Planète

« Planète » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La planète Terre

Une planète est un corps céleste qui gravite autour d'une étoile. Les planètes n'émettent pas par elles-mêmes de la lumière, seuls le Soleil et les étoiles en émettent. On peut voir dans le ciel celles du système solaire parce que, comme la Lune, elles réfléchissent les rayons du Soleil.

« Planète » signifie « astre errant », car les planètes visibles se déplacent dans le ciel par rapport aux étoiles. Elles ne sont donc pas toutes visibles chaque nuit. Elles peuvent être différenciées des étoiles car elles ne scintillent pas. Mais pour voir autre chose qu'un petit point lumineux dans le ciel, des jumelles, une lunette astronomique ou un télescope sont nécessaires.

Liste des planètes du système solaire[modifier]

Les quatre planètes telluriques du système solaire. De gauche à droite : Mercure, Vénus, la Terre et Mars.

Dans l'ordre de la plus proche à la plus éloignée du Soleil, les planètes sont :

Pluton n'est plus considérée comme une planète, mais l'a longtemps été. Elle est aujourd'hui considérée comme une planète naine. La planète naine Éris a été considérée lors de sa découverte en 2003 comme la dixième planète du système solaire et ce pendant trois ans jusqu'en 2006 et c'est justement à cause de cette dixième planète que le titre de planète a été remis en cause à Pluton et Éris en raison du nombre phénoménal d'astre d'une taille de ce type autour de la Ceinture de Kuiper (Éris a aussi été nommée Xena par ceux qui l'ont découverte en raison du X signifiant 10 en chiffre romain pour la dixième planète).

Symboles astronomiques[modifier]

Ce tableau présente les symboles astronomiques des huit planètes du système solaire et de Pluton.

Symbole Planète Unicode Signification
Mercure U+263F Caducée de Mercure
Vénus U+2640 Miroir de Vénus (Ce symbole est également utilisé en biologie pour représenter le sexe féminin.)
Terre U+2295 Globe présentant l'Équateur et un méridien
Mars U+2642 Lance et bouclier de Mars (Ce symbole est également utilisé en biologie pour représenter le sexe masculin.)
Jupiter U+2643 Aigle ou foudre de Jupiter
Saturne U+2644 Faucille de Saturne
Uranus U+2645 H de « William Herschel »
Neptune U+2646 Trident de Neptune
Pluton U+2647 Monogramme, fusion d'un P et d'un L, deux premières lettres de « Pluton » et initiales de « Percival Lowell »

Planètes et jours de la semaine[modifier]

La semaine
Lundi - Mardi - Mercredi - Jeudi - Vendredi - Samedi - Dimanche


Les noms des jours de la semaine sont dérivés des astres du ciel qui avaient frappé l'imagination des Anciens :

  • lundi - jour de la Lune ;
  • mardi - jour de Mars ;
  • mercredi - jour de Mercure ;
  • jeudi - jour de Jupiter ;
  • vendredi - jour de Vénus ;
  • samedi - jour de Saturne, mais aussi associé à un concept religieux ;
  • dimanche - jour du Soleil (Sunday) , mais ayant un sens religieux.

Cette association se retrouve dans de nombreuses langues : le lundi, jour de la Lune, se dit en anglais Monday - Moon's day ; en allemand Montag - Mond's Tag.

Controverses[modifier]

Article à lire Article à lire : Histoire de l'astronomie

Le système solaire[modifier]

Pendant longtemps, les planètes et les étoiles n'étaient pas observables aussi bien que maintenant. Dans l'Antiquité, les humains pouvaient témoigner du lent déplacement des planètes sur le fond du ciel étoilé. Les Anciens avaient établi des relevés précis des trajectoires de ces astres errants, mais ne pouvaient pas deviner leur nature, ni ce qui causait leur déplacement. Il fallut des moyens mathématiques et géométriques avancés pour qu'on puisse imaginer le système solaire tel qu'on le conçoit aujourd'hui. Mais jusqu'à la Renaissance, on pensait que tous les astres tournaient autour de la Terre.

Cette interprétation permet de bien comprendre ce qu'on voit : toute la voûte céleste tourne autour de nous. Le lent déplacement du Soleil et de la Lune sur le fond étoilé est simplement dû au fait qu'ils tournent plus vite que les étoiles. Mais avec le temps, des observations s'accumulaient en contredisant cette hypothèse, en particulier le mouvement rétrograde des planètes Vénus et Mars, et les phases de Vénus. Il fallu attendre Nicolas Copernic et Galilée pour que la vision moderne du système solaire naisse : la Lune tourne autour de la Terre, mais toutes les planètes tournent autour du Soleil. Cette vision provoqua une immense controverse qui aboutit à l'exécution de Copernic et obligea Galilée à renoncer à ses découvertes.

Nature des planètes[modifier]

À la Renaissance, un philosophe et théologien italien, Giordano Bruno, évoqua l'idée que les planètes étaient des astres semblables à la Terre, mais si lointains que la perspective ne permettait pas de les voir autrement que comme des points brillants.

Pour l'Église catholique de l'époque, considérer qu'il pouvait exister d'autres Terres était un blasphème car il n'est question que d'une seule création du monde dans la Bible. Giordano Bruno fut jugé et condamné à être brûlé vif.

Les planètes naines[modifier]

Cérès (découverte en 1801) a longtemps été une planète à part entière ainsi que trois autres astres gravitant entre Mars et Jupiter mais, depuis la dégradation de Pluton, elle est à présent considérée comme l'unique planète naine de la ceinture des astéroïdes ; en effet, en 2006, Pluton a été classée planète naine de l'autre ceinture, celle de Kuiper, qui en contient des dizaines : au fur et à mesure de la découverte de ces planètes (Éris, par exemple, est plus grosse que Pluton, alors qu'elle n'est classée que comme astéroïde), le système solaire aurait eu de plus en plus de planètes. De même, un jour, on découvrira des planétoïdes dans le nuage d'Oort.

Au total, on connaît plusieurs centaines de milliers de corps qui gravitent autour du Soleil. Il était donc raisonnable de déclarer « planètes » la Terre et les trois astres lui ressemblant (Mercure, Vénus et Mars) : on les appelle donc planètes telluriques, tandis que Jupiter et les trois planètes géantes lui ressemblant (Saturne, Uranus et Neptune) sont appelées planètes joviennes (ou gazeuses).

Bien sûr, cela a un peu dérangé ceux qui avaient découvert Pluton et la considéraient comme une planète.

Les exoplanètes[modifier]

On parle d'exoplanètes ou de planètes extra-solaires pour les quelques centaines de planètes récemment découvertes qui tournent autour d'autres étoiles, exactement comme les planètes du système solaire tournent autour du Soleil.

Article à lire Article à lire : Exoplanète
Les planètes du système solaire
Portail de l'astronomie - Accédez aux articles de Vikidia concernant l'astronomie.