Mode dans la Rome antique

« Mode dans la Rome antique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La tenue des Romains servait avant tout à reconnaître leur importance dans la société, seuls les gens riches avaient les moyens de se vêtir convenablement. Les femmes, les hommes et les enfants portaient tous une tenue différente. Presque tous les vêtements romains étaient en lin ou en laine, mais ceux faits en laine n'étaient pas agréables à porter. Après sa toilette matinale, la Matrone Romaine se fait aider par ses esclaves (ornatrix) pour se préparer, alors que les hommes se préparent seuls. Comme il peut faire très chaud à Rome, on porte des vêtements légers mais cela n'exclut pas la coquetterie.

Les femmes[modifier]

Vêtements[modifier]

La jeune femme est vêtue d'une tunique de base de laine ou de lin tombant sur les chevilles, qu'elle porte aussi pour rester chez elle. Seules les femmes mariées portent une ample robe appelée stola resserrée à la taille tombant jusqu’au pieds. Pour sortir et se protéger du soleil, elle se couvre la tête avec une palla sorte de grand châle couvrant les épaules et descendant jusqu'à la taille.

Coiffures[modifier]

Les coiffures sont très importantes pour les femmes, elles se font coiffer par leurs esclaves personnels. Ce sont des peignes en ivoire qui servent à les coiffer. Les femmes aiment beaucoup les chignons protégés par un voile transparent. Certaines utilisent des perruques, appelées galerus, car la longueur de leurs cheveux n'est pas suffisante. Au milieu du Ier siècle, les coiffures restent assez simples. La coiffure en nid d'abeilles apparaît sous l'empire et durera longtemps. Le jour des noces, les femmes portent des nattes (tresses de cheveux entrecroisés). Les riches se font faire des boucles à l’aide d’un fer a friser par des esclaves spécialisés appelés cinerarii. Elles peuvent aussi se faire faire des soins ou se faire parfumer les cheveux par des psecas. Les esclaves appelés cinflones teignent les cheveux des femmes avec des poudres : La teinture brune, s'obtient avec des lentilles, du vin et des feuilles de cyprès que l'on fait cuire avec des poireaux. Mais seulement les femmes de la haute société se font teindre en blondes ou en rousses. Quand la coiffure ne plait pas à la femme, elle fait fouetter son esclave par un bourreau (personne qui était chargée de torturer et d'exécuter des condamnés à mort).

Bijoux[modifier]

Uniquement les femmes de citoyens, aussi dit matrones, aiment être élégantes et porter beaucoup de bijoux. Elles portent des boucles d’oreilles en or, en perles et en pierres précieuses. Ainsi que des colliers, des pendentifs, des bracelets (aux bras et aux jambes).

Chaussures[modifier]

La femme porte des sandales brodées ou perlées le plus souvent. Mais, elle peut aussi porter une sorte de mule sans talon qui s’appelle la sandalium (chaussure réservée aux femmes). Les riches matrones portent en général des chaussures rouges ou dorées, ornées de pierres précieuses. À la maison, c’est le socus, semblable à une pantoufle et couvrant complètement le pied, qui est utilisé. La plupart des sandales sont en cuir sauf pour les gens à faible revenus qui ont des sandales à semelle de bois, ou même des sabots.

Accessoires[modifier]

La fibule sert à agrafer la tunique et le manteau. Les femmes ont aussi des ombrelles pour se protéger du soleil (petit parasol portatif). Elles utilisent des sacs en cuir qu’elles accrochent à leur ceinture à défaut d'avoir des poches.

Sous-vêtements[modifier]

Sous sa tunique, la femme porte un soutien-gorge que nous appelons le strophium ou le fascia qui est une écharpe roulée en un cordon long et d’épaisseur égale serrée sous la poitrine. Les Romains ne connaissent pas les sous-vêtements tels que nous les concevons : le seul vêtement de dessous porté par les deux sexes est une tunique qui descend au-dessus du genou pour les hommes et en dessous pour les femmes.

Les hommes[modifier]

Vêtements[modifier]

Seuls les citoyens peuvent avoir des toges. Ils ont donc une tunique de laine serrée à la taille descendant jusqu'au genou. Ceux de bonne société portent des toges en lin ou en soie, avec des broderies. Pour l'hiver, les hommes se couvrent d’un manteau de laine, la lacerna.

Sous-vêtements[modifier]

Le citoyen porte une sorte de caleçon appelé subligaculum.

Coiffures[modifier]

Ils mettent une petite calotte (petite coiffure ronde couvrant le sommet du crâne) appelé pileolus. Quand il y a du soleil ils portent un chapeau grec à larges bords. Les hommes ont une barbe qui peut être épilée avec des pinces spéciales ou avec un rasoir, et, des cheveux longs. L'empereur Hadrien au IIe siècle lança la mode du port de la barbe.

Chaussures[modifier]

Caligae à semelle cloutée (reconstitution archéologique)

La chaussure est particulièrement faite en cuir. En revanche, les gens à faibles revenues n’ont que des chaussures en semelle de bois ou parfois des sabots, ils s’enveloppaient les pieds avec des chiffons pour ne pas avoir mal. A la maison, les hommes se mettent à l’aise dans des sortes de pantoufles appelées socci.

La chaussure de ville est la sandale maintenu par des lanières. Les paysans portent la carbatina, lacée sur le pied.

Magistrats et sénateurs, en public, portent le calcei qui couvre tout le pied.

Les soldats portent des bottes lourdes, lacées très haut, ferrées, ouvertes sur l’avant, appelées caligae.

Quand on entrait dans une maison, l'usage voulait que l'on enlève les chaussures dont on s'était servi dans la rue.


Texte du titre[modifier]

Les enfants[modifier]

Les enfants portent une tunique sans manches. La tunique des garçons descend au dessus du genou et les filles en dessous des genoux.

À l’age de 17 ans, ils portent une toge virile et quittent le monde de l'enfance. Contrairement aux femmes et aux hommes, le choix des vêtements des enfants est très limité.

La toge[modifier]

Sénateur romain revêtu de la toge

La toge est le vêtement le plus important de la parure vestimentaire des Romains. Il faut savoir que malgré la décision de l’empereur Auguste qui oblige à porter la toge, de nombreux citoyens porte une simple tunique. C'est une longue et large bande de laine que l'on drape sur l'épaule et le bras gauche en laissant l'épaule droite découverte. La toge a évolué avec le temps.

Il existe plusieurs toges, de tailles et de couleurs différentes. Celles-ci varient selon la profession, l’activité, et le sexe. Le mot toge vient du verbe tegere qui veut dire couvrir.

  • La toge blanche est réservée à ceux qui occupent une charge publique.
  • La toge brune signifie le deuil(porté lors d'un décès).
  • La toge prétexte qui comprend une bande pourpre est réservée aux fils de citoyens n'ayant pas encore atteint l'âge viril (17 ans), ainsi qu'aux magistrats, sénateurs, prêtres et chevaliers.
  • La toge palmée, de couleur pourpre avec des broderies d'or et d'argent en forme de palmes ou d'étoiles, est réservée aux chefs militaires qu’ils portent lors des parades officielles.
  • La toge virile en laine blanche est portée par les citoyens romains âgés de 17 ans, au moment où ils entrent dans l'âge adulte
  • Celle des fonctionnaires et des enfants est bordée d'une bande rouge.
  • Celle de l'empereur était entièrement rouge.
Portail Rome antique - Histoire romaine, langues et civilisations italiques.
Portail de l'habillement - Tous les articles sur l'habillement et les vêtements