Livre d'or
Livre d'or

CommunautéGazette de l'hiver
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

James Rodríguez

« James Rodríguez » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
James Rodríguez en 2018.

James David Rodríguez Rubio (à prononcer [rames]) est un footballeur colombien né le 12 juillet 1991 à Cucúta (Colombie).

Depuis 2017, il joue au Bayern Munich, club de football allemand, pour un prêt de deux saisons. Il évolue au poste de milieu de terrain offensif ou attaquant.

Il joue également avec l'équipe nationale de Colombie.

Carrière[modifier | modifier le wikicode]

En club[modifier | modifier le wikicode]

Il commence sa carrière à l'Envigado FC, basé à Envigado, ville limitrophe de Medellín, ville principale d'Antoquia, à 13 ans. Fin 2006, le club est relégué en Primera B, la seconde division du championnat argentin, et doit faire face à des problèmes financiers qui l'obligent à s'appuyer sur une équipe très jeune. James fait alors ses débuts professionnels, lancé à 17 ans par son entraîneur Jesús Barrios. Des débuts prometteurs, puisqu'il inscrit 11 buts en 15 matches, aidant son club à faire son retour en Primera A en 2007. Par la suite, il n'y jouera pas, retournant avec les jeunes. Cela n'empêcha pas un bon nombre de recruteurs de s'intéresser à lui.

Le club argentin du CA Banfield obtient son prêt pour deux ans. Son premier an sera passé avec l'équipe réserve, avant de débuter en pro là-bas le 7 février 2009. Le 23, il marque son premier but sous ses couleurs argentines, devenant par la même occasion le plus jeune étranger à marquer un but en Championnat d'Argentine, à 17 ans. Le 26 septembre, il marque un but décisif pour son équipe contre le Newell's Old Boys, but permettant de s'imposer 2-1 et, par suite, remporter le Torneo Apertura (tournoi d'ouverture, équivalent des phases aller des autres championnats).

En décembre 2009 et grâce à une régularité de prestations de haut niveau, l'Udinese obtient une priorité de transfert qui s'activera dès la fin de la Copa Libertadores 2010, que son club pourra jouer en tant que Champion d'Argentine.

Le 13 février 2010, il marque un but d'anthologie du pied gauche contre un club rival, le CA Lanús, recevant les louanges de la presse argentine le lendemain, celle-ci le comparant comme Cristiano Ronaldo, ne manquant pas de le surnommer "James Bond de Banfield"". Lors de la Copa Libertadores de la même année, les espoirs en lui sont confirmés : il mènera son équipe en huitièmes de finale, éliminés ensuite par les futurs vainqueurs, les Brésiliens du Sporting Club International.

La saison en Argentine terminée, il reçoit différentes offres émanant d'une multitude de clubs européens. Malgré le pré-accord avec l'Udinese, ce dernier ne se réalisera pas, et James rejoint le FC Porto, au grand dam des Italiens. Le transfert se réalisera le 6 juillet 2010 pour un montant de 5.1 millions d'euros, un contrat de quatre ans et une clause libératoire de 30 millions. Le club vendra ensuite 35% des droits du joueur à la société Gol Football Luxembourg, pour un montant de 2 millions et demis.

Ses débuts sous ses couleurs lusitaniennes seront lors d'un match amical de pré-saison, le 18 juillet 2010, contre l'Ajax Amsterdam, au cours duquel il inscrira son premier but en tant que joueur de Porto. Il sera ensuite laissé à disposition de l'équipe réserve, tout en s'entraînant avec les professionnels. Son premier match officiel ne sera que le 16 octobre 2010, lors d'une entrée en jeu en Coupe du Portugal de football, contre le club de Limianos. Victoire sans appel 4-1. En Championnat, son premier match sera le 25 octobre contre l'União Leiria, terminée sur une victoire 5-1. André-Villas Boas, le coach de Porto à ce moment-là, lui donna un peu de temps de jeu contre le SL Benfica, rival historique qui sera battu 5-0 grâce aux doublés de Radamel Falcao, son compatriote, et du brésilien Hulk. À la mi-novembre, à l'approche du mercato hivernal, son agent révèle que l'Espanyol de Barcelone souhaiterait obtenir un prêt avec option d'achat, ce qui fut sans suite.

Le 11 décembre 2010, son entraîneur lui offre son premier match en tant que titulaire en Coupe du Portugal, face à la Juventude d'Évora. Peu après, il obtient une nouvelle titularisation contre le CSKA Sofia en Ligue Europa. Victoire 3-1 pour les Portugais, le dernier but étant inscrit par le prodige colombien. Le 8 janvier, il marque son premier but en Championnat du Portugal, lors de la victoire 4-1 contre le CS Marítimo. Le 2 mars 2012, alors que son équipe est menée 2-1 contre le Benfica, Rodríguez entre en jeu à la 68e minute et aide son équipe à remonter puis à reprendre l'avantage, sur un but puis une passe décisive qui trouva la tête de Maicon sur coup-franc. Il côtoiera plusieurs joueurs de renommée internationale durant sa période de carrière avec le club portugais, comme ses compatriotes Falcao, Fredy Guarín, ainsi que les Brésiliens Helton, Hulk et Fernando, les portugais João Moutinho et Rolando, l'Argentin Fernando Belluschi et l'Uruguayen Cristian Rodríguez. La saison 2011-2012 se terminera donc pour lui avec un bilan plein, étant titularisé à quasiment tous les matches, et étant décisif dans les rendez-vous importants (notamment contre Benfica). Il est sacré champion du Portugal la saison suivante, après une saison haletante qui n'a connu son vainqueur qu'après la dernière journée.

