • Mexique 1986
Italie 1990 • États-Unis 1994 • France 1998 • Japon - Corée du Sud 2002 • Allemagne 2006
Afrique du Sud 2010 • Brésil 2014 • Russie 2018 • Qatar 2022 • Amérique du Nord 2026

Portail football —  Sport, équipes et compétitions...
Portail du Brésil —  Tous les articles concernant le Brésil.