À peine champion, il est transféré à l'AS Monaco contre 45 millions d'euros. Un des transferts les plus chers de la Ligue 1, ce qui dura uniquement quelques jours, à l'arrivée de son compatriote et camarade à Porto, Radamel Falcao contre 60 millions d'euros, montant légèrement battu par le PSG par l'arrivée de l'Uruguayen Edinson Cavani en provenance du SSC Naples (64 millions). Son premier but sera contre Rennes, à la 19e minute de la 15e journée. Son premier doublé sera contre le SC Bastia, à Furiani, récidivant quelques journées plus tard contre le FC Nantes, en additionnant également une passe décisive : il envoie un corner sur la tête d'Andrea Raggi qui inscrit le but du 3-1 monégasque. Une saison de haut vol dont il totalisera 12 passes décisives (il sera meilleur passeur de la saison) et 9 buts inscrits, combinée à une 2e place de son club, et un bilan record de son histoire avec 80 points (seul le PSG fera mieux avec 89). Il la terminera à la 36e journée (sur 38), pour mieux se préparer à la Coupe du monde de football 2014 avec la sélection colombienne.

Au terme de l'aventure de son équipe au Mondial (élimination 2-1 contre le Brésil aux quarts de finale), il est transféré au Real Madrid pour un montant record à son poste de 80 millions d'euros. Il constituera également la plus grosse vente d'un club de Ligue 1 à ce jour. La Casa Blanca lui attribue le numéro 10, qui appartenait à des légendes tel Luís Figo, et plus récemment Mesut Özil. Un contrat de 6 ans le liera aux Merengue. Il inscrira son premier but en blanc durant la manche aller de la Supercoupe d'Espagne de football contre l'Atlético Madrid, mais ces derniers s'imposeront 1-0 au retour et priveront le milieu colombien d'un titre précoce. Son premier but en Ligue des Champions sera contre le FC Bâle (victoire 5-1), puis son premier en Liga sera contre le Deportivo La Coruña 8-2, y ajoutant également une passe décisive. Il remportera néanmoins la Coupe du monde des clubs, en fin décembre 2014. Le 4 février 2015, il ouvre le score contre le Séville FC en match retardé de Liga (victoire 2-1), mais sortira à la demi-heure de jeu sur blessure. Il sera absent des terrains pour deux mois, manquant ainsi le Clásico de la phase retour contre les Catalans du FC Barcelone, match perdu 2-1.

Le 11 juillet 2017, il quitte le Real Madrid pour le Bayern Munich sous la forme d'un prêt de deux ans avec option d'achat.

En sélection nationale[modifier | modifier le wikicode]

James Rodríguez au Brésil en 2014.

En 2007, il fait partie de la Colombie des -17 ans qui est vice-championne de l'Amérique du Sud, avec l'entraîneur Eduardo Lara. Le même sélectionneur sera présent avec la Colombie et James, lors du championnat d'Amérique du Sud des -20 ans, mais son parcours ne sera pas bon. Il remportera néanmoins le Tournoi de Toulon en 2011 contre la France des -20 ans (1-1, tirs aux but 3-1). La Coupe du Monde des -20 ans, en Colombie, sera marquée pour lui par ses titularisations répétées, son capitanat, et son arrivée aux quarts de finale, perdant contre le Mexique 3-1.

Sa première sélection en senior sera contre la Bolivie en match amical (2-1), le 11 octobre 2011.

L'alignement des grandes performances à Monaco le rendra sélectionné logiquement pour la Coupe du Monde au Brésil. Il sera buteur 3 fois en 3 matches, contre la Côte d'Ivoire (2-1), la Grèce (3-0) et le Japon (4-1). En huitièmes de finale, il inscrit un doublé contre l'Uruguay (2-0 score final), notamment une sublime frappe du dehors de la surface qui cogne la transversale avant de marquer le but. En quart de finale contre le pays hôte, le Brésil, la Colombie sera éliminée 2-1, malgré l'ouverture du score de son jeune milieu sur penalty. Néanmoins, il sera meilleur buteur de la compétition avec 6 buts.


Palmarès[modifier | modifier le wikicode]

  • Vainqueur de la Primera B en 2007 avec l'Envigado FC
  • Vainqueur de l'Argentina Apertura en 2009 avec le CA Banfield
  • Avec le FC Porto :
    • Champion du Portugal en 2011, 2012 et 2013
    • Vainqueur de la Coupe du Portugal en 2011
    • Finaliste de la Coupe de la Ligue Portugaise en 2013
    • Vainqueur de la Supercoupe du Portugal en 2010, 2011 et 2012
    • Vainqueur de la Ligue Europa en 2011
    • Finaliste de la Supercoupe de l'UEFA en 2011
  • Vice-champion de Ligue 1 en 2014 avec l'AS Monaco
  • Champion du monde des clubs en 2014 avec le Real Madrid
  • Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 2014 avec le Real Madrid
Portail du football —  Sport, équipes et compétitions